Management : les 6 qualités d'un militaire
Publicité
Publicité

Management : les 6 qualités d’un militaire

© Oleg_Zabielin - Fotolia.com

© Oleg_Zabielin - Fotolia.com

Les six qualités essentielles du militaire qui en font un manager de qualité dans le civil.

Recruter un ancien militaire peut être bénéfique à l’entreprise car il possède de nombreuses qualités de management qui ont été détaillées par plusieurs livres (1)  ainsi que par Jean-Luc Fumey, directeur général de Mission Reconversion, site visant à aider la reconversion des militaires (voir notre article Militaire : comment se reconvertir dans le civil). Revue de détail.

1 – Rigueur et ponctualité

C’est le BA BA , explique Jean-Luc Fumey, mais il est important. Arriver à l’heure à un rendez-vous est un minimum pour indiquer à votre futur partenaire qu’il peut compter sur vous.

2 – Adaptibilité et curiosité

C’est une qualité reconnue chez les militaires : ceux-ci s’adaptent facilement à de nouvelles conditions de travail, et  savent faire face à des situations imprévues.

3 – Formé en continu

Tout au long de sa carrière le militaire bénéficiera de formations en continu souvent très ciblées et correspondant à ses besoins en formation, souligne Jean-Luc Fumey. Cela lui donne un réel plus par rapport aux autres candidats venant du secteur civil et bien souvent beaucoup moins bien formés ou à moindre coût.

4 – Savoir déléguer

C’est une qualité essentielle pour un militaire comme pour un manager. Le militaire sait faire confiance à ses troupes et ne les traite pas comme des numéros. Il n’interfère pas entre l’ordre donné et l’exécution.

5 -Etre franc

A l’armée, on apprend à dire ce que l’on pense, à condition d’y mettre les formes. Il existe une culture du débriefing qui permet de faire le point sur les erreurs et les succès d’une opération. Cela permet à chacun de s’exprimer et surtout de ne pas reproduire les mêmes erreurs.

6 – Jouer collectif

Un militaire a l’habitude de travailler en équipe: en situation de guerre, il est obligé de travailler en équipe faute de quoi il risque sa vie. Du coup, quand l’on transpose cette qualité au sein de l’entreprise le militaire sera capable d’animer une équipe et d’organiser un travail collaboratif.

(1) Management : l’armée un modèle à suivre ? De Patrice Huiban et Hughes Marchat, Editions Studyrama; L’art de diriger ? D’Olivier Lajous, L’Harmattan

Pour recevoir gratuitement un digest des articles chaque semaine je m’inscris à la Newsletter Cadre et Dirigeant Magazine

Sophie Lhameen

Sophie Lhameen

Signaler ce contenu comme inapproprié

3 réactions

  1. Arslan

    21 octobre 2013 à 0 h 53 min

    Je trouve que c’est le cas. Par ailleurs et parfois, la rigueur de l’ancien militaire crée un complexe chez les membres de son équipe civile, surtout si ceux-ci savent que leur patron est un ancien militaire.

  2. Dejou-Fillet

    8 octobre 2013 à 22 h 56 min

    Plus le sens de l’intérêt général…

  3. Dussaucy

    7 octobre 2013 à 10 h 48 min

    Bel article. En sus, j’ajouterais que ceux qui ont compris et pratiqué le processus de formation « PMG » ont une septième qualité ! C’est pour en avoir suivi l’expérimentation et l’avoir pratiqué consciemment que j’ai découvert l’approche « intelligence collective ».

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>