Frédéric Beigbeder, critique littéraire, réalisateur et animateur de télévision, créateur du prix de Flore, directeur de la rédaction du magazine Lui, prix Interallié pour « Windows on the World », prix Renaudot pour « Un roman français », et aussi Mémoire d’un jeune homme dérangé, Vacances dans le coma, L’amour dure trois ans… le fameux 99 francs, Oona & Salinger et en ce moment “une vie sans fin”. Extraits.

« Tout s’achète : l’amour, l’art, la planète Terre, vous, moi.»
« La mort est le seul rendez-vous qui ne soit pas noté dans votre organizer.»
« La publicité est l’une des plus grandes catastrophes des deux mille dernières années pour ceux qui aiment la littérature.»
« Un rédacteur publicitaire, c’est un auteur d’aphorismes qui se vendent.»
« Je n’aime pas dire du bien de moi, je préfère dire du mal des autres.»
« L’euro a été inventé pour rendre le salaire des riches six fois moins indécent.»
« La morale, c’est peut-être ringard, mais ça reste encore ce qu’on a trouvé de mieux pour distinguer le bien du mal.»
« Le monde est irréel, sauf quand il est chiant.»
« L’avantage avec la nouveauté, c’est qu’elle ne reste jamais neuve. Il y a toujours une nouvelle nouveauté pour faire vieillir la précédente.»
« Ce sont toujours les gens animés des meilleures intentions qui deviennent des monstres. »

« Pour réduire l’humanité en esclavage, la publicité a choisi le profil bas, la souplesse, la persuasion.»
« Croyez-vous encore qu’une croissance infinie soit possible sur une planète où les ressources sont limitées ?»
« La célébrité c’est bien ; la postérité c’est mieux.»
« A quoi reconnaît-on un personnage réussi ? Quand son nom propre devient un nom commun…»
« Méfiez-vous des gens bardés de diplômes, ce sont, statistiquement, les plus lâches.»
« Là où il y a collagène, y’a pas de plaisir.»
« Sans apprentissage de la douleur, le bonheur n’est pas solide.»
« Si votre femme est en train de devenir une amie, il est temps de proposer à une amie de devenir votre femme.»
« La jalousie gouverne le monde. Sans elle, il n’y aurait ni amour, ni argent, ni société. Personne ne lèverait le petit doigt. Les jaloux sont le sel de la terre.»
« Quand on a raté sa vie, il faut au moins essayer de réussir sa mort.»
« Les plus belles fêtes sont celles qui ont lieu à l’intérieur de nous.»
« Après tout ce que les hommes ont fait pour lui, Dieu aurait tout de même pu se donner la peine d’exister, vous ne croyez pas ?»
« Pour mener l’être humain vers la civilisation, il a fallu quelques millions d’années, alors que le retour au Néandertal prend moins d’une semaine.»
« Je suis un pacemaker en panne.»
« A quoi reconnaît-on un bon restaurant ? Les verres à vin y sont plus grands que les verres à eau.»
« Mon découvert prenait des proportions astronomiques. Ce n’était plus un découvert, c’était du nudisme bancaire.»
« La société dans laquelle nous sommes nés repose sur l’égoïsme. Les sociologues nomment cela l’individualisme alors qu’il y a un mot plus simple : nous vivons dans la société de la solitude.»

« Je m’habille de noir car je suis en deuil de moi-même.»
« Droit devant, c’est le sud : l’Afrique. A ma gauche, les Russes ; à ma droite les Amerloques. Les premiers crèvent de faim, les seconds d’envie et les troisièmes d’indigestion.»
« On dit souvent qu’”il faut sauver les apparences”. Moi je dis qu’il faut les assassiner car c’est le seul moyen d’être sauvé.»
« La vie c’est moins bien que la télé, parce qu’on ne peut pas changer de chaîne.»
« Dans la société ultra-libérale, les gens ne se demandent plus comment ils vont mais : “Combien tu vas ?”»
« Pour être subversif, il faut être subjectif.»
« Très peu de gens ont le courage de se perdre vraiment.»
« Ce qu’on appelle la société de consommation devrait être rebaptisé : Société de Tentation.»
« La vie est humiliante de simplicité : on fait tout pour échapper à ses parents, et puis on devient eux.»
« Il suffit de ne plus jamais décrocher quand ça sonne, et soudain l’on devient très important.»
« Les bombes, je les préfère sexuelles, et les attentats, à la pudeur.»
« La beauté est un sport où les hors-jeu sont fréquents.»
« L’embêtant avec la résurrection, c’est qu’il faut mourir avant.»
« A partir de 40 ans, chaque fois que l’on vit quelque chose, on se dit que c’est peut-être la dernière fois.»