Certaines situations sont particulièrement propices à l’épanouissement de la manipulation : des situations marquées dans le temps, une réorganisation, l’arrivée d’un nouveau dirigeant. Les enjeux de pouvoir se développent aussi dans les services mal organisés, les organisations aux frontières floues ou dans les entreprises à hiérarchie plate. “Dans un service où le taux de turnover est élevé, l’absentéisme important et le climat social mauvais, il faut chercher le manipulateur qui s’y cache”, estime Jacques Regard. S’il y a des changements d’équipe et que le problème persiste, il faut se poser la question suivante : qui est là depuis le début ?”

Comportements à risques

Même si Christel Petitcollin rappelle que tout un chacun peut être la cible d’un manipulateur, certains comportements ou caractéristiques l’attirent vers sa proie. “Aux yeux des gens, gentillesse égale faiblesse” admet Jacques Regard. Autrement dit, en étant trop sympathique, on invite implicitement les manipulateurs potentiels. L’envie de prouver sa valeur conduit bien des cadres consciencieux à accepter plus qu’ils ne devraient. “Je me rappelle le cas d’une patiente qui était secrétaire et qui effectuait un remplacement, raconte Christel Petitcollin. Son patron a vite vu qu’elle voulait bien faire et n’a pas arrêté de lui dire que l’autre faisait comme ci, comme ça, qu’elle effectuait plus d’heures, etc.” Le besoin d’être apprécié empêche la victime de dire non et de poser des limites. Les indices qui ne trompent pas !

Comment se protéger

Le sentiment d’être forcé de faire des choses qu’on ne souhaite pas faire : dans un premier temps, “il faut chercher à repérer les manœuvres manipulatoires plutôt que les gens, qui ne sont généralement pas ceux que l’on croit au premier abord”, conseille Jacques Regard. Les décisions prises à contre-cœur et les situations qui paraissent inextricables sont souvent le résultat d’habiles manipulations. “Pour bien repérer une manipulation, il faut voir l’intention qui est derrière”, ajoute l’expert. Toute situation délicate n’est cependant pas l’oeuvre d’un odieux personnage. Pour savoir si l’on se joue de vous, essayez de détecter les intérêts et les intentions de chacun.

Répérer le manipulateur

Celui qui travaille sciemment à vous envoyer dans le mauvais chemin ou à obtenir seul tous les lauriers est le manipulateur. Un mauvais concours de circonstances peut pousser un collègue consciencieux à vous induire en erreur. Enfin, “le manipulateur use de trois clés : le doute, la peur et la culpabilité”, résume Christel Petitcollin. “Les patients que je rencontre sont généralement obsédés par cette personne, ils n’arrivent pas à ne plus penser à elle.”