Manus, Maneggiare, ménagère, manager… qui a la main sur !

Le mot « manager » a voyagé pour nous revenir sous la forme de management, en passant par l’italien maneggiare, qui évoque clairement la présence de la main, du latin manus. Au départ, cela voulait dire « entraîner un cheval en le dirigeant avec la main », ce que l’on retrouve dans  le mot manège, pour définir l’endroit où l’on fait travailler les chevaux. On peut retenir à ce stade que la direction passe par la main plus que par la volonté, et étymologiquement, le « ménagement » est une affaire artisanale, qui rejoint le mot ménager et la ménagère. La femme serait à l’origine du management avant que les hommes ne s’en emparent jusqu’à lui donner le sens de dirigeant d’entreprise. Aujourd’hui homme ou femme, vous managez beaucoup de choses au bureau bien sûr, mais aussi à la maison,  pour réussir une recette de cuisine, ou les études du dernier…

Lecture connexe : Votre pire erreur de management : écouter !

Qui gère une maison est PDG d’une TPE/PME

Gérer votre maison c’est réussir la gestion des stocks (le rangement), le réapprovisionnement (les courses),  le contrôle de gestion – Finances (le budget, le suivi des dépenses et des rentrées),  le marketing (la décoration) voire leadership (conduire la faille, guider les enfants…) et la gestion de la hiérarchie (la famille). Comme pour une entreprise, vous pouvez internaliser ou externaliser  – payer quelqu’un d’autre pour le faire…
Comme le management, la gestion de la maison s’est beaucoup modernisée ces dernières années avec des machines dernier cri comme l’aspirateur robot ou le mixeur multifonction connecté.  Les méthodes de gestion de la maison sont apparues simultanément à celle de la gestion de votre organisation, du stress et de la conduite du changement: “Konmari”, “La Magie du Rangement” ou les “Fly Ladies”, “Hidden Treasures” sont plus connues.

Lecture connexe : Comment exceller en management… et en beaucoup d’autres choses 

A la maison, plus question de gérer au hasard

M. Konmari, jeune japonaise obsédée par le pliage et le rangement, remporte un immense succès avec son livre « La Magie du Rangement » : il s’agit de se débarrasser de tout ce qui ne nous fait pas du bien, d’adopter le pliage vertical et de segmenter ses tiroirs. La grande force des Fly Ladies – une autre méthode de gestion de la maison – est d’appliquer la logique de conduite du changement au management de son domicile. Des principes simples : une chose par mois – la politique des petits pas – des actions de 15 minutes maxi  tenues au chronomètre et des techniques agiles : le retard n’existe pas, vous commencez maintenant.

Lecture connexe : La leçon de management du Pape François

Le Home Manager type est une femme

Vous communiquez sur un planning partagé sur Google ou sur un organisateur familial aimanté. De même que dans l’entreprise familiale, tous se plient aux processus partagés. On fait les courses en ligne, partage les menus sur Pixorepas avec d’autres Home Managers. Le déstockage devient un sport : rien n’est jeté, tout est revendu, donné, recyclé mais surtout sorti de la maison. Ces méthodes conduisent à acheter beaucoup moins… et à gagner de l’argent. Les tâches sont listées et réparties au sein de l’équipe – entendez les enfants et le conjoint – qu’il faut motiver. Vous partagez l’avancement, les difficultés et les trucs sur les réseaux sociaux, (blog les accros à l’organisation)… et les réponses aux questions sont sur les forums dédiés. Tout le monde cherche partage l’information et apprend. Le partage est décomplexé…
Ranger est à la mode, tout le monde devient Home Manager… tout le monde ? Enfin, presque. Ces méthodes concernent avant tous les femmes… Car le Home Manager type est une femme… De fait, on se demanderait presque : quelles sont les approches de gestion les plus avancées ? La maison ou l’entreprise ? Qui a à apprendre de qui ?  Les femmes sont-elles les managers du futur ? Où l’ont-elles toujours été ?

Lecture connexe : Pourquoi les femmes managent mieux que les hommes

3 Commentaires

  1. Moi suis pour le NON Rangement (plaisanterie). Ce qui importe maintenant c’est la société du savoir (Knowledge Societety) qui est la nouvelle façon d’organisation de ce qu’on appelle le Non Management et responsabilisation individuelle. Le Management à la Française des grands écoles militaires a vu ses jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.