Etre étudiant et entrepreneur à la fois c’est possible ! La preuve avec Jonathan Bibas, 21 ans, étudiant en master à l’Ecole des Mines-Telecom, et fondateur avec son père en avril dernier d’Ellis-Car, une société de “Big data”, capable de gérer efficacement la flotte automobile d’une société ou d’une collectivité locale. Le caractère innovant d’Ellis-Car lui a permis d’être primée, dans la catégorie “Big data”, au concours mondial de l’innovation organisé par l’État en mars dernier. Portrait de ce jeune homme décidé.

Une affaire de famille

Issu d’une famille de médecins, Jonathan Bibas a toujours aimé les disciplines scientifiques. A 16 ans, après avoir obtenu son baccalauréat, il quitte le cocon familial pour aller étudier en Angleterre. C’est là-bas qu’il découvre la robotique, une discipline très variée qui correspond à sa personnalité (la robotique peut s’attacher à l’agronomie, l’écologie…). Il part ensuite pour les Etats-Unis (University of California) au cœur de l’innovation à l’américaine : la Silicon Valley. C’est cet univers d’entrepreneurs qui a déclenché le déclic en lui pour fonder sa propre entreprise. Il commence à créer de petites start-ups, par amusement. Il décide ensuite de revenir en France et fonde avec son père Patrick, neurologue de profession, Ellis-Car.

Ellis-Car, le big data pour gérer la flotte automobile

Ellis-Car commercialise des solutions technologiques innovantes et complètes, à faible coût, afin d’aider les PME et les collectivités à gérer efficacement leur flotte automobile. Elle produit le logiciel de gestion de flotte, mais également le module embarqué sur le véhicule et l’analyse en temps réel des données. Le dispositif, qui s’adresse principalement aux entreprises et aux collectivités, s’articule en plusieurs parties. Un module embarqué sous le volant du véhicule permet de récupérer un certain nombre de données sur l’état de la voiture mais aussi sur le comportement du conducteur (vitesse, accéléromètre, données GPS etc). Toutes ces informations sont ensuite stockées par les serveurs de la start-up qui propose, ensuite, à ses clients un logiciel pour visualiser l’ensemble des données depuis Internet.

Des projets pour l’avenir

Jonathan Bibas a plein de projets en tête comme celui d’implanter Ellis-Car à l’étranger, plus précisément d’ouvrir des bureaux à San Francisco. Un autre de ses rêves serait de trouver l’algorithme qui permettrait de baisser significativement le nombre d’accidents de la route. Selon lui, cela sera possible dans le futur grâce au Big Data. L’idée serait de créer un système d’alerte qui permettrait de détecter l’assoupissement. Cette solution, toujours en phase d’expérimentation, repose sur des électrodes fixées aux lunettes du conducteur. 




Article précédentLes V.I.E ne connaissent pas la crise
Article suivantCV anonyme : pour ou contre ?
Sophie Lhameen, journaliste multimédia (web et print), a travaillé pendant 15 ans comme journaliste spécialisée sur l'Afrique avant de devenir en 2008, rédactrice en chef adjointe du magazine Le MOCI (Moniteur du commerce international) jusqu'en janvier 2013. Ses centres d'intérêt : l'entreprise, le management, les ressources humaines, l'emploi, l'économie, l'intelligence économique et de l'international. Google+