La crise sanitaire liée au COVID-19 a conduit à un déploiement pressant du télétravail. Pour certaines entreprises ou typologies de métier, cette organisation était déjà ancrée dans leur culture, ce qui ne leur a pas réellement posé de problèmes. Cependant, il ne faut pas oublier qu’en France, a contrario de certains pays, le télétravail ne fait pas partie des usages communs. Un très grand nombre d’entreprises ont donc rencontré des difficultés, autant à le mettre en œuvre qu’à l’accepter « psychologiquement ».

DSI et DRH, deux alliés indispensables des directions générales pour piloter en temps de crise

De nos jours, pour assurer une activité productive durable, l’accès aux services informatiques (applications métier, messagerie, outils collaboratifs, etc.) est indispensable. Cependant, déployer des solutions de télétravail matérielles et logicielles permettant aux collaborateurs de bénéficier de la même productivité et du même confort de travail est un vrai défi technique. Qui plus est lorsqu’il faut le faire dans un temps extrêmement court, comme cela a été le cas du fait de la soudaineté du confinement. Dans ce contexte, la DSI joue, plus que jamais, un rôle déterminant aux côtés des directions générales.

Mais le déploiement du télétravail, pour être pleinement efficace, ne peut se faire sans un accompagnement managérial et humain. Le rôle de la DRH est lui aussi indispensable pour sensibiliser à la fois les directions métiers et les collaborateurs. Les mythes tels que « en télétravail, les collaborateurs sont moins efficaces » ou « il est plus difficile de manager ou de réaliser son travail à distance » doivent être battus en brèche. Stimuler l’engagement des collaborateurs peut aussi se faire à distance, cela est encore plus vrai aujourd’hui avec les différents outils de communication et de travail collaboratif dont nous disposons : Microsoft Teams, Skype, Zoom, Slack, Google Drive, etc. Manager en présentiel ou à distance requiert certaines adaptations mais les leviers restent identiques : réunions d’équipes quotidiennes, hebdomadaires, points personnels, reporting, etc. Par ailleurs, avec le confinement, nous voyons de plus en plus d’équipes faire preuve d’inventivité pour maintenir le lien avec leurs collègues comme instaurer des « cafés visio » le matin pour faire leur point des missions de la journée.

Après le choc, un rythme de croisière progressivement trouvé

Un mois après l’annonce du confinement national, nos entreprises françaises peuvent être fières d’avoir réussi le challenge de mettre en télétravail les salariés dont la présence physique pouvait être évitée sur le lieu de travail. Un sondage a montré qu’au 19 mars 2020, soit trois jours après le début du confinement, 25% de la population active étaient en télétravail à temps plein, alors qu’habituellement ce mode d’organisation ne concerne que 3% des salariés (et davantage à un rythme d’un ou plusieurs jours par semaine).

Et cela fonctionne ! Certes quelques ajustements sont nécessaires notamment pour les travailleurs ayant des enfants compte tenu de la situation du confinement ou en raison de leurs équipements technologiques à la maison, mais la majorité des salariés désormais en télétravail ont réussi à maintenir un rythme de productivité équivalent ou presque.

La résilience face à la crise : se réinventer, ressortir plus fort

À l’heure où l’on commence à parler de déconfinement, il est indispensable que les entreprises s’assurent d’un plan de « retour au bureau ». En effet, cette crise Covid-19 aura très certainement des effets profonds sur l’organisation des entreprises : nouvelles façons de collaborer, mise en œuvre de plans de continuité de l’activité face aux risques à la fois business, sanitaires et sociaux, etc. Et là encore, la DSI et la DRH auront un rôle clé à jouer pour que la transition se fasse de la manière la plus fluide et la plus efficace possible.
Cette crise est révélatrice de grandes solidarités. La notion de « partenariat » entre les entreprises et leurs clients a pris encore plus de sens : toutes les entreprises se sont retrouvées dans le même bateau et, plus que jamais, avec la nécessité d’être transparents les uns avec les autres et de s’entraider.
La crise va aussi profondément impacter les modes de travail au sein des entreprises et du management à distance, laissant probablement une place plus importante au télétravail, y compris pour des postes qui n’étaient jusqu’alors pas ou très peu concernés.