La pandémie de COVID-19 a poussé les entreprises à remettre en question les modes de fonctionnement traditionnels et à redessiner les contours d’un nouvel avenir pour le travail.  Employés, managers et patrons du monde entier se sont notamment familiarisés avec le télétravail. Longtemps sous-estimées et/ou méconnues, les solutions de communication et collaboration sont désormais plébiscitées par de nombreuses entreprises et font partie de la routine quotidienne de millions de personnes télétravaillant.
Peut-on aujourd’hui affirmer que le télétravail a enfin trouvé sa place, après des années de questionnement ?

Le télétravail, une méthode agile pour freiner la pandémie et soutenir les entreprises

La pandémie de Covid-19 qui fait rage sur la planète perturbe notre quotidien. Cette crise sanitaire sans précédent signe le début d’un changement dans nos habitudes de travail et la vie après Covid-19 devrait être radicalement différente. Souvent rejeté, le télétravail a été et est actuellement la principale option pour la majorité des entreprises du tertiaire pour maintenir et faire redécoller leurs activités. D’après le ministère du Travail, près de 8 millions de salariés du secteur privé ont adopté le télétravail pendant le confinement en France. Et même si leur nombre a diminué depuis le déconfinement, certaines entreprises ont déjà fait part de leur volonté de pérenniser le travail à distance : nous effectuons véritablement une grande avancée vers une nouvelle façon de travailler et recréons un véritable bureau domicile !
Même s’il fut salvateur, la majorité des employés n’ont expérimenté le télétravail que ces derniers mois et n’étaient pas spécialement préparés. Certes, travailler à distance de manière optimale ne se mets pas en place du jour au lendemain, mais assurer une productivité maximale ne nécessite pas l’effort titanesque que certains employeurs s’imaginent. La technologie, comme souvent, joue un grand rôle dans les évolutions sociétales : ici, dans l’optimisation du télétravail. En effet, avec les bonnes solutions mises en œuvre sans effort, même à distance, et faciles à utiliser pour une adaptation rapide, la tâche apparemment gigantesque de la mise en place du travail à domicile est bien plus facilitée. Bien que forcée par l’épidémie actuelle, le télétravail devient alors la nouvelle norme, agréable et productive.
Mais comment rendre les réunions à distance et le travail d’équipe aussi performants que s’ils avaient lieu au bureau ?

Les communications unifiées au coeur du télétravail

Créées au milieu des années 1990, les communications unifiées étaient un marché de niche et réservées à une certaine catégorie d’entreprises. À l’époque, les multinationales puissantes étaient les seules à être équipées car il fallait disposer de suffisamment de ressources pour mettre en œuvre ces outils et solutions de communications unifiées. Aujourd’hui, l’accès aux communications unifiées est universel.
En termes d’applications et de logiciels, les plateformes de communication sont en plein essor : les équipes Microsoft enregistrent un pic colossal de 775% d’utilisation en un seul mois en Italie, et une augmentation de 500% des réunions virtuelles en Chine, deux endroits où la distanciation sociale s’est imposée très tôt.
Côté matériel, les ventes de webcams, casques et micros ont explosé (1). Les solutions de communications unifiées n’avaient jamais eu une place aussi importante qu’aujourd’hui.

Les méthodes de travail hybrides, nouvelles normes de l’ère post Covid-19

La prise de conscience croissante et la confiance des entreprises dans la technologie positionneront les communications unifiées comme un équipement technologique essentiel dans un avenir proche. Microsoft Teams, Zoom et autres solutions de communication basées sur le Cloud, caméras, casques, ordinateurs portables, … autant d’outils devenus aujourd’hui populaires. Mais au-delà de l’aspect matériel, la réussite d’un télétravail post Covid-19 réside dans une collaboration basée sur la confiance entre managers et collaborateurs afin de créer une dynamique vertueuse et opérationnelle.
La collaboration à distance se fait également une place dans d’autres nombreux secteurs : professionnels de Santé (téléconsultations, etc), de l’Education (télé-enseignement etc) et leaders politiques mondiaux utilisent la visioconférence pour échanger et prendre des décisions.
Ce travail à distance généralisé devient une opportunité pour changer les mentalités et faire face aux défis écologiques auxquels le monde est confronté. Les réunions physiques devront être réduites aux seules réunions critiques (notamment lorsque des déplacements sont nécessaires) et remplacées par des réunions virtuelles, afin de réduire l’empreinte carbone et les émissions de CO2.
Entre télétravail et retour au bureau, la prochaine tendance sera le travail hybride qui mène vers un mode de travail flexible à plusieurs endroits et sites, avec des espaces de travail immersifs et productifs qui s’adaptent au style de travail de chaque employé. La technologie a un grand rôle à jouer dans la création de la prochaine « normalité » en matière de travail, créant de nouvelles connections entres les équipes pour une communication et une collaboration fluides et des collaborateurs motivés et engagés. Gageons qu’un retour au « business as usual » n’est pas à l’ordre du jour …
(1) Rapport du cabinet d’étude Context – mars 2020.


Article précédentLe chef est mort, vive le chef
Article suivantL’urgence de rebâtir l’Europe sociale !
Paul Clark, Vice-président senior, directeur général EMEA de Poly
Paul Clark, Senior Vice President, EMEA Managing Director, chez Poly pour les régions Europe, Moyen Orient et Afrique. Diplômé en Génie électrique et Electronique, il a étudié à Harvard Business School et à l'Université de Stanford. Chez Poly il gère les activités commerciales (des solutions audio, vidéo, contenus et cloud). Chez Plantronics (désormais Poly) depuis près de 25 ans, il a été directeur marketing EMEA pendant les 10 premières années, a supervisé l’European Product Management, occupé divers postes de direction des ventes, et Directeur général de Plantronics Europe et Afrique. Avant Poly, Paul Clark a travaillé comme Chef de produit chez Hitachi comme responsable des semi-conducteurs pour les systèmes de transmission optique.