L’efficacité du management de projet se mesurait auparavant à la capacité de terminer à temps et dans les limites du budget. Aujourd’hui, la capacité à innover au sein d’un projet digital est la nouvelle donnée forte des chefs de projet, qui doivent se concentrer dans le même temps sur l’aspect collaboratif du travail d’équipe.

A la suite des bouleversements majeurs survenus dans le monde du travail au cours des deux décennies passées, l’écosystème du management de projet a changé. Les meilleurs chefs de projet innovent désormais continuellement dans le cadre de leur activité afin d’améliorer les résultats et de maximiser leur impact commercial. L’influence du digital sur la gestion de projet a en outre créé un besoin de savoir-faire technologique qui nécessite un apprentissage. Face à ces nouveaux phénomènes qui façonnent les entreprises, les chefs de projet s’imposent peu à peu comme les managers du changement de notre époque.

Limpact du digital sur la gestion de projet

Il existe une différence fondamentale entre les entreprises tirant leur prospérité des technologies disruptives et celles qui y peinent : les individus responsables de la gestion des projets. Dans le nouveau monde du travail, les chefs de projet sont en effet responsables de l’intégration des technologies émergentes au sein des projets présents et futurs, pour en tirer le meilleur effet. Leur rôle est donc de plus en plus lié à la technologie et à ses outils, qu’il est crucial pour eux de savoir maîtriser. Les solutions cloud, qui ont déjà remplacé le stockage local, sont par exemple devenues la nouvelle norme en matière de management de projet. 84 % des organisations innovantes interrogées par le Project Management Institute (PMI), l’une des plus grandes associations mondiales de managers de projet, ont ainsi déclaré que les capacités du cloud leur avaient permis d’accroître les transferts de données et d’améliorer la rapidité et la fiabilité des prises de décision.
Si leurs objectifs restent de faire gagner en compétitivité l’entreprise, les chefs de projets ont en outre besoin de qualités humaines pour accompagner leurs compétences digitales.  Ces qualités ne s’improvisent pas : elles sont le fruit d’un apprentissage du métier de manager. C’est la condition sine qua non pour que ledit manager soit ensuite capable de faciliter l’organisation entre les équipes et que celles-ci atteignent des résultats.
Lecture associée La formation des chefs de projet : un investissement indispensable

Favoriser la collaboration entre les équipes

Les technologies disruptives changent la façon dont les entreprises mènent leurs affaires, pourtant toutes les organisations ne parviennent pas encore à en tirer profit. En réalité, 61 % des entreprises sondées par PMI font état d’un fossé persistant entre les stratégies digitales déployées et leur mise en œuvre effective. Les managers de projet doivent donc être en mesure de diriger des équipes pour faciliter la collaboration et augmenter leur productivité.

C’est grâce à leurs équipes mondiales que les multinationales exécutent aujourd’hui leur agenda stratégique. Dans ce contexte, l’aptitude à diriger des équipes diverses est obligatoire pour un chef de projet. Pour planifier leurs projets, les doter en personnel, les organiser, en suivre la progression, les contrôler et les évaluer avec fluidité, les chefs de projet doivent tenir compte des différences sociales, géopolitiques, linguistiques et culturelles. En l’absence d’une communication et d’une sensibilité culturelle d’un excellent niveau, les projets menés à l’échelle internationale peuvent déboucher sur une incompréhension importante et sur des tensions au sein des équipes. Les bons chefs de projet sont donc ceux qui ont appris quels moyens technologiques et humains utiliser pour parvenir à réduire ces différences afin que le projet suive son cours.

Lecture conseillée : Management et communication : 100 exercices: Pour gérer l'incertitude et la complexité de Denis Cristol

La collaboration est au cœur dun management réussi. Lenvironnement actuel exige le détachement vis-à-vis de lapproche verticale dautrefois, basée sur le contrôle. C’est justement ce que permettent aujourd’hui les outils technologiques les plus prisés en entreprise : une manière nouvelle de collaborer. Mais encore faut-il savoir les utiliser et, plus encore, en garder la maîtrise dans un environnement en constante mutation. À ce titre, les bons cadres dirigeants des entreprises sont ceux qui favorisent des initiatives plus horizontales tout en accompagnant leurs collaborateurs dans le développement de leurs compétences. Dans ce nouveau modèle organisationnel, les chefs de projet sont donc devenus le relais entre la direction et les équipes, et entre les équipes et les outils technologiques de dernière génération.
Article du contributeur : Hyperconnectivité et stress : le rôle clé des managers pour limiter…