Des chakras dans l’entreprise quelle idée !!!

Les chakras sont des points de jonction, de réception, d’assimilation et de transmission de l’énergie vitale. Il existe 7 chakras fondamentaux, on peut les mesurer sous forme de champs électromagnétiques dans et autour de toutes les créatures vivantes.
Prendre en compte l’énergie d’une Organisation c’est considérer le processus dynamique qui relie toutes les dimensions de son existence. En transposant chaque chakra au fonctionnement de l’entreprise, en ressort 7 dimensions essentielles.
Cette lecture de l’entreprise à travers la dynamique des chakras, invite à poser un nouveau regard sur son fonctionnement. Elle propose d’examiner chaque dimension, de repérer ce qui est fluide ou bloqué, d’analyser la dynamique qui circule pour libérer ce qui bloque ou gaspille l’énergie et ainsi favoriser la circulation de sa vitalité.

Les 7 dimensions de l’entreprise

La dimension de la mission donne une direction supérieure, un sens profond en connexion avec l’environnement, le but existentiel de l’Entreprise,
La dimension de la vision donne l’orientation, le chemin à l’entreprise, permet l’anticipation, la projection.
La dimension de la communication exprime au collectif le sens de son existence…
La dimension des relations donne du souffle, de la chaleur, du lien…
La dimension de l’action génère l’impulsion qui met en marche la machine.
La dimension du processus alimente le dynamisme et la motivation.
La dimension des fondations apporte les bases et la sécurité. C’est la matérialisation, la concrétisation du but de l’entreprise.

Les 3 premières dimensions permettent d’agir, de produire

Les dimensions du bas sont plus pragmatiques, structurelles, basiques mais elles doivent s’allier aux dimensions supérieures pour donner tout le plein potentiel à l’Organisation.
Voici dans ce premier article la présentation de ces 3 premières dimensions de base de l’entreprise. Nous verrons dans la partie 2 comment les 4 autres dimensions viennent nourrir de sens, de cohérence et de complétude ce socle structurel de l’entreprise.
Les 1eres dimensions dans leur ascension vont fournir l’énergie vitale à l’entreprise, les dimensions supérieures vont donner la forme, la direction, le sens.

La dimension des fondations : chakra racine

Cette dimension est liée à la terre, au concret, au matériel, au visible.  C’est le siège de la survie exprimant les besoins fondamentaux. La base le chakra racine apporte sécurité, tout ce qu’il est nécessaire pour permettre le développement et la vie au quotidien, on peut le voir comme le socle de la pyramide de Maslow. En tant que socle sécurisant, il est associé aux sentiments liés à la peur car il matérialise notre vie et l’existence de l’entreprise.

La dimension des fondations pour l’entreprise

Il concerne l’Organisation du côté de ses fondements, de son capital, de la structuration de son fonctionnement. Il est caractérisé par ce qui est matière, physique, c’est ce qui nourrit, fait socle, garantit l’existence et la pérennité de la structure, ce sont ses bases. C’est l’existant, tout ce qui est matérialisé, concret, ce qui est acquis, l’existant. Ce peut être les locaux, les finances, le matériel, les stocks, les contrats, c’est tout ce qui est passé de l’idée à la réalisation, qui existe concrètement.

La dimension dans ses excès trop ouverte ou fermée – diagnostic

Quand cette dimension est équilibrée l’Organisation vit dans la sérénité, la prospérité, l’abondance.
Si elle est fermée rien ne se concrétise. L’entreprise est constamment préoccupée par la satisfaction des besoins fondamentaux, il y a risque d’épuisement. Un projet qui n’aboutit pas, des idées qui ont du mal à se concrétiser, des retards, manque de moyens, de finances… peuvent être des signes liés à un blocage de cette dimension des fondations de l’Organisation.

Une attitude de passivité, de routine d’assise sur les acquis peut indiquer une trop grande ouverture de cette dimension. Il en de même avec des comportements d’avidité à vouloir acquérir toujours plus, à stocker plus que de nécessaire, à entasser sans faire le tri qui asphyxie l’entreprise.

Concrètement le diagnostic de la dimension des fondations porte sur l’analyse :
des peurs : inquiétudes – stress – angoisses se traduisant dans la fuite l’inhibition
– du manque d’ancrage : présence dans l’ici et maintenant repéré par les oublis, les maladresses, les casses…
– de la gestion du temps en repérant les comportements de « fuite »
– la gestion des stocks, du matériel, de l’obsolescence…
– de l’organisation matérielle…
– de la gestion des contrats
– de la structuration des lieux
– des comptes financiers

La dimension du processus : chakra sacré

Ce niveau symbolise le mouvement et le changement. Il n’y pas de réalisation concrète sans mise en action. La nature de ce qui circule dans le processus influencera la qualité de ce qui est, l’existant. Il est le pont entre la dimension de l’action et celle des fondations. On passe de l’élément terre du concret à l’élément eau la fluidité, ce qui circule.

La dimension du processus dans l’entreprise

Le processus c’est la connexion, qui va permettre la circulation de l’énergie, donc de l’activité, de la dimension de l’action à sa réalisation matérielle. Pour l’entreprise, il s’agit par l’adaptation, le maintien de la motivation de ses membres, de passer d’une décision prise dans la dimension de l’action, à sa réalisation dans la dimension des fondations.

Ce que l’entreprise possède dans la matière est soumis aux lois de l’évolution, du mouvement avec la possibilité de perdre ce qui est acquis. Elle doit alors adapter, ajuster, évoluer. Sans changement, il n’y a ni croissance, ni mouvement, ni de vie donc d’existence. Tout change, tout se transforme. L’entreprise est soumise aux multiples contraintes de son environnement, des règles administratives aux pressions concurrentielles, aux aléas environnementaux… il faut donc sans arrêt s’ajuster, s’adapter, être souple tout en étant organisé. C’est le processus qui va prendre toute sa place pour faciliter la mise en action.

La dimension dans ses excès trop ouverte ou fermée

Si le processus est fermé, rien ne circule, rien ne peut se produire correctement, Il y a rigidité, contrôle pour éviter la perte, on ne laisse pas circuler l’énergie vitale propice aux adaptations nécessaires, aux changements. Ainsi si l’équipe est soumise à des procédures, du contrôle, son énergie est accaparée par le respect ou non des règles des procédures, elle a moins d’énergie disponible à investir dans sa tâche.

La non-décision peut être également un facteur d’immobilisme dans le processus.
Le non-respect du temps et du rythme des personnes en interférant de manière inopportune dans leur travail, bloque l’énergie.
Et à l’inverse si cette dimension est trop ouverte, il y a risque de laisser déborder les émotions avec un danger de perte de maitrise sur les évènements. Il y a aussi menace que le processus se perde dans la recherche unique du plaisir au détriment de l’objet même de l’existence de l’Organisation.

Concrètement le diagnostic de la dimension du processus porte sur l’analyse :
– du bien-être, de la qualité de vie au travail
– des process de travail
– des habitudes, routines, us et coutumes spécifiques de l’entreprise
– de la blockchain
– du circuit des tâches, workflow
– de la qualité d’accueil
– des process de réunion
– de l’expression de la créativité dans l’action…

La dimension de l’action : chakra plexus solaire

C’est là que se crée l’énergie du mouvement, c’est le lieu de la volonté, du pouvoir qui permet d’enclencher la dynamique d’action dans l’Entreprise. C’est le siège de la confiance en soi.

La dimension de l’action pour l’entreprise

Dans l’Entreprise c’est le lieu du pouvoir, c’est le siège de l’activité, de la production, c’est le lieu qui va décider, donner le top de départ. Son but est la transformation, l’action. C’est le centre d’énergie qui donne l’impulsion au mouvement, c’est la dimension qui a le pouvoir, qui décide qui impulse. C’est lui qui va décider de la mise en action d’une idée, d’un projet. S’il n’y a pas d’impulsion, il n’y a pas de mouvement, si dans l’Entreprise, il n’y a pas de décisions, d’actions, rien ne se réalise.

Si la dimension du processus transporte connecte fait des liens, motive, la dimension de l’action donne l’impulsion qui va actionner le mouvement. Sans décision c’est l’inertie pas de direction c’est l’attente. L’impulsion de la décision, de la force du pouvoir, va initier le mouvement qui transporté dans le processus va donner naissance à la matière à la réalisation concrète.

La dimension dans ses excès, trop ouverte ou fermée

Une dimension de l’action bien équilibrée c’est le centre des commandes qui pilote avec dextérité, maitrise, assurance.  Les décisions sont prises et sont transmises de façon fluide pertinente et cohérente.
Quand cette dimension est fermée, il y a passivité, inaction, manque de confiance en soi. Les prises de décisions sont difficiles, hésitantes voire inexistantes. Il y a risque de prise de pouvoir par un tiers pour équilibrer le manque d’action, l’immobilisme.

Si à l’inverse cette dimension est trop ouverte, on exerce un pouvoir contrôlant par souci de maitrise, on bloque la circulation de l’énergie créatrice. On éteint l’énergie de la motivation. Le pouvoir ne donne pas d’énergie, il donne l’impulsion. Si le pouvoir se nourrit de l’énergie sans faciliter sa diffusion, la dynamique s’éteint progressivement.

Concrètement le diagnostic de la dimension de l’action porte sur l’analyse :
– du type de leadership
– de la politique managériale
– du processus de décision
– du schéma de mise en œuvre des actions
– du suivi des décisions

Lire la suite Les chakras de l’entreprise : 4 dimensions porteuses de sens et d’équilibre




Article précédentComment le directeur financier intelligent réussit dans un paysage complexe
Article suivantGestion du temps : comment en finir avec la dictature de l’urgence
Après 15 ans de direction de structures sociales en territoire sensible, Catherine Peyramond crée un organisme de formation cpb-accompagnement en 2010 (https://cpb-accompagnement.com/) En 2017 elle crée Egir solution, société de conseil : (https://egirsolution.com/) En 2018 à la suite d’un grave AVC, une hémorragie cérébrale d’où elle ressort miraculeusement indemne, elle change radicalement sa vision du monde ; elle complète ses formations et ses connaissances d’une dimension plus intuitive, plus ancrée dans les ressentis. Sa quête de sens et sa volonté de partager son expérience et ses valeurs l’amène à créer Chakreation - libérer l’énergie entrepreneuriale ® Son ambition est d’accompagner les entrepreneurs, dirigeants, sur leur chemin plus aligné avec leurs valeurs, concrétiser leurs intentions vers une abondance qui donne du sens.