Décrypter les questions qui ne tuent pas

C’est un recruteur créatif et dérangeant qui pose ce type de questions. Au-delà de l’apparence un peu farfelue de ces questions, vous devez vous en méfier car elles recèlent souvent une attente au second degré. Il veut par exemple découvrir comment vous organisez vos pensées, si vous savez rebondir, faire preuve d’à-propos, et rester maître de votre calme.
« Quel est le point le plus important que doit apprendre un recruteur au cours d’un entretien ? » Là aussi il veut apprécier votre capacité d’adaptation, et surtout comment vous parvenez à inverser les rôles, vous mettre à sa place, et indirectement  vous poser une question suffisamment difficile, pour être crédible mais pas trop pour ne pas vous mettre vous-même en difficulté.
« Pouvez-vous me raconter une histoire personnelle en relation avec le poste à pourvoir ? » La réponse fait appel à un niveau de pensée qui vous permet d’extraire de votre environnement personnel des éléments et les mettre en cohérence avec le poste à pourvoir. Il veut jauger votre recul par rapport à vos environnements, votre ampleur et hauteur de vue. Abonnez-vous maintenant en 2 clics
Le recruteur fait son métier avec sérieux et créativité. Ce n’est pas un pervers de la question tordue mais un professionnel qui cherche le meilleur candidat, il s’éloigne du discours convenu pour vous amener dans une zone d’inconfort plus authentique qui ressemble le plus souvent à ce qui se passe dans la réalité du poste à pourvoir.
Lecture connexe  Entretien de recrutement : répondre avec pertinence à des questions futiles
Zoom sur ce que le chasseur de têtes veut débusquer chez vousCDM

Il est possible de vous préparer
à la question impossible

Comme pour toutes les questions traditionnelles, il est important de vous préparer à répondre, trouver des pistes possibles à explorer mais évitez de faire du parc cœur, ce qui priverait vos propos d’authenticité.
Confronté à une question ouverte, vous devez saisir cette occasion de mettre en évidence les aspects votre personnalité, votre histoire professionnelle, ou vos atouts qui ne sont pas spontanément visibles dans votre curriculum vitae.
Venez à l’entretien avec vos forces, et présentez-vous avec une idée précise et positive de vos atouts en cohérence avec les exigences du poste. Ne vous contentez pas d’affirmer que vous êtes doué pour l’organisation, préparez des exemples concrets de situations ou projets que vous avez pilotés qui attestent de manière convaincante cette capacité organisationnelle, et que vous savez mettre en œuvre sur le terrain.
Si votre CV met en évidence vos réalisations avec des chiffres et des ratios, mettez en évidence vos compétences non techniques ; vous avez dépassé vos objectifs, c’est simplement un % qui ne dit rien à votre interlocuteur, d’autant plus que vous pouvez faire dire ce que vous voulez aux chiffres, expliquez comment vos qualités d’engagement, de dévouement, de ténacité… non quantifiables sur un CV vous ont permis d’obtenir des résultats au-delà de votre cible.
Lecture connexe Se préparer aux questions les plus courantes de l’entretien de recrutement

Donnez de vous, mais ne donnez pas tout

Si au fil de l’entretien il n’a pas été possible de partager avec le recruteur quelque chose de personnel, vous devez y penser à la fin quand vous estimez avoir suffisamment présenté vos compétences. L’art de faire part d’un aspect personnel de votre vie, qui donne à votre interlocuteur le sentiment de bénéficier d’une confidence, revient déjà à lui confier des informations sur vous qui concernent un sujet universellement accepté comme positif. Vous redevenez classique, comme jouer au tennis avec votre père, faire de la voile avec votre ancien professeur de maths du lycée… La touche personnelle n’est pas le tennis, mais le partenaire.  Restez dans le classique en le chargeant d’affect et bannissez toute activité sujet à controverse ou à position tranchée par votre interlocuteur, comme le bénévolat pour une cause politique ou votre implication dans une contre-culture. Abonnez-vous maintenant en 2 clics. Trouver la réponse à ces questions ouvertes et personnelles revient à résoudre une énigme. Votre réponse montre indirectement au recruteur comment vous vous situez par rapport à l’opportunité d’emploi qui vous réunit. Finalement vous devez vous vous en réjouir, car elles représentent pour vous une chance à saisir de montrer votre valeur ajoutée personnelle que ne peut en aucune manière exprimer votre CV.
Lecture connexe  Les 30 questions le plus souvent posées en entretien de recrutement

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !