Lorsque vous commencez dans un nouvel emploi, vous avez à cœur de faire une bonne première impression. Mieux vaut éviter dans cette période encore précaire certaines erreurs pratiques qui accumulées peuvent écourter votre présence dans cette entreprise.

1 – Mettre des vêtements inappropriés

La première impression est toujours la bonne, surtout si elle est mauvaise. La première fois que vous rencontrez vos collègues, ils vont inconsciemment ou pas regarder en quoi vous leur ressemblez. La tenue décontractée, ou court vêtue pour une femme, ou des vêtements bariolés voire des chaussures sales ne vont pas nécessairement asseoir la réputation professionnelle que vous cherchez à démontrer. Prévoyez plutôt ce qu’il est convenu d’appeler une tenue de ville ou faites en sorte de savoir quel est le code vestimentaire de l’entreprise qui vous reçoit. Ce serait dommage de rater le job de votre vie juste parce que vous êtes en costume trois-pièces quand tout le monde est en jean et t-shirt !
Pour approfondir le sujet Avez-vous le look de l’emploi ?

2 – Arriver en retard

Le premier jour, tout le monde attend avec impatience votre arrivée, votre bureau a été préparé, et tout un chacun curieux de voir le nouveau est prêt à vous accueillir. Si vous débarquez avec 20 minutes de retard, vous ne donnez pas la meilleure première impression. Renseignez-vous la veille de votre rendez-vous sur les moyens de transport, le temps à prévoir pour vous rendre au rendez-vous, et octroyez-vous une marge pour ne pas être piégé par une grève, un incident technique ou un bouchon.
Lecture associée 5 questions (bêtes) que vous avez intérêt à vous poser au bureau

3 – Personnaliser votre bureau

Quand vous commencez dans un nouvel emploi, vous vous trouvez dans une période d’essai qui dure plusieurs mois. Une période pendant laquelle vous n’avez pas intérêt à vous détendre ou à prendre vos fonctions avec une certaine décontraction, à un moment où on attend de vous une grande implication. Par exemple, pendant ce temps probatoire, il serait malvenu d’apporter dans votre bureau des objets personnels, comme pour en faire un deuxième domicile ou pour faire savoir que vous vous sentez chez vous. Ce n’est pas professionnel, et peut être interprété comme un manque de sérieux et d’engagement dans votre travail.
A lire aussi Présence au bureau : vous sentez-vous obligé de faire du zèle ?

4 – Ne pas prêter attention à ce que l’on vous dit

Dans les premiers jours, il y a beaucoup d’informations à prendre, formelles et informelles, vous avez à intégrer dans votre Pentium personnel des données importantes qui décrivent le contexte dans lequel vous venez d’arriver, les petits signes d’une culture et des valeurs, des consignes propres aux us et coutumes de l’entreprise ou du service dans lequel vous vous trouvez.
Il est vraiment important de faire attention à ce que tout le monde vous dit, sinon vous finirez par vous trouver désemparé, déconnecté et loin des autres. Si mémoriser tout ce qui vous est envoyé comme message est trop difficile, écrivez tout dans un bloc-notes qui pourra le cas échéant vous servir de pense-bête.
Lecture associée  6 habitudes du chef qui sait écouter

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



5 – Ne pas poser de questions

Autre erreur à éviter quand vous débutez : poser peu de questions sous prétexte de ne pas vouloir déranger les collègues, qui seront probablement agacés s’ils doivent vous expliquer dans trois mois des choses que vous êtes censé avoir assimilées dès le premier jour. Si vous ne comprenez pas un point, n’hésitez pas à poser la question, cela paraîtra normal et leur enverra un signe de votre intérêt pour ce qu’ils font.
A lire aussi Manager et motiver par l’art du questionnement

6 – Vous énerver de vos erreurs

Pendant les premiers temps d’une prise de fonction, vous avez à cœur de montrer votre compétence et surtout de ne pas faire d’erreur. Mais, comme dans toute entreprise nouvelle, il est quasi obligatoire au début de se tromper peu ou prou, c’est normal et rien ne sert de vous énerver à ce sujet. Encore moins de vous mettre en colère contre vous. Apprenez calmement ces nouvelles notions ou façons de faire, comprenez vos erreurs, et tirez en un enseignement afin qu’elles ne se reproduisent plus. Après tout, vous êtes en apprentissage, et personne n’attend de vous que vous sachiez tout avant de l’avoir appris.
Lecture associée Manager : 10 erreurs horripilantes pour vos collaborateurs

7 – Sortir du cadre professionnel

Un point important dans la période de démarrage est de faire connaissance avec les personnes qui vont maintenant travailler avec vous. Vous allez échanger, vous présenter, découvrir leurs profils et leurs responsabilités, et vous aurez probablement quelques conversations sur des sujets qui sortent du cadre de votre travail. Normal mais prudence. Certes vous pouvez tomber sur des personnes qui peuvent à la longue devenir des amis, mais dans les premiers jours, gardez une certaine réserve, évitez toute familiarité comme de vous épancher sur vos problèmes conjugaux, vos habitudes de loisirs, ou vos folles sorties.

8 – Vous plaindre

Vous voilà à peine arrivé que vous vous répandez en gémissements et critiques. Même si celles-ci peuvent être tout à fait justifiées, vous allez détoner par rapport à votre entourage, qui s’attend plutôt à la manifestation d’un certain enthousiasme pour votre nouveau travail et l’entreprise. Geindre sur certains aspects de votre emploi dès que vous franchissez la porte ne vous donne pas une image professionnelle. Ce n’est le rôle d’un débutant de e plaindre dès le premier jour.
Evitez aussi le bavardage sans savoir où vous mettez les pieds. Si quelqu’un vous y invite, changez de sujet ou faites savoir que vous n’êtes pas intéressé par les commérages.
A lire aussi Les personnes toxiques à éviter pour réussir

9 – Refuser un pot

Si vos nouveaux collègues vous invitent à prendre un café, à déjeuner, ou à boire un verre après le travail, vous devez saisir l’occasion. C’est un signe d’accueil et l’opportunité de les connaître en dehors de leur fonction. Refuser une telle offre serait mal interprété, vous pourriez ne pas avoir à l’avenir une telle occasion et commencer votre nouveau job en étant ostracisé, ce qui n’est pas de bonne augure pour un travail d’équipe.