Le contrôleur de gestion, au carrefour de toutes les fonctions de l’entreprise aide les décideurs à prendre les bonnes décisions et à atteindre les objectifs, véritable partenaire des opérationnels, il élabore les outils d’analyse des résultats et d’aide à la décision nécessaires au pilotage de l’activité. Décryptage.

Les responsabilités du contrôleur de gestion

Il participe à l’élaboration du plan, des budgets et des prévisions, établit les tableaux de bord mensuels d’analyse de l’activité et de reporting à destination de la direction financière. Il assure la collecte, l’analyse et la diffusion d’une information fiable et adaptée notamment auprès des commerciaux : suivi de la rentabilité,  analyse des marges par ligne de produits, clients… etc

Il mène aussi des missions spécifiques pour valoriser le plan marketing, mesurer l’impact d’une campagne promotionnelle sur le volume des ventes, ou mieux élaborer les prix de vente… Selon le cas il reporte au Responsable du contrôle de gestion ou au  Directeur administratif et financier, et dans une petite structure à la direction générale. Dans certains cas, existe un rattachement hiérarchique à la direction marketing et/ou commerciale, et un lien fonctionnel à la direction administrative et financière.
Lecture associée Analyse systémique de l’entreprise pour mieux la comprendre

Le profil le plus souvent recherché pour un contrôleur de gestion

Diplômé d’une école de commerce ou de formation universitaire, il possède une première expérience de deux à trois années comme auditeur interne ou externe, assistant contrôleur de gestion ou contrôleur budgétaire. C’est un poste accessible aux jeunes diplômés, trés formateur, il leur apporte une bonne vision de l’entreprise et de ses produits.

Sont requis esprit d’analyse et de synthèse pour l’élaboration d’outils d’aide à la décision à destination des opérationnels, et sens du relationnel pour entrer en contact avec tout type d’interlocuteurs : direction financière, direction marketing, direction commerciale, direction générale dans certains cas.

La mutation des responsabilités du contrôle de gestion

Le contrôle de gestion évolue avec la globalisation de l’économie et les TIC, Technologie d’Information et de Communication, avec le marketing qui veut de plus en anticiper la demande du client par la comptabilité analytique. D’une simple fonction de calcul des coûts et des écarts budgétaires, il devient une fonction tactique de pilotage du changement.

Le contrôle de gestion assure la mise en œuvre de la stratégie de l’entreprise, vérifie que les objectifs sont bien suivis, conseille les opérationnels et donne son avis à la direction sur le choix des objectifs. Selon l’entreprise, sa culture, sa direction générale ou son organisation, il peut être un acteur discret, un partenaire incontournable voire omnipotent, en tous cas trés souvent un garde-fou. Tout n’étant pas mesurable, les managers doivent aller sur le terrain constater ce qui se passe dans les différentes unités de l’entreprise et avec les clients.
Pour mieux rédiger vos définitions de fonction
découvrez vite Règles d’or de la Définition de fonction

12 autres définitions de fonction

L’achat, une fonction stratégique de l’entreprise
Directeur R&D, pilote de l’innovation et de la rentabilité à l’international
Le DRH 2015 : architecte social et business partner
Le Directeur industriel, homme-orchestre orienté client et productivité au cœur des relations sociales
Directeur général, un métier décrié, envié et risqué
Le Secrétaire Général, cette femme ou cet homme de l’ombre…
DRH : définition de fonction
Directeur des Systèmes d’Informations
Directeur de l’intelligence économique

Directeur marketing : définition de fonction
Directeur logistique
Directeur commercial

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.