Des perspectives toujours bonnes
pour l’emploi des cadres

Le PIB a évolué de – 0.1% au 2ème  trimestre  2016 du fait d’une baisse de l’activité économique du fait d’une production manufacturière négative (-0,9 %), d’une demande des ménages légèrement en baisse  (-0,1  %) et des exportations décevantes. Ce qui a amené l’Insee à revoir sa prévision de croissance à +1,3 %n escomptant une reprise de la consommation de l’investissement malgré la période trouble liée au terrorisme et à l’impact encore mal évalué du Brexit.

Les entreprises de + de 100 salariés
vont recruter au 4ème trimestre

Pour l’Apec, le nombre d’entreprises qui envisagent de recruter un cadre a augmenté de 4 % par rapport à l’exercice précédent surtout dans le domaine marchand. Le chômage selon l’INSEE atteindrait en fin d’année 9,8 % contre 10,2 % fin 2015. L’Acoss, ou Agence centrale des organismes de sécurité sociale, la caisse nationale qui coordonne l’ensemble des organismes participant au recouvrement du régime général de sécurité sociale, le nombre des salariés du privé a cru de 0,2 % au 2ème trimestre ce qui correspond à +36000 postes hors interim, ce qui devrait donner sur tout 2016 143 000 affiliés contre 133 000 en 2015.
Lecture associée Astuces inédites pour trouver un job

322 600 cadres inscrits
à Pôle emploi

322 600 cadres (catégories A, B et C*) sont inscrits à Pôle emploi fin août 2016, soit une baisse de 0,2 % par rapport à 2015, encore trop faible mais première bonne évolution depuis la crise de 2008. De plus en plus d’entreprises interrogées par l’Apec à l’occasion de ce baromètre trimestriel estiment que leur situation économique s’est améliorée (26 % contre 23 %). Celles de l’activité informatique sont les plus optimistes sur l’évolution de leur environnement, suivi de l’industrie, du commerce-transports et  de l’Ingénierie R&D, quand celles de la banque-assurance se disent confrontées à un environnement économique moins favorable. Selon le baromètre de l’Apec,  pour 1 entreprise sur 2, les volumes de recrutement sont plus importants qu’un an auparavant, et moindres pour seulement 2 sur 10. Autre signe positif, ces recrutements du troisième trimestre 2016 sont motivés par l’accroissement de l’activité des entreprises pour 3 sur 10, le remplacement demeurant la principale raison.
lecture associée  Méthodes non conventionnelles et très efficaces pour trouver un emploi

Une fin d’année 2016 positive
pour l’emploi des cadres

Les entreprises interrogées en octobre 2016 prévoient au moins le recrutement d’un cadre pendant le dernier trimestre. Plus de 7 sur 10 se déclarent sûres de le faire avec des anticipations dans la construction et l’industrie.
L’industrie : des intentions de recrutement au 4ème trimestre qui croissent de 6 points après une hausse de 2 points au troisième trimestre.
La construction : poursuite du redressement  avec une hausse de 12 points en un an, les entreprises se déclarant optimistes sur leurs recrutements  avant la fin 2016.
Commerce et transport : si 45 % des entreprises de ce secteur ont recruté au moins un cadre au 3ème trimestre, elles prévoient une augmentation de leurs recrutements de l’ordre de 5 points en un an.
Banque et assurance :  un certain ralentissement explique que quasiment 8 entreprises sur 10 prévoient l’embauche d’au moins un cadre  avant la fin 2016, soit 3 points de moins qu’en 2015.
Ingénierie-R&D : des prévisions en hausse de 5 points par rapport à 2015 malgré un 3ème trimestre 2016 en baisse de 9 points.
Activités informatiques : une situation stable, plus de 8 entreprises sur 10 interrogées ont engagé au moins un cadre au 3ème trimestre soit 2 points de plus qu’en 2015, avec des intentions de recrutement  très fortes avant fin 2016.
Conseils et services aux entreprises : un conjoncture moins favorable pour ce secteur avec une baisse de 8 points au troisième trimestre et des intentions diminuant de 3 points avant la fin de l’exercice.
Médico-social : la proportion d’entreprises qui recrutent au 3ème trimestre augmente de 2 points, mais qui restent optimistes pour le 4ème, 8 sur 10 expliquant leurs recrutements par des départs à la retraite.

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Commerciaux et jeunes diplômés
les plus recherchés

Comme chaque trimestre, les recrutements de cadres commerciaux sont les plus nombreux. Quasiment 4 entreprises sur 10 envisagent de recruter des cadres au 4ème trimestre pour la fonction commercial-vente, ce qui correspond pourtant à une baisse de 6 points par rapport 2015. Les cadres de gestion-finance-administration et études-R&D sont nettement moins recherchés, tout comme les très expérimentés moins demandés qu’il y a un an contrairement aux jeunes diplômés toujours visés notamment par les entreprises informatiques dont 7 sur 10 programment d’en embaucher.
lecture associée Secrets d’un chasseur de têtes pour recruter le meilleur commercial

*Catégoie A – Personne sans emploi, tenue d’accomplir des actes positifs de recherche d’emploi, à la recherche d’un emploi quel que soit le type de contrat ( CDI,CDD, à temps plein, à temps partiel, temporaire ou saisonnier)
Catégorie B – Personne ayant exercé une activité réduite de 78 heures maximum par mois, tenue d’accomplir des actes positifs de recherche d’emploi
Catégorie C – Personne ayant exercé une activité réduite de plus de 78 heures par mois, tenue d’accomplir des actes positifs de recherche d’emploi
Catégorie D – Personne sans emploi, qui n’est pas immédiatement disponible, non tenue d’accomplir des actes positifs de recherche d’emploi (demandeur d’emploi en formation, en maladie, etc.)
Catégorie E -Personne pourvue d’un emploi, non tenue d’accomplir des actes positifs de recherche d’emploi