Faites la différence entre influence, manipulation et persuasion

Avoir de l’influence, c’est orienter le comportement et les choix d’une personne dans un sens que vous choisissez. Cela peut être de la persuasion, comme persuader un ami qu’il est victime de manipulation et qu’il faut par exemple porter plainte (vous êtes tous les deux gagnants). Cela peut aussi être de la manipulation quand un « ami » vous manipule pour obtenir de vous une somme d’argent ou un service (il est gagnant, vous êtes perdant).

Apprendre à repérer le manipulateur

Il y a trois types de manipulateurs :
« L’occasionnel », c’est vous et moi, cela nous arrive à tous, de temps à autre, de manipuler le plus souvent inconsciemment une autre personne pour obtenir ce que l’on veut. Cela peut être une réduction sur un canapé ou une faveur auprès d’un voisin.
Le « professionnel » est celui qui va faire de la manipulation son métier et utilise sur vous toutes sortes de techniques (il en existe des centaines).
Le « manipulateur malsain », la dernière catégorie, peut même devenir pathologique et dans ce cas il faut s’entourer d’un professionnel. Il peut s’en prendre à vous par plaisir (c’est pervers) ou parce que tout doit tourner autour lui au détriment des autres (c’est narcissique). Veillez à vous éloigner physiquement des deux dernières catégories.
Lecture associée Psychopathe en costume et cravate

Demandez-vous à qui profite la manipulation

Cette question anodine est très efficace. Quand vous avez un doute sur la nature de la relation que vous entretenez avec une personne de votre entourage, demandez-vous à qui profite la relation ? Constatez-vous qu’il y a des échanges d’argent anormaux ? Des services rendus toujours dans le même sens ? Si les deux parties profitent de la relation, tout va bien. En revanche si vous êtes perdant et que l’autre est gagnant, il s’agit de manipulation.

Méfiez-vous du biais de confirmation

Le biais de confirmation est une tendance naturelle que l’on a tous. Quand vous rencontrez une personne pour la première fois, une partie de vous décide de l’aimer ou de ne pas l’aimer. A partir de ce choix, vous voyez tous ses faits et gestes à travers ce premier filtre « J’aime/j’aime pas ». Si vous l’appréciez, vous avez tendance à mettre en avant ses bons côtés et à négliger ses mauvais côtés. A l’inverse, si vous n’appréciez pas l’individu, vous avez tendance à plus remarquer ses mauvais côtés et à nier ses bons côtés. Dans le cas de la manipulation, le manipulateur fait très attention à ce que vous l’aimiez dès les premiers instants pour « être dans vos petits papiers » et que vous oubliez les comportements louches qu’il pourrait avoir.

Lecture conseillée : Management et communication : 100 exercices: Pour gérer l'incertitude et la complexité de Denis Cristol

Demandez l’avis de plusieurs personnes proches

L’une des difficultés c’est de prendre du recul. Si vous avez un doute, parlez de la situation avec des amis ou des proches et demandez-leur leur avis. Ils ne sont pas, ou moins, soumis au biais de confirmation que vous, et s’en tiendront plus aux faits que vous. De par la distance physique qu’ils ont, ils ont, eux, plus de recul que vous.

Note : Si vous avez des doutes pour vous ou une personne de votre entourage, je vous invite à contacter des professionnels de santé ou les services de l’état (gendarmerie, site du gouvernement)

Emmanuel Piquemal, expert en développement personnel, auteur de 4 livres : Booster sa vie, chez Albin Michel,  Comment gérer facilement vos contrariétés (Editions Dangles), Le développement personnel pour les enfants (Editions Dangles), Devenez chanceux ! (chez tdo-editions), et co-traducteur de L’âme de l’ostéopathie. Suivre Emmanuel Piquemal sur sa chaîne YouTube et sa page Facebook « Emmanuel Piquemal ».