Yseulys Costes, avec son entreprise 1000mercis vend des stratégies Web et des données d’utilisateurs aux marques… depuis l’an 2000 ! Des années avant l’avènement du marketing digital en France. Focus sur la réussite d’une aveyronnaise installée au coeur de la Silicon Vallee.

Un concept dans le mille !

En 2000, Yseulys Costes ouvre 1000mercis, un portail à double entrée qui permet aux Internautes de créer des listes de cadeaux et aux marques d’en tirer des bases de profils exploitables. Avec ce concept, la donnée client est au centre du modèle économique de 1000mercis, nous sommes au début du nouveau millénaire et le marketing digital n’existe pas encore en France. 19 ans plus tard, au vu du marché actuel de la data, on peut dire qu’Yseuly Costes a tapé juste.

Une prof de marketing devenue entrepreneure

D’origine aveyronnaise, Yseulys Costes commence sa carrière à Harvard comme professeure en marketing interactif. Aux États-Unis à la fin des années 90, elle observe les débuts d’Internet avec grand intérêt et fait rapidement un lien avec son domaine d’étude. Attirée par l’entrepreneuriat avec l’envie d’essayer « pour ne rien regretter », elle revient en France et  monte son entreprise 1000mercis avec l’aide d’un associé Thibault Munier.
L’objectif est clair : créer des bases de données utilisateurs à destination des marques dans l’optique de cibler leur communication sur Internet. À cette époque, c’est une innovation.
Dès le début de l’aventure, le fondateur de Meetic et serial entrepreneur, Marc Simoncini, croit au concept d’Yseulys Costes, et investit 5 millions de francs dans son entreprise. Plus tard, il admettra qu’elle est « l’une des rares femmes à avoir bâti une grosse boîte cotée ».

Une croissance méthodique jusqu’à l’intégration en bourse

En effet au fil du temps, Yseulys Costes et son associé Thibault Munier bâtissent leur empire avec minutie, étape par étape, investissant chaque année 10 % du chiffre d’affaires dans la recherche et développement, anticipant les évolutions du marché du Web totalement délirantes au cours des années 2000. Mobile et réseaux sociaux sont évidemment intégrés à 1000mercis, et durant 5 années consécutives, l’entreprise intègre le top des sociétés à plus forte croissance en France. En 2006, 1000mercis lève 10 millions d’euros et entre en bourse sur le marché Alternext/Euronext.

Yseulys Costes à la conquête de la Silicon Valley

En 2013, pour accélérer sa croissance à l’international, Yseulys Costes s’installe dans la Silicon Valley en Californie, mari et enfants à ses côtés. Le siège est maintenu à Paris d’autant que l’algorithme de son outil est français et continue d’être développé sur notre territoire. D’ailleurs, Yseulys Costes le dit haut et fort : les Français sont aussi doués et qualitatifs dans les technologies que les Américains !  Aujourd’hui, 1000mercis, présent dans plus de 50 pays, emploie plus de 400 personnes et réalise un chiffre d’affaires de plus de 56 millions d’euros pour une valorisation autour de 145 millions d’euros. Yseulys Costes et son associé Thibault Munier, toujours à la barre, détiennent 41 % des parts.
Femme d’affaires ambitieuse et accomplie, Yseulys Costes fait également partie des rares femmes à siéger dans les conseils d’administration des plus grandes entreprises du CAC 40 telles que Kering, Vivendi et Seb.
Son conseil aux entrepreneurs : d’abord : « savoir innover, inventer, avancer en permanence », ensuite : « Faire les choses par passion et avec liberté. Et surtout, prendre plaisir tout au long de l’aventure ! » (Citations extraites du site BPI France – La recette du succès d’Yseulys Costes).
Pour suivre Yseulys Costes sur Twitter : @yseulys
Lecture associée Silicon Valley : la française Mathilde Collin défie les machos

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.