Une longueur d’avance sur les créateurs ex nihilo

Acquérir une entreprise vous permet d’aller plus loin dans vos idées et objectifs de croissance. Vous démarrez une entreprise opérationnelle qui vous donne effectivement une longueur d’avance (outils de production en place, effectif formé, partenariats signés), et pouvez  vous concentrer sur de nouveaux marchés, de nouveaux produits, alors qu’en lançant une affaire ex nihilo vous vous consacrez  essentiellement sur la conquête de votre  premier marché.  Dans le même esprit, reprendre une entreprise existante économise l’étape fastidieuse de la mise en place du modèle : recrutement, achat de mobilier, de l’outil de production, des logiciels adéquats, développement de l’image de marque…

Plus de crédibilité pour trouver des financements

Une entreprise existante, même en difficulté au moment du rachat, possède des actifs matériels et immatériels non négligeables qui crédibilisent votre démarche de recherche de financements. Vous pouvez aussi disposer d’une base de données clients  alors que le grand défi des nouveaux entrepreneurs est de la constituer, ce qui prend du temps. Dans ce contexte, le repreneur a généralement plus de crédits bancaires que le créateur et des montants plus élevés, lui permettant d’investir avec souplesse vers de nouveaux horizons.

Un accompagnement personnalisé

Le processus de reprise implique un temps de formation du nouveau dirigeant aux méthodes et au modèle actuellement en place. Le plus souvent, le cessionnaire vous accompagne dans vos nouvelles fonctions, vous met en garde contre les dangers de son marché, vous transmet son savoir-faire, ses astuces et ses bonnes pratiques en matière de gestion… Un filet de sécurité non négligeable qui manque au nouvel entrepreneur. D’ailleurs, 60 % des entreprises vendues sont encore rentables passé 5 ans, contre 50 % pour les créations ex nihilo.
En bref, reprendre une entreprise est une base solide pour le nouveau dirigeant. Vous profitez généralement de cette sécurité pour refonder le modèle économique, innover, vous implanter à l’international et croître plus vite. Si vous aspirez à l’entrepreneuriat, rien de tel que la reprise pour voir les choses en grand !
Lecture associée  Reprendre une entreprise : 5 bonnes raisons de vous lancer

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Quelques chiffres sur la reprise 

– 60 000 entreprises sont mises en vente chaque année ; la moitié ne trouve pas de repreneur
– les micro-entreprises aussi sont cédées, pour un coût plus abordable
– les fonds de commerce et d’artisanat représentent 75 % des cessions
– le ralentissement économique est plus marqué dans les territoires où les reprises échouent
– 60 % des entreprises cédées sont en activité 5 ans après le changement de propriétaire alors que seuls 50 % des créations ex nihilo sont encore en activité passé ce délai
*données issues de la BBCE et du site officiel economie.gouv.fr