Le recrutement et la recherche d’un emploi, les deux facettes d’une même action vue par le recruteur et le candidat. Vous avez déjà lu des tonnes de conseils d’experts sur la façon de faire bonne impression face à un recruteur. Pourtant des a priori plutôt négatifs sur l’entretien de recrutement pénalisent encore vos démarches. Oter de votre esprit ces idées reçues qui vous trompent pour réussir votre prochain entretien.

1 – Votre CV compte pour beaucoup

En fait le CV est moins important que vous le pensez. Le recruteur se fait une idée de vous plus précise en vous évaluant en tête à tête, mais aussi par votre présence active dans les réseaux sociaux, vos missions en cours et les éventuels articles que vous avez publiés… généralement plus actuels et parlants que le curriculum vitae.
Assurez-vous que toutes vos présentations en ligne comportent les bons mots-clés et reflètent bien ce que vous êtes professionnellement. Le recruteur avant de vous recevoir vous a googlelisé.
Pour approfondir le sujet  CV mon ennemi

2 – Le recruteur va me cribler de question

C’est rarement le cas.
Ce qu’il veut, c’est avoir une conversation avec vous, un échange équitable pour pouvoir décider avec vous si vous allez travailler ensemble. Cela veut dire échanger sur les objectifs de l’entreprise par rapport aux vôtres, son management et votre personnalité, les valeurs qui sous tendent sa culture à rapprocher des vôtres…
Pour approfondir le sujet  6 types d’entretien d’embauche auxquels vous devez vous préparer

3 – Vos réalisations sont déterminantes

Pas si sûr.
Votre expérience fournit des informations utiles au recruteur, mais le passé est le passé. Ce qui est en jeu, c’est l’avenir de la société pour laquelle il cherche un cadre. Vous devez plutôt vous demander dans quelle mesure vous apportez une valeur professionnelle aujourd’hui et demain qui fera avancer les objectifs de l’entreprise.
Plus que vos réussites d’hier, ce qui est déterminant, c’est le potentiel que vous allez pouvoir développer dans l’intérêt de l’entreprise.
Pour approfondir le sujet  Optimisez l’ADN de votre CV pour mieux convaincre

4 – Mieux vaut taire vos ambitions

Grande erreur.
Trouver un terrain d’entente avec le responsable du recrutement exige de votre part une grande honnêteté sur vos attentes en matière de réussite et de bonheur. De la même façon, vous avez intérêt à poser des questions sur les réussites recherchées par l’entreprise, et vous rendre compte si vos aspirations en la matière sont compatibles.
Pour approfondir le sujet  Entretiens de recrutement : comment se différencier

5 – Vos réponses sont importantes

Oui et non.
Si vous répondez à côté de la plaque, vous ne serez pas retenu bien sûr. En revanche vos questions permettent au recruteur de mieux comprendre vos centres d’intérêt, vos préoccupations et vos passions. Vous serez plus apprécié par la pertinence de celles-ci que par celle des réponses que vous faites. A vous d’énoncer des interrogations d’intelligence plus que d’information, demander un renseignement disponible sur le site de l’entreprise prouverait que vous n’avez pas préparé l’entretien.
Pour approfondir le sujet  Candidats : questions pertinentes à poser en entretien 

6 – L’entretien est un moment désagréable

Non, tout au contraire !
C’est la réputation du recrutement d’être un processus pénible, délicat et risqué. Il faut démythifier l’entretien de recrutement. A vous et au recruteur de donner le ton. En général, celui-ci apprécie l’énergie et l’enthousiasme que vous apportez aux échanges. Vous devez bien connaître l’autre avant de vous lancer dans une relation nouvelle. Autant en faire un moment agréable dépourvu de stress pour atteindre le maximum de transparence. Candidats et recruteurs doivent travailler ensemble pour construire une relation et valider que l’avenir peut être partagé.
L’entreprise prend sa décision tout autant que vous. D’où l’importance de la plus grande transparence afin que les deux parties se décident en connaissance de cause.
Pour approfondir le sujet  Questions farfelues pour entretiens de recrutement