Etre riche a peu de choses à voir avec la chance et beaucoup avec vos habitudes. Tom Corley, auteur de « Rich Habits: The Daily Success Habits Of Wealthy Individuals », analyse les activités et les habitudes des 233 personnes riches et 128 vivant dans la pauvreté.

Les différences viennent souvent d’habitudes quotidiennes, et pour 40 % d’actions inconscientes que nous menons dans une journée, ce qui veut dire que pour presque la moitié du temps, nous vivons en pilote automatique. Selon ces études faites aux USA, le fossé entre les habitudes des riches et celles des pauvres est stupéfiant, d’autant plus que certaines sont évidentes, d’autres plus surprenantes.

1 – Croire à votre libre-arbitre et rêver d’un eldorado

Des habitudes quotidiennes sont essentielles à la réussite financière. Le riche est convaincu que son action impacte sa vie, quune mauvaise habitude engendre un préjudice et la bonne crée des opportunités, des occasions d’agir et de profiter de cette opportunité. Le riche croit fermement qu’il est chanceux quand le pauvre s’estime déveinard, en fait, plus que la chance, un croit en lui, et ce rêve est possible pour lui, il est convaincu que la vie lui offre un potentiel illimité, et il est prêt à investir le temps nécessaire pour atteindre cette richesse rêvée.

Le pauvre croit le plus souvent que son sort est lié à la génétique, à son arbre généalogique de pauvres, et en conséquence qu’il n’est pas responsable de sa situation financière. Le riche, qui la plupart du temps n’a pas toujours été riche, est conscient de son pouvoir de changer les choses.

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



2 –  Exploiter, entretenir et aider ses relations

Pour lui instinctivement les autres sont essentiels à son succès, et aussi les efforts colossaux qu’il doit fournir, il sait les appeler régulièrement pour les féliciter, les encourager ou les aider ou juste les saluer et prendre de leurs nouvelles. C’est mettre de l’huile dans les rouages du succès. Il aime rencontrer des personnes nouvelles, valorise ses contacts et suscite la sympathie au maximum. Il est convaincu que aimé, apprécié, il augmentera sa réussite financière.
lecture associée  Réseaux sociaux : comment rentabiliser votre présence

3 – Vivre selon vos moyens et faire des économies

Le riche a priori sait gagner beaucoup d’argent mais surtout faire des économies et accumuler la richesse. De nombreux pauvres sont des riches qui n’ont pas su garder leur argent, au lieu d’appliquer la fameuse règle des 20/80, économiser 20% de ses revenus et vivre avec 80%. Le riche évite de trop dépenser, alors que celui qui galère en général a un train de vie au-dessus de ses possibilités et s’endette.

4 – Exploiter plus votre créativité que votre intelligence

La créativité est essentielle à la réussite financière, le riche fait preuve souvent d’inventivité, d’imagination; pour le pauvre pour devenir riche il faut être intellectuellement doué ou la richesse surgit le plus souvent de manière accidentelle. Le pauvre s’impose des croyances auto-limitantes, et souvent pense qu’il ne peut pas devenir riche.
Lecture associée  Créativité : 5 astuces pour la stimuler

5 – Prendre du plaisir à travailler et en faire beaucoup

Il aime, voire adore, son travail. Ce n’est pas par hasard s’il travaille plus de 50 heures par semaine, et le fait d’aimer ce qu’il fait potentialise sa créativité qui se transforme en valeur monétaire. Le pauvre travaille pour manger et s’ennuie, sans apporter une valeur ajoutée à ce qu’il fait et donc sans pouvoir s’enrichir.
Celui qui galère est paralysé par l’habitude de limiter son travail à sa description de poste. Il ne donne jamais plus et son salaire stagne d’une année à l’autre s’il garde son emploi. Le riche se rend indispensable aux yeux de son employeur ou de ses clients, travaille dur pour atteindre un objectif collectif dont il retire à terme un enrichissement.

6 – Jouir d’une bonne santé et prendre des risques

La bonne santé est essentielle à la réussite financière, c’est évident, nul ne peut gagner de l’argent dans un lit d’hôpital, pour tout le monde moins de maladie signifie moins d’absence et plus de productivité.
Le riche est rarement riche du premier coup, il a souvent essuyé des échecs et s’est endurci en prenant des coups, il n’a pas peur de l’échec et s’y risque, c’est ainsi que souvent il peut saisir la bonne opportunité. Le pauvre vit souvent très mal ses échecs, en garde des cicatrices qui lui font mal et l’empêchent de renouveler ses initiatives.

7 – Lire beaucoup et éviter Internet

Lire oui mais pas n’importe quoi, des informations qui accroissent vos connaissances sur votre entreprise, votre secteur, votre métier ou votre carrière, ce qui vous rend plus efficace et plus intéressant pour vos collègues, vos clients. Le riche fait un bon usage de son temps de lecture sur son trajet, dévore des ouvrages de développement personnel, des biographies de dirigeants qui ont réussi… et se tient informé de l’actualité. Il lit parce qu’il veut s’améliorer, augmenter ses connaissances, pour mieux repérer les opportunités…
Le pauvre lit souvent peu et quand il le fait c’est rarement pour son auto-amélioration, mais pour se divertir devant une télé, une mauvaise habitude chronophage et coûteuse.
La majorité des riches la regardent peu la télé, ils surfent sur Internet pour des raisons professionnelles, préférant utiliser leur temps libre dans le développement personnel, des actions de bénévolat, la poursuite d’un objectif noble, ou la pratique d’un sport ou d’un hobby.
Lecture associée : Utilisez vos 1440 minutes judicieusement

8 – Contrôler et surmonter vos émotions

Toute émotion n’est pas bonne à être exprimée. Si vous dites tout ce qui passe dans votre esprit, vous risquez souvent de blesser. La parole facile et non maîtrisée se remarque souvent chez celui qui se bat financièrement.

Le riche filtre ses émotions et les contrôle, il sait attendre le calme de son humeur pour parler et envisager une situation objectivement. En particulier il surmonte la peur de changer, de faire des erreurs, de prendre des risques ou d’échouer.

9 – Éviter la procrastination et se fixer des objectifs

Vous ne pouvez pas contrôler le résultat d’un souhait, mais celui d’un objectif. Chaque année, la majorité des riches poursuivent au moins un objectif majeur. C’est lutter contre la procrastination qui nuit à la qualité de l’action. Chacun a son astuce comme créer des listes de tâches à faire tous les jours ou s’obliger au « faire maintenant ».
Le riche agit au lieu de remettre à demain, il sait s’abstenir de parler pour écouter, agissant ainsi il apprend beaucoup, comprend mieux les autres et peut agir opportunément. Malgré les échecs et les déconvenues, il persiste quand souvent le pauvre cesse de poursuivre son objectif et s’arrête.
Lecture associée 5 astuces pour vaincre la procrastination