Associer la notion de management à celle de service public choque encore certains alors que comme toute organisation il doit en permanence évoluer avec son environnement qui connaît des mutations sociétales et des changements technologiques. Le métier de manager dans la fonction publique recouvre différents aspects, il doit anticiper, décider, organiser les ressources, animer, communiquer, résoudre des problèmes, mobiliser, piloter ou encore contrôler. A ce titre le management dans le service public doit répondre à 5 défis.

Un management qui donne du sens au mission des équipes


En voulant concilier les valeurs inhérentes au service public avec une exigence de résultat et de performance de plus en plus forte, les équipes peuvent être déstabilisées, ne pas se retrouver dans la finalité de leur travail et connaître une certaine démobilisation. Le rôle du manager dans cette situation revient à sensibiliser les équipes d’agents sur la nouvelle donne de leur métier et de  parvenir à les rassembler malgré des situations complexes sur leur mission qui respecte toujours les  valeurs historiques et les nouvelles exigences de performances. Le rôle du manager revient à réunir ses cadres et les agents, et à identifier dans un esprit de co-construction ces valeurs pour déterminer les comportements qui en découlent.

Un management agile pour adapter la bureaucratie à son nouvel environnement


Tout  le monde connaît la bureaucratie qui souvent freine et pénalise la fonction publique. Dans une période où la souplesse et l’adaptabilité sont les leitmotive de toute organisation, le manager de la fonction publique doit supprimer ou minimiser les effets de toute rigidité ou lenteur complètement anachroniques avec notre société connectée et rapide. Il doit aussi composer avec la génération Y friande de souplesse et de technologie pour s’adapter rapidement aux évolutions souvent complexes de son environnement. Pratiquer un management agile revient à repérer les problèmes rencontrés par les équipes, les anticiper, écouter les agents et les informer, veiller à leur formation, faire en sorte qu’une décision fasse sens pour eux, leur faire confiance et le leur montrer, et prendre des décisions rapides.

Un management qui accompagne les transformations digitales du service public


Le manager de la fonction publique doit amener tous les agents, en particulier ceux des métiers opérationnels (éducation, santé, sécurité) à réussir l’automatisation des tâches et à profiter des données, analyses et simulations nécessaires à leur métier, cette évolution les recentrant sur le cœur de leur métier et de leur service. Cela passe par une forme de co-construction de la transformation dont les agents deviennent les acteurs. Le manager doit faire preuve de conviction et d’exemplarité du chef pour que les équipes se mettent sur les manières de piloter ces outils digitaux. Cela passe par la prise en compte des parties prenantes, le manager doit instaurer des processus de décision qui responsabilisent les agents à travers des espaces de dialogue où chaque agent s’exprime.

Lecture conseillée : Management et communication : 100 exercices: Pour gérer l'incertitude et la complexité de Denis Cristol

Un management de souplesse et délégation pragmatique

Les nouvelles technologies facilitent le travail du manager de la fonction publique confrontée à des demandes de plus en fréquentes de télétravail avec la nécessité de revoir les relations managériales avec des sites différents et des agents éloignés géographiquement. Il doit donc manager à distance grâce à des outils facilitateurs et à un dialogue permanent qui instaure une relation de confiance. Il doit aussi déléguer, l’acte de management le plus délicat à réussir, ce qui implique une définition précise de la responsabilité de chacun, et la capacité du chef à exercer un contrôle véritable et accepté par l’agent concerné. Déléguer n’est pas seulement gagner du temps, c’est aussi et surtout permettre à un agent de monter en puissance.
Un changement important des pratiques managériales qui encourage l’intelligence collective des agents.