Chercher l’inspiration dans des endroits inattendus

Au lieu de rester concentré dans et sur votre activité, allez chercher ailleurs. La course à l’information dans votre secteur est quasiment perdue d’avance, dès que  vous l’obtenez, tout le monde l’a aussi, même si vous l’avez plus rapidement que les autres, cela ne vous donne guère de différenciation. En revanche si vous regardez en dehors de votre champ, vous vous distinguerez efficacement des autres et les surprendrez, dans la mesure où ils ne peuvent pas anticiper ou deviner ce que va être votre créativité.

Prendre des décisions lentement

L’idée habituelle se construit à partir de l’intelligence, l’argumentation, le rationnel, tout est consciemment pensé. Donnez maintenant à votre esprit le temps de travailler en marge du sujet, de manière incontrôlée, irrationnelle, voire poétique, comme une récréation. Cela ralentira votre processus de décision, et surtout vous sortira des contraintes du timing. Vous aérez vos neurones qui continuent à phosphorer en pensant à autre chose. Ce délai vous  permet de recueillir plus d’informations et d’écouter vos intuitions, et facilite l’éclosion de votre créativité.
Lecture connexe  Et si vous étiez un créatif qui s’ignore ?

Agir avec une motivation personnelle

Vous accouchez plus facilement d’une grande idée si vous travaillez dans un domaine qui vous intéresse, vous excite, vous apporte une satisfaction. La recherche montre que la créativité réussit mieux quand elle est mue par une motivation intrinsèque que par l’aiguillon de la concurrence ou des pairs, ou la promesse d’une récompense. En clair, faites ce que vous aimez, le métier qui correspond bien à votre expertise, vos compétences et à vos motivations profondes. Bien sûr, cette activité qui vous est chère et vous parle naturellement doit s’exprimer dans un environnement qui alimente votre moteur personnel et favorise l’exploration de nouvelles idées.
Lecture connexe  Motivation : assumez vos points forts!

Partir de zéro et créer

Au lieu d’améliorer un produit ou un service existant, mieux vaut viser celui qui n’existe pas et le concevoir à partir de zéro. Si vous améliorez l’existant, vous ne faites pas vraiment mieux. Si vous voulez faire quelque chose de différent, vous devez vous mobiliser sur une perspective où rien n’existe. Plutôt que de vous demander comment concevoir un smartphone, interrogez-vous sur ce qu’est la communication aujourd’hui, cette approche vous conduira plus facilement à la découverte d’une nouvelle possibilité.

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Contester et prendre des risques

Souvent, la différence entre celui qui réussit et celui qui échoue ne réside pas dans une meilleure capacité à avoir une idée ou dans sa qualité, mais dans le courage à miser sur elle, à prendre un risque calculé et à agir. La contestation du statu quo ou une divergence de vue favorise l’innovation. C’est souvent en vous opposant que vous pouvez vous poser, cela exige de votre part d’être à l’aise dans le désaccord avec les autres, et de vivre cette atmosphère d’inconfort comme favorable à la création d’idées.
Lecture connexe  Entrepreneur, pesez bien les risques du succès

Stop à la routine, chercher toujours le nouveau

Si vous progressez dans votre domaine, il est tentant de coller à ce qui marche. Mais au fil du temps vous vous enlisez dans de nombreuses routines qui ont généré les réussites du passé, et le passé ne fonctionne pas obligatoirement dans l’avenir. Au lieu de vous figer sur vos bonnes vieilles recettes, prenez l’habitude de tenter une autre voie, de faire différent, quelque chose qui ne vous est pas familier. Vous vous sentirez jeune et ferez l’expérience de nouvelles idées.
Lecture connexe Agir différemment pour réussir

Trouver des liens entre les expériences

La grande idée est souvent le résultat de la connexion de deux éléments en apparence sans rapport. C’est le point commun des grands inventeurs, en fait la créativité viendrait de la symbiose d’éléments jusque là étrangers l’un à l’autre. Le grand créatif réussit cette synthèse sans en avoir conscience, cela lui paraît même évident tant il se trouve de plain pied avec cette idée.  Il a su mettre en relation des expériences vécues et les synthétiser dans une nouvelle idée. S’il a pu réussir, c’est en général  qu’il a plus pensé que les autres, laissé vagabonder son esprit, et oxygéné ses neurones dans une parenthèse intellectuelle.

Rester ouvert à la magie

Les idées cherchent souvent celui qui les fera naître au grand jour. Des formes de la vie désincarnées, avec une volonté inhérente de se manifester. Si vous restez ouvert à un monde regorgeant de nouveautés, d’innovations, de créations en puissance, si vous croyez sans cesse que les idées cherchent leur architecte, leur maître ou leur accoucheur, alors vous vous mettez dans une bonne disposition pour être un jour l’heureux élu.
Lecture connexe  Reconnaître la véritable « nouvelle idée » grâce à 10 critères