La banque a des critères stricts

La banque est intransigeante ! Elle vous accorde un prêt professionnel à condition de justifier de ressources personnelles équivalentes à au moins 30 voire 50 % du montant des besoins évalués dans votre business plan. De plus, si elle se montre enthousiaste quant à vos investissements matériels, elle sera peu encline à financer les besoins qui ne sont pas amortissables comptablement tels que le besoin en fonds de roulement, le stock de départ, la communication de départ…

Le prêt d’honneur complète le prêt bancaire

Dans de telles conditions, vous avez intérêt à diversifier vos sources de financement. L’organisme France Initiative dispose de plateformes locales dans la majorité des départements. Elles sont chargées d’octroyer des prêts d’honneur aux créateurs d’entreprise, soit un prêt personnel à taux 0. Attention, le prêt d’honneur complète votre prêt bancaire, il ne le remplace pas. Il augmente vos ressources personnelles. Il finance les besoins non amortissables.

Les business angels

Si vous développez un projet dont le besoin en fonds de roulement devient conséquent et dépasse les possibilités bancaires, vous pouvez vous tourner vers les réseaux d’investisseurs externes, ou business angels. Votre projet est financé grâce à des prises de participation au capital de votre société. Les investisseurs concernés deviennent vos associés, siègent aux assemblées générales et se rémunèrent sur le bénéfice de votre entreprise.
Pas de panique ! Il existe des solutions pour garder le pouvoir décisionnaire sur votre entreprise malgré l’arrivée de nouveaux investisseurs (créer une SAS, rédiger un pacte d’actionnaire…).
Lecture recommandée Comment lever des fonds

Le financement participatif

Les plateformes de financement participatif mettent en relation des porteurs de projets avec des internautes désireux de contribuer à notre économie. Le concept est intéressant puisqu’il permet de récolter des dons de la part de particuliers peu regardants sur la rentabilité de votre entreprise. Vous attirez le donateur en lui proposant une contrepartie qui lui plaît (un produit de votre marque, une soirée d’inauguration…). Le crowdfunding est une alternative pour les projets qui ne remplissent pas les critères bancaires, mais vous devez attirer suffisamment d’internautes pour boucler votre budget. Cette solution est souvent utilisée comme première étape avant de solliciter d’autres acteurs. Notez qu’une plateforme web dédiée aux prêts entre particuliers et entreprises a vu le jour en France.
lecture recommandée  Crowdfunding : 7 conseils pour réussir

BPI France

BPI France (la Banque Publique d’Investissement), réputée soutenir les jeunes entreprises innovantes, propose des aides spécifiques à ce type d’entreprises, mais peut aussi accorder des garanties ou des prêts à toutes les TPE/PME, notamment son « prêt trésorerie » qui finance le besoin en fonds de roulement… Pensez-y !
Pour un coup de pouce financier complémentaire, pensez aux concours d’entreprises, aux aides régionales, sectorielles… Rendez-vous à la Chambre de Commerce et d’Industrie proche de chez vous pour en savoir plus !
lecture recommandée  Mon business plan à la poubelle !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.