Au moment où l’activité économique doit impérativement reprendre, les entreprises doivent accueillir leurs salariés en leur garantissant sécurité et santé. Cela passe par des mesures de prévention et de protection du personnel dans le cas du COVID 19 et une organisation adaptée au sein de l’entreprise qui exige du matériel et des équipemesnt spécifiques. Tour d’horizon des mesures à prendre et équipements nécessaires.

Mesures de prévention et protection du personnel du risque pandémique

Dans des bureaux comme dans des ateliers, il convient d’éviter toute pénétration manuportée après un contact cutané ou ingérée directement, par déglutition de poussières ou de gouttelettes de liquide sur les mains, le visage, les vêtements ou les outils utilisés comme les claviers, poignées de porte, robinets, mobiliers, téléphone, interrupteurs, crayons ou stylos … Avec tous les équipements de protection spécifique qui maintiennent les gestes barrières assurant la sécurité du salarié, l’objectif est de limiter les risques de propagation du virus COVID-19 (coronavirus), grâce à des équipements adéquats tel que l’affichage au sol, des gels hydro-alcooliques, des masques, des visières de protection, des lingettes… que vous livrera en toute sécurité un grossiste en produits d’hygiène

Toute entreprise doit prendre des mesures pour éviter la contamination de ses collaborateurs, l’employeur étant responsable en vertu de article L. 4121-1 du code du travail qui a une obligation de sécurité et de santé. Pour éviter toute pénétration manuportée après un contact cutané ou ingérée directement, par déglutition de poussières ou de gouttelettes de liquide sur les mains, le visage, les vêtements ou les outils utilisés comme les claviers, poignées de porte, robinets, mobiliers, téléphone, interrupteurs, crayons ou stylos …les salariés devront disposer des équipements adaptés à la nature de leur activité tels que des gants jetables, des masques de protection respiratoire, des masque lavables, du gel hydroalcoolique en flacon ou en borne sans contact, des thermomètres frontaux, des visières de protection, des  gants Latex ou vinyl

Des mesures individuelles et organisationnelles d’hygiène

Ces mesures individuelles et organisationnelles d’hygiène sont à présenter au personnel comme des consignes que tout salarié doit appliquer, le non respect étant considéré comme une faute professionnelle. L’organisation du travail passe par la fourniture de ces équipements pour faciliter la protection des salariés de toute contamination. Cela conditionne aussi un espace entre les postes de travail d’au moins 1 mètre, et des tables à la cantine, avec un marquage au sol pour faciliter la distanciation sociale. L’employeur doit pouvoir détecter et éventuellement évacuer une personne malade. Il doit donc identifier les plus exposés comme ceux de l’accueil, des guichets, de ventes au public, les livreurs…), et les équiper de gants, masques et visières transparentes, écrans en plexiglas, avec un suivi médical le plus souvent par la prise de température …). L’employeur se doit d’être approvisionner en qualité et quantité de masques, mouchoirs, serviettes en papier à jeter, poubelles ou encore solutions hydro-alcooliques.
L’employeur sera vigilant notamment sur les surfaces et matériels en contact avec les mains (rampes d’escalier, poignées de portes, boutons d’ascenseurs, claviers, souris, téléphones, écrans d’ordinateurs, terminaux de paiement électronique, capots des machines, caisses enregistreuses, comptoir, …).
Tout collaborateur doit respecter les consignes d’hygiène au travail avec en période de pandémie une « tolérance zéro », notamment pour le lavage des mains avec un savon neutre ou un gel hydro-alcoolique avant chaque pause, de manger, boire, après être passé aux W.C, etc.… ou encore le port des masques de protection assez faciles à porter et acceptés. Le ministère du Travail a publié des fiches conseils par métier pour les salariés et les employeurs.

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !