Vous n’avez pas besoin d’un MBA pour réussir comme entrepreneur, en revanche vous devez cultiver et développer un état d’esprit pour entreprendre et diriger votre affaire. Comme le sportif qui se met en condition psychologique de gagner, vous devez vous préparer. Explications.

Apprendre de vos erreurs et anticiper l’échec

Selon une étude menée par l’Université Duke et celle de Californie du Sud, sur 549 créateurs d’entreprise qui ont réussi, l’explication la plus fréquente de leur succès est leur capacité à apprendre de leurs erreurs.

Comprendre l’échec c’est savoir comment réussir, et réussir à la grande échelle du premier coup est rare. Le chemin vers le succès n’est pas tout droit, mais plein d’écueils, de détours et de zigzags.

Même si vous pensez avoir tout prévu de manière méticuleuse, vous allez probablement faire une erreur, et peut-être même plus qu’une. Certains entrepreneurs, convaincus de réussir à la première tentative, ne prévoient pas de deuxième essai, et ce faisant se privent du succès en fin de compte.

Pour approfondir le sujet  Comment rebondir après un échec

Donner de l’autonomie et déléguer

Le patron qui réussit s’appuie toujours sur une équipe de cadres supérieurs qui dirigent son entreprise sur la voie du succès. Il les encourage à poursuivre leurs idées et leur fournit les outils pour réussir. Il attribue la croissance de son entreprise depuis l’origine à sa capacité à déléguer et  à donner de l’autonomie.

Votre entreprise ne peut pas se développer seulement par vous-même, même si vous travaillez dur, vous ne pouvez pas tout faire. Une bonne idée se transforme en une grande entreprise si vous trouvez les bons collaborateurs et leur faites confiance pour vous aider à gagner.

Vous avez besoin d’aide pour atteindre vos objectifs, ce qui donne au recrutement une importance stratégique, car en recrutant des cadres performants, vous vous offrez le temps et la sérénité de travailler sur l’avenir de votre affaire.

Lecture recommandée  Déléguer : écartez enfin les prétextes pour tout garder

Rester curieux et apprendre de nouvelles compétences

Une étude menée auprès des anciens de Stanford démontre que le cadre qui a connu une grande variété de métiers et de fonctions est plus à-même de devenir entrepreneur. Tout entrepreneur n’est pas expert, mais celui qui réussit a toujours un large éventail de compétences.

Il a en général soif de connaissances et aime apprendre, ce qui lui permet de rester efficace et efficient. Il profite de l’apprentissage de nouvelles compétences et des idées qu’il introduit dans son entreprise. La plus petite leçon peut faire une grande différence dans les affaires.

A lire aussi Habitudes des dirigeants les plus performants

Suivre vos instincts et écouter vos tripes

Selon un sondage réalisé par la Fondation Kauffman, 98% des créateurs d’entreprise admettent avoir pris des risques pour conquérir leur réussite entrepreneuriale. L’entrepreneur qui gagne s’appuie sur son feeling pour recruter un collaborateur, décider d’une stratégie ou choisir un associé.

En tant qu’entrepreneur, vous faites face tous les jours à de nouveaux défis, et vous trouvez le plus souvent sur un terrain inexploré avec très peu d’informations, de données ou d’antériorité pour vous forger une bonne décision. C’est là que votre intuition et vos instincts entrent en jeu pour décider.

A lire aussi Si votre tête et vos tripes sont en phase, vous faites le bon choix

Accepter votre responsabilité

La différence essentielle entre la mentalité d’un salarié et et celle d’un entrepreneur tient souvent au rôle attribué à l’environnement et aux circonstances extérieures. Pour l’un, ce sont des excuses quand pour l’autre ce sont des opportunités.

Certes vous ne maîtrisez pas tout, mais vous devez réagir quand survient l’imprévu. Vous êtes responsable de vos réussites et de vos échecs, même si leur origine se trouve dans des éléments que vous ne maîtrisez pas.

Une mentalité multiforme

Quand vous observez un entrepreneur qui réussit, à chaque fois, vous détectez un ou plusieurs éléments qui expliquent son succès,  dans lesquels vous pouvez vous retrouver : vous n’avez pas besoin d’un titre pompeux pour manager les autres, vous vous managez vous-même avant de prétendre les diriger, vous montrez l’exemple et ne vous contentez pas de belles paroles, mettez performance et résultats au même niveau que l’humain, et avez le goût du développement personnel et de celui d’autrui.

Votre enthousiasme est une maladie contagieuse qui contamine ceux qui vous entourent, vous les respectez, et acceptez d’avoir tort et de ne pas vous en cacher même en public, vous aimez partager les succès et assumer en premier les échecs… Vous pouvez poursuivre la liste de ces caractéristiques.

A lire aussi Entrepreneur, ce n’est pas un job, c’est un mode de vie!

Ne pas hésiter à investir

Tout bon entrepreneur doit se donner toutes les chances de réussir. Cela passe par l’investissement. En effet, beaucoup auraient tendance à penser que mois l’on dépense, plus on a de chance de réussir. Or c’est tout l’inverse. Les entrepreneurs à succès n’hésitent pas investir des sommes considérables dans leur matériel. Que ce soit pour ses collaborateurs ou pour soi même, avoir à sa disposition du matériel de qualité, performant et durable donne toutes les chances de réussir. Psychologiquement bien sûr mais cela peut se révéler être un atout de productivité et donc de meilleure rentabilité.

C’est le cas par exemple pour les entreprises de la restauration : couverts, uniformes, matériel de cuisine … tous ces outils sont indispensables et leur qualité sera déterminante, même si cela nécessite un investissement. Mieux encore, les caisses enregistreuses ne doivent pas être oubliées : une bonne caisse permettra des encaissements plus rapides et moins d’erreurs. Des caisses tactiles existent (https://www.caissetactile.shop/) et donneront une belle impression.

Il faut donc savoir investir pour réussir, c’est certain !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.