1 – Le chômage des cadres n’existe pas en France

Avec 4 % de chômeurs, les cadres supérieurs sont privilégiés. Source : INSEE

2 –  Il y a de vraies pénuries de compétences sur de nombreux postes

29% des chefs d’entreprises interrogés ont des difficultés à trouver les compétences qu’ils recherchent, contre 21% l’année dernière (une hausse de 40%). Source : enquête annuelle de ManpowerGroup sur la pénurie de talents (Talent Shortage Survey)
Lecture associée  La France bientôt en pénurie de compétences digitales !?

3 – La principale motivation des cadres n’est pas le salaire

Plus de la moitié des cadres (57%) affirment que le salaire n’est pas la principale source de motivation au travail. Ils accordent notamment de l’importance à la reconnaissance (16%), à la possibilité de télétravailler (16%) et de suivre une formation qualifiante (16%). Source : enquête Cadremploi sur les salaires et perspectives d’augmentations

4 – Le cadre français travaille beaucoup

La France est en troisième position en Europe sur le temps de travail de ses cadres avec une semaine moyenne à 46,8h (derrière le Royaume-Uni à 48,9h et le Portugal à 47,3h). Source : gdr cadres par Paul Bouffartigue

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



5 – La majorité des cadres ne souhaite pas manager

Les cadres sont 67% à ne pas vouloir exercer les responsabilités de leur supérieur hiérarchique. Source : innovation managériale par Francis Boyer
Lecture associée  Manager : ces phrases qui tuent votre charisme

6 – Le marché de l’emploi des cadres n’est pas fluide

Pour 3,5 millions de cadres, il y a 200 000 recrutements en moyenne répertoriés à l’Apec, soit 6%. Source Apec

7 – Le CDI n’est plus le seul contrat chez les cadres

Beaucoup revendiquent d’autres modes de travail : CDD, intérim, activité libérale … Les CDD de moins d’un an pour des postes cadres représentent 1 recrutement sur 10. En 2014, les entreprises ont embauché près de 190 000 cadres, dont 11 % en CDD de moins d’un an. Source : APEC
Lecture associée  Les 5 grandes mesures d’Emmanuel Macron pour transformer l’entreprise

8 – En France, le chômage est la principale discrimination en matière de recrutement

37% des chômeurs demandeurs d’emploi ont témoigné avoir été discriminés en situation d’embauche (29% seulement pour les chômeurs en Zone Urbaine Sensible). Source : La Tribune

9 – Les cabinets de recrutement aiment présenter des candidats surprenants

84% des DRH estiment que les cabinets de recrutement proposent des candidats variés sur le même poste. Source : ManPowerGroup

10 – Le premier enjeu des cabinets de recrutement, ce sont les candidats

Charte du recrutement responsable adoptée par tous les cabinets adhérents SYNTEC

SYNTEC Conseil en Recrutement :  seule organisation représentative du métier de conseil en recrutement, il réunit près de 130 cabinets et assure le recrutement de milliers de cadres par an dans tous les secteurs d’activité et dans tous les corps de métier. L’ensemble des adhérents représente 50% de l’activité du marché français. Il fait partie de la Fédération Syntec qui représente aujourd’hui près de 70 milliards d’euros de CA et rassemble plus de 750 000 collaborateurs à travers 2 000 groupes et sociétés françaises spécialisées dans les professions des études et du conseil, de l’ingénierie, des services informatiques, et de la formation professionnelle. Plus d’infos : www.syntec-recrutement.org