Pourquoi l’information est capitale pour les TPE-PME

Comment faire confiance à une entreprise, lorsque les informations disponibles la concernant sont limitées ? Cette simple question concerne près de 90% des entreprises françaises*. On ne parle pas ici de grands groupes ou d’ETI, mais des entrepreneurs individuels, TPE et PME. On ne trouve en effet sur eux que quelques informations légales et financières qui ne sont pas suffisantes pour construire un socle de confiance satisfaisant. Lorsque l’on ne connaît pas une entreprise, il n’existe pas de moyen simple et rapide de savoir si l’on peut lui faire confiance. L’enjeu est double, faire confiance, et donner confiance ! Contrairement aux grandes entreprises, les TPE-PME ne peuvent bénéficier d’une forte notoriété, gage de confiance. Elles développent leur activité sur le terrain, et bien souvent par le bouche-à-oreilles, car la recommandation des pairs est le meilleur argument commercial.

Aujourd’hui, le futur client d’une entreprise se renseigne sur la toile

C’est en tout cas un modèle qui fonctionne depuis des décennies dans le tissu des TPE-PME. Mais est-ce toujours le cas aujourd’hui ? Rien n’est moins sûr, car les réflexes changent. Aujourd’hui, tout se passe sur Internet : 90% des futurs clients d’une entreprise se renseignent sur la toile avant de choisir un prestataire (**). L’information que l’on y trouve, mais aussi celle que l’on ne trouve pas, est capitale pour l’entreprise : c’est la que se joue sa réputation. Si la première impression est synonyme de défiance, cela signifie bien souvent passer son chemin, pour chercher un autre partenaire, ou différer son achat. Le bouche-à-oreilles traditionnel donc est forcément impacté par ces nouveaux usages imposés par la digitalisation. Si les moteurs de recherche sont aujourd’hui les rois, il convient de se méfier : les résultats les mieux placés, les plus visibles, les offres les plus alléchantes, ne sont pas forcément gage de qualité. Pour séparer le bon grain de l’ivraie, et trouver les bons partenaires, il faut de l’information vérifiée et représentative. Sans information qualitative, là encore le bouche-à-oreilles intervient, puisqu’il est le seul moyen d’avoir confiance. Cela restreint fortement le champs des possibles, et freine le développement des échanges interentreprises. En l’absence de source fiable d’informations, la défiance est donc de mise. Le client devra payer d’avance, le fournisseur fournir des preuves de qualités et attendre d’avoir livré pour être payé.

Faire appel à un tiers pour construire une référence qualité

Pour fluidifier les relations entre petites entreprises, et raviver la confiance, il est nécessaire que chaque entreprise puisse facilement renseigner ses informations, mettre en exergue ses points forts et prouver son efficacité de manière claire et transparente. Cela contribuera à consolider son capital qualité et confiance. Henri Ford disait : « Les deux choses les plus importantes ne sont pas au bilan de l’entreprise : sa réputation et ses hommes. » Autrement dit, la vraie valeur de l’entreprise réside dans la confiance que lui accorde ses clients, fournisseurs et partenaires. C’est pourquoi le ressort le plus déterminant de la confiance entre les entreprises est la recommandation, et pour que cette recommandation soit crédible, il faut qu’elle soit vérifiée. Faire appel à un tiers de confiance pour collecter et diffuser les avis de ses clients et partenaires est une solution pour construire une référence qualité synonyme de confiance et de développement. Une solution à plébisciter, par les clients comme les fournisseurs, pour chaque entreprise, quelle que soit sa taille, son secteur et son budget.
(*Sur 4,5 millions d’entreprises actives, 500 000 à peinent publient leurs comptes)
(**statistique Ifop 2015)

***B-Reputation commercialise des services à destination des entreprises :
– Veille économique, accéder à l’information à 360° sur ses partenaires 
– Gestion de la e-réputation, grâce à une solution en ligne, permettant de collecter, diffuser et analyser les avis de ses partenaires, clients et fournisseurs, dans un cadre certifié par un tiers. 
– Réduction des délais de paiement : une solution novatrice, transparente et préventive, pour mettre fin à un des principaux facteurs de défiance des entreprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.