Le recruteur pose peu de questions

Fournir une réponse concise à une question précise vous fait marquer des points. Mais un recruteur qui ne pose pas beaucoup de questions peut finalement ne pas avoir un portrait complet de vos compétences et réalisations.  Ce que vous devez faire : si vos premières réponses ne suscitent pas de développement de l’entretien, vendez vous un peu plus en partageant des détails importants sur les étapes significatives de votre parcours, les raisons pour lesquelles vous avez pris telle ou telle décision, comment vous avez solutionné un problème … assumez complètement votre cursus et présentez le avec de brèves histoires illustrées plutôt que sous la forme d’un témoignage d’une seul bloc. S’il ne vous pose pas de questions plus avant, vous trouverez plus facilement des occasions de vous présenter, si vous préparez quelques sujets qui mettent en valeur vos compétences, et les exposez au fil de l’entretien. Et n’oubliez pas, vous pouvez avoir la chance de poser des questions, bien évidement de préférence intelligentes.
Pour approfondir le sujet  Se préparer aux questions les plus courantes de l’entretien de recrutement

Le recruteur monopolise la parole

Le monologue du recruteur est un défi majeur. Si vous l’interrompez ou tentez de vous accaparer la partie de l’entretien qui logiquement vous revient, vous passerez souvent pour grossier, et si vous restez passif à l’écouter, il peut en conclure qu’il perd son temps. Dans ce cas, la solution consiste à saisir l’occasion d’intervenir en lui répondant, vous surmonterez la monopolisation de la parole en glissant la réalisation d’un projet que vous avez réussie, qui fait écho à ses propos. Vous ne pouvez pas accomplir beaucoup, mais si vous réussissez à faire passer cette réalisation, vous aurez planté une petite graine dans son esprit que vous êtes un candidat intéressant, et lui aurez donné une ou deux raisons de vous rappeler.
Pour approfondir le sujet Entretien de recrutement : 5 secrets du candidat que l’on n’oublie pas

Vous êtes reçu par un groupe de personnes

Certaines entreprises pratiquent l’entretien de groupe, pour vous mettre en situation, pour vous faire rencontrer plusieurs acteurs de l’entreprise, et gagner du temps. Assis d’un côté de la table, vous faites front à trois, quatre ou plus interlocuteurs assis en face de vous, tel un tribunal. Si vous ne pouvez pas changer le processus de recrutement, vous pouvez en revanche le préparer. Posez des questions quand vous prenez rendez-vous : comment se déroule le processus de recrutement ? Qui allez-vous rencontrer ? y-aura-t-il un entretien de groupe ? Et préparez-vous mentalement à maîtriser un tel entretien, face à différents interlocuteurs, y compris ceux qui restent silencieux. Pour mieux répondre, prenez le temps rassembler vos idées, faites des pauses pour réfléchir, le groupe aura tendance à combler son propre silence. Surtout, dans ce type de situation, il est facile de tomber dans un mode de présentation standard et figé. A éviter dans le mesure où l’entretien est et reste une conversation quel que soit le nombre d’interlocuteurs.
Pour approfondir le sujet Entretien de recrutement : comment réussir face à plusieurs interlocuteurs

Le recruteur vous vend un peu trop le poste

Vous pouvez tomber sur un recruteur qui vend le poste, l’entreprise, ou lui-même. Il parle de projets possibles, d’un éventuel développement, d’opportunités d’évolution si vous êtes recruté… Restez vigilant, il fait en sorte que ces perspectives vous paraissent acquises pour vous amener à accepter le job sur la base d’attentes irréalistes. La solution est d’écouter attentivement toutes les informations concernant l’avenir et de demander plus d’explications. Pour vous faire une raison, nul besoin de trop interroger le recruteur, posez juste une question sur la faisabilité des perspectives annoncées, et utilisez ce que vous savez sur ce métier en terme de responsabilités, salaires, rattachement hiérarchique, avantages…etc avant d’accepter un tel travail.
Pour approfondir le sujet Questions farfelues pour entretiens de recrutement

Le recruteur vous jauge en dehors de l’entretien

Le recruteur intelligent veut souvent connaitre votre comportement avant qu’il ne vous reçoive. Comment vous vous êtes comporté à l’accueil, si vous vous êtes adressé à la personne qui vous a accueilli d’une manière respectable et cohérente. La solution est de vous montrer au mieux de votre présentation à tous les stades du processus. Au téléphone, dans vos courriels, avec l’assistante qui a arrêté le planning avec vous, dans le hall quand vous attendez … faites grande impression sur tout le monde. Même si le rendez-vous a été changé à 3 reprises d’heure ou de jour, restez poli et compréhensif. Sans le vouloir, cela peut être une mise en situation qui va éclairer avec perspicacité votre personnalité. Montrez-vous vrai tout le temps, c’est le meilleur moyen de convaincre un recruteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.