Elon Musk, le serial entrepreneur de Tesla (voiture électrique), PayPal (vente en ligne) ou SpaceX (tourisme spatial), réputé entêté, tyrannique, obsessionnel, est aussi un modèle de persévérance et d’entrepreneuriat, n’abandonnant jamais un projet, même quand les voyants sont au rouge. Entrepreneuriat : les meilleurs conseils d’Elon Musk pour réussir.

Le bon projet est un projet qui « améliore les choses »

Le bon projet entrepreneurial, selon Elon Musk, est un projet analysé au regard de son utilité pour le consommateur, un produit ou un service destiné à améliorer l’offre du marché.
Elon Musk estime tout autant un produit qui fait une grande différence, et touche un petit nombre de personnes qu’un produit qui permet une petite amélioration du marché à un grand nombre de personnes.
Ce qu’il exprime régulièrement par la formule « Toujours avoir à l’esprit la manière d’améliorer les choses. »

L’inspiration pour entreprendre

Être inspiré par son projet, croire aux bienfaits pour les consommateurs et la société, est également une composante de la réussite d’Elon Musk. « J’ai envie de penser au futur et de me sentir bien (…), j’ai envie d’être au lendemain », confie l’homme d’affaires pour motiver les divers projets qu’il entreprend dans le but de « changer le monde. »
Avec cette affirmation  « L’échec est une option ici. Si les choses n’échouent pas, vous n’êtes pas assez innovant. »

Probabiliser le risque pour réduire votre peur

Pour l’entreprise SpaceX, Elon Musk a estimé les probabilités de succès à 10 %. Quasi convaincu de son échec, il persévère dans l’espoir de faire avancer la technologie dans ce domaine, même à une toute petite échelle. Cette façon d’envisager l’entrepreneuriat par les probabilités permet, selon lui, de dédramatiser l’échec et surtout, la peur de l’échec.
Et d’ajouter  « Si l’on considère que nous sommes sur un bateau qui est en train de couler, si nous en sommes tous à devoir écoper et si j’ai, par rapport aux autres, inventé le meilleur seau pour écoper, il me semble que c’est tout de même mon intérêt de laisser tout le monde copier le design de mon seau pour que nous écopions tous de la manière la plus efficace possible. »

Travailler plus que les autres, la clé de la réussite

Elon Musk est un bourreau de travail. Il rappelle sa jeunesse durant laquelle il travaillait jour et nuit pour monter sa première entreprise avec son frère (Zip2). Elon Musk codait la nuit pour faire fonctionner son site Internet le jour. Sa petite amie dormait dans les bureaux de son entreprise pour passer du temps avec lui. « C’est un calcul simple, dit-il. Si quelqu’un travaille 50 heures et que vous travaillez 100 heures, vous accomplirez deux fois plus que cette personne (…). »
Pour éviter le burn-out et « rester productif », il se réserve aujourd’hui 6 heures de sommeil chaque nuit.

La technique des 3D pour optimiser votre temps

Et le travail sans relâche ne va pas sans une organisation hors pair. Il gère de front plusieurs projets et pour y arriver divise sa journée en créneaux de 5 minutes durant lesquels il se consacre pleinement à une seule mission.
Elon Musk explique sa technique des « 3D » pour éviter de se faire vampiriser par ses outils de communication :
1 « to do » (répondre aux mails),
2 « to delete » (supprimer les mails inutiles)
3 « to disconnect » (fermer la messagerie) pour pouvoir travailler pleinement.
Recommençant toutes les 3 heures la boucle des 3D, il optimise ainsi la gestion de son temps.

Écouter vos proches

Pour lui, les entrepreneurs se mettent régulièrement des œillères pour continuer leur projet sans risquer une terrifiante remise en question. Dans ce contexte, l’entourage bienveillant de l’entrepreneur est son meilleur remède, il émet des critiques sincères sur le projet, suffisamment pertinentes car proches du projet et de l’entrepreneur, et suffisamment objectives car non impliqués financièrement.
« Vous devriez prendre l’approche selon laquelle vous, en tant qu’entrepreneur, avez tout faux. Votre but est d’avoir le moins faux possible », explique-t-il, en ayant confiance en vos proches pour grandir !

L’histoire et les projets d’Elon Musk, en bref

Né en 1971 à Pretoria (Afrique du Sud), il n’a que 47 ans ! Après des études dans l’Ontario au Canada, le pays d’origine de sa mère, il créé sa première entreprise, Zip2, un logiciel de publication de contenus en ligne pour les informations des entreprises. Il fonde ensuite X.com, une startup de services de vente en ligne, et qu’il fusionne en 1998 avec la société Confinity (de Peter Thiel) pour devenir le très célèbre PayPal. Naturalisé canadien puis américain en 2002, il a fondé SpaceX  en 2002, entreprise spécialisée dans le vol spatial de tourisme, qui fait parler d’elle pour son projet de vol sur Mars. Fondateur et PDG de Tesla, une entreprise de voitures électriques de luxe, ancien président de Solar City, fabricant de batteries électriques (notamment à destination de Tesla), il est à l’initiative du projet de transport en commun Hyperloop, capable d’atteindre 1000 km/heure sans polluer via l’envoi de capsules comprenant les passagers dans des tubes sous basse pression.
Il est aussi le PDG de Neuralink, dans les nanotechnologies, à la recherche d’une solution pour « augmenter » l’intelligence humaine via la greffe d’une puce dans le cerveau. Son dernier projet baptisé
« The Boring Company » a pour projet de creuser des tunnels sous San Francisco pour désengorger les routes, et trouve encore du temps pour assumer la coprésidence d’OpenAI, une association à but non lucratif dédiée à la recherche en intelligence artificielle.
En 2021, sa fortune est estimée à 100 milliards de dollars le classant comme l’homme le plus riche du monde devant Jeff Bezos, Bill Gates, le fondateur de Microsoft, Bernard Arnault (LVMH) et Mark Zuckerberg à seulement 36 ans, le patron de Facebook, selon le magazine Forbes.