1 – Communiquer clairement
où vous allez et pourquoi

Cela exige que vous savez premier qui vous êtes, ce que vous représentez et avez une vision claire du changement que vous voulez conduire. Vous devez savoir communiquer cette vision à tous autour de vous. Vos collaborateurs ne vous suivront pas s’ils n’ont aucune idée de l’objectif que vous visez et ne ressentent pas que la poursuite de ce but est bonne pour eux.
Lecture recommandée  Comment réussir votre leadership

2 – Exprimer votre passion
et votre engagement

C’est cette conviction qui motive les équipes autour de vous à fournir des efforts, elle les mobilise aussi bien dans les moments difficiles ainsi que les situations plus favorables. Bâtir une entreprise est plus difficile qu’il n’y paraît, c’est un travail de longue haleine, et plus votre engagement personnel sera fort plus vous inciterez les collaborateurs à se battre à vos côtés même dans les périodes les plus délicates.

3 – Démontrer votre expertise
et votre expérience

Dans toute activité, les compétences acquises sur le terrain, votre expérience personnelle vécue dans ce secteur d’activité ou ce métier demeurent souvent en plus d’une formation supérieure la solution pour réussir. Le leader doit donner l’exemple, établir une norme de compétences que chacun dans l’équipe doit poursuivre et atteindre pour réussir la bataille concurrentielle aux yeux de vos concurrents et de vos clients.
A lire aussi L’humilité ou l’art du leadership vainqueur

4 – Renforcer constamment
votre réseau de relations

Aucun entrepreneur ne peut bâtir une entreprise tout seul. Votre réseau de connexions doit grandir avec vous et votre entreprise. Cela peut se faire si vous prenez un rôle actif dans votre communauté et les associations professionnelles de votre secteur d’activité avec des personnes partageant les mêmes centres d’intérêts et es mêmes aspirations. Si vous faites un effort constant et sincère d’aider les autres, vous enrichirez votre réseau de relations et votre poids dans le secteur concerné.
lecture recommandée  Leadership : les 4 obsessions du manager

5 – Prendre des décisions opportunes
et des mesures adaptées

Une bonne décision prise au début de votre activité est plus susceptible d’impacter votre entreprise qu’une meilleure décision prise plus tard. En général, décider est mille fois préférable à ne pas décider. L’entrepreneur averti prend le temps nécessaire pour analyser les diverses solutions de rechange avant de se décider, puis il passe à l’action de le faire savoir et d’initier le mouvement, sans regarder en arrière.
A lire aussi Comment prendre la meilleure décision possible à chaque fois

6 – Pratiquer l’autodiscipline
et la prévision

En général, une équipe n’aime pas suivre un leader imprévisible, incohérent et sujet à variations quotidiennes de direction. Le vrai leader est disposé à s’ouvrir aux autres et à établir un échange constructif avec eux. Il construit des relations de confiance qui se traduisent par une loyauté réciproque et l’engagement de ses collaborateurs.

7 – Encourager l’innovation
et penser différent

En affaires, mieux vaut favoriser un état d’esprit axé sur la prise de risques, la créativité et l’amélioration continue. Devancez vos concurrents pour imaginer et lancer de meilleurs produits, à des prix plus bas ou un meilleur service à la clientèle. Pour mobiliser toute votre équipe autour de ce but, vous avez intérêt à récompenser les échecs comme les succès, si le résultat enrichit l’entreprise d’une leçon de progrès.
Lecture recommandée Comment tuer la motivation de vos collaborateurs

8 – Allouer les ressources adéquates
pour surmonter les contraintes

Compter sur la chance et faire pression sur vos équipes ne sont le signe d’un bon leadership. Vous devez vous attacher à mettre à disposition de vos collaborateurs les moyens et ressources pour qu’ils puissent gagner de petites batailles qui à terme permettront à votre entreprise de gagner la guerre. Cela signifie recruter les bons compétences, offrir des formations motivantes, vous doter d’outils modernes et performants, et améliorer les processus et systèmes de votre organisation pour pouvoir mieux surmonter les défis.

9 – Viser la croissance de l’entreprise
et le bien-être de votre équipe

Comme le modèle que vous êtes pour l’ensemble de vos collaborateurs, vous devez constamment mettre à jour vos connaissances et compétences, être attentif aux nouveaux développements et perfectionner votre capacité d’écoute. Cela signifie aussi favoriser le niveau de professionnalisme de votre équipe, en proscrivant la punition des échecs et en favorisant les champs possibles de réussite. Cela s’applique aux collaborateurs, mais aussi aux fournisseurs et à vos partenaires d’affaires.
Lecture recommandée Créer un environnement attractif pour motiver vos cadres

10 – Assumer la responsabilité
des actions et des résultats

Le dirigeant ou l’entrepreneur n’a pas besoin d’excuses, il n’attribue pas une mauvaise situation ou un résultat déplorable à la conjoncture, au mauvais timing ou à des concurrents maléfiques et démoniaques. Chaque entreprise, comme chaque patron de celle-ci fait des erreurs, qui sont la conséquence normale de leur confrontation aux défis et aux inconnues inhérentes au monde des affaires.
A lire aussi sur le sujet
Les 4 piliers du leadership du 21ème siècle : les accords toltèques

10 petits conseils pour un grand leader
Comment devenir un bon leader