1 – Ecouter, écouter et écouter

Un grand patron explique son influence sur ses équipes et ses partenaires, qui le considèrent comme un grand débatteur, par sa capacité à savoir écouter. Dans de nombreux échanges, mieux vaut se taire pour mieux recevoir les messages de l’autre, éviter d’interrompre ou de répondre dans la précipitation et en profiter pour analyser et retraiter ce que vous avez entendu.

Pour approfondir le sujet : Taisez-vous, et managez par le silence !

2 – Utiliser le langage corporel approprié

Votre posture et vos mouvements sont plus révélateurs et expressifs que vos paroles. Étudiez-vous dans un miroir et apprenez le langage du corps, celui qui fait bonne impression, et celui qui trahit l’ennui, le désaccord et le dédain. Les plus classiques : les bras croisés = je n’achète pas ça ou je ne suis pas d’accord ; le regard fuyant = je ne suis pas intéressé et la bougeotte = vous m’ennuyez.

3 – Communiquer toujours avec politesse

La politesse n’est pas passée de mode, même si elle est moins respectée, vos interlocuteurs l’apprécieront. « S’il vous plaît » et « merci » doivent émailler votre discours. User de superlatifs et montrer votre respect et votre préoccupation de l’autre marquent les esprits d’une manière agréable et facilement mémorisée.

4 – Parler au cœur plus qu’au cerveau

La sincérité ne se simule pas facilement, mieux vaut la ressentir pour bien la transmettre. La mettre en avant, l’afficher dans vos propos vous permet de créer un climat de confiance, utilisez des mots comme « J’aime ce que vous dites » vous fait parler au cœur plutôt qu’à la raison. Ainsi pouvez-vous vous adapter au cœur de chacun, à sa sensibilité, ce qui vous évite le discours unique et répétitif.

Pour approfondir le sujet : Pourquoi l’intelligent émotionnel réussit

5 – Accompagnez votre voix de sourires

Le sourire se détecte dans votre attitude et votre voix, et déclencherait une activité mesurable dans la zone du bonheur de votre cerveau. Un sourire rend heureux, transforme votre voix et impacte l’interlocuteur. Le sourire est l’un des instruments les plus puissants de votre communication, il calme le craintif, apaise l’énervé, suscite la sympathie, détend le résistant et inspire la confiance.

Pour approfondir le sujet : Rire, un outil de management en période de crise

6 – Choisir le bon tempo

Mieux vaut trouver le bon tempo de votre conversation. La communication est un art, vous devez sentir ce qui s’impose selon la situation, parler trop peut donner une impression de précipitation ou au contraire d’énergie et de détermination, le discours trop lent peut traduire un manque d’intérêt pour le sujet ou de confiance en soi. Parler trop lentement peut ennuyer votre interlocuteur, trahir une hésitation ou un manque de préparation. La bonne vitesse témoigne d’une harmonie avec la situation. A vous de faire varier le tempo pour empêcher la monotonie.

Pour approfondir le sujet : Leader : comment jouer avec le bon tempo

7 – Visualiser votre réussite

Vous voulez dégager une attitude positive et la confiance en soi, vous devez vous y préparer mentalement. Essayez de vous imaginer dans un contexte organisé et productif. Visualisez votre objectif. Si vous essayez de satisfaire un client, projetez dans votre esprit de lui offrir un service parfait. Dans vos relations avec les collègues, imaginez-vous dans une interaction faite de respect et coopération.

8 – Se préparer pour neutraliser la peur

Vous marquerez vos interlocuteurs si vous êtes sûr de vous. Plus vous vous préparez, plus vous diminuez votre anxiété. Entraînez-vous s’il le faut, répétez autant le fond de votre discours que vos attitudes, pour pouvoir mieux les oublier le moment venu et laisser place à la spontanéité qui ajoutera des accents de sincérité à votre communication.

Pour approfondir le sujet : Comprendre, accepter et utiliser votre peur pour réussir

9 – Créer votre histoire personnelle de connexion

Une « histoire personnelle de connexion » est une histoire ou une anecdote personnelle, qui illustre qui vous êtes et ce que vous faites d’une manière divertissante. Chaque fois que vous rencontrez quelqu’un, il vous est facile de vous présenter sans réfléchir. Sa répétition marquera les esprits, si elle est amusante pour être mémorisée, située dans l’espace (par exemple à Paris ou à Londres…) et le temps (en hiver, il y a x années…), comporte une progression et une cohérence entre les événements, cite des personnes qui s’identifient à elle, et se termine par une phrase synthèse qui vous caractérise et vous identifie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.