Ils ou elles travaillent à la SNCF, sont douaniers ou militaires : 90% des athlètes français qui seront présents aux JO de Sotchi (7 au 23 février) sont des fonctionnaires, selon le Comité national olympique du sport français (CNOSF). Voici les noms, les palmarès et les métiers de ces champions français susceptibles de remporter des médailles (si cela est le cas, ils gagneront 50 000 euros pour l’or, 20 000 pour l’argent, et 13 000 euros pour le bronze).

Jason Lamy-Chappuis, champion de combiné nordique et contractuel des douanes

Né aux Etats-Unis dans les grands espaces du Montana, Jason Lamy-Chappuis a déménagé en France en 1991 où il a découvert le ski de fond en famille et à l’école à Bois d’Amont (Jura) comme il l’explique sur son site Flying-Jason.com. Champion de combiné nordique, il a été désigné porte-drapeau de la sélection française pour les JO de Sotchi. Déjà sacré champion olympique en 2010 lors des JO de Vancouver, il compte également à son palmarès quatre titres de champion du monde, remportés en individuel en 2011 et en 2013 ainsi que par équipes et en sprint par équipes en 2013. Agent contractuel  des douanes, il gagne 1700 euros mensuels et peut compter aussi sur d’autres revenus liés à ses contrats avec des sponsors (il a le titre d’ambassadeur de Procter & Gamble). Il a déjà annoncé son intention de devenir pilote d’avion après la fin de sa carrière sportive pour assouvir son autre passion, celle de voler.

Martin Fourcade, champion de biathlon et militaire

Quintuple champion du monde de biathlon, le sergent Martin Fourcade espère clairement remporter un titre olympique à Sotchi. Il est comme son frère Simon, également champion de biathlon, membre de l’Equipe de France Militaire de Ski (EFMS), équipe placée sous l’autorité sportive du commissariat aux sports militaires et composée d’une vingtaine de compétiteurs, tous sportifs de haut niveau de la Fédération française de ski. Quatre ans avant, c’était son frère aîné, Simon, qui portait les espoirs du clan tricolore aux JO de Vancouver.

Ophélie David, championne de ski-cross et agent SNCF

Née d’un père hongrois et d’une mère française, Ophélie David commence d’abord la compétition par le ski alpin sous les couleurs hongroises. C’est après être devenue mère à 23 ans qu’elle découvre le ski-cross et se lance dans la compétition sous le drapeau français à l’âge quasiment canonique de 26 ans. La skieuse de l’Alpe d’Huez a aujourd’hui le plus beau palmarès mondial dans sa discipline (championne du monde 2007, médaillée de bronze aux championnats du monde en 2005 et 2013, septuple vainqueur du classement final de la Coupe du monde, quadruple vainqueur des Winter X-Games). Aujourd’hui âgée de 37 ans, la star de ski-cross a un seul objectif en tête : gagner aux Jeux d’hiver de Sotchi en 2014 pour terminer sa carrière en apothéose. Elle a rejoint en 2013 le dispositif Athlètes SNCF (elle est actuellement agent commercial voyageurs à Strasbourg).

Champions de snowboard et agents SNCF

D’autres champions de snowboard, qui sont comme Ophélie David agents SNCF et membres du dispositif Athlètes, vont aussi être présents aux JO de Sotchi. On peut citer ainsi Paul-Henri De Le Rue et Tony Ramoin (champions de snowboardcross), Sylvain Dufour (champion de snowboard alpin) et Sophie Rodriguez (championne de snowboard half-pipe).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.