Faire de votre jalousie un levier de réussite

Eprouver ce sentiment mitigé à son égard et une certaine déception est humain, et peut même être justifié si le jeu a  égal, si un certain favoritisme n’a joué, dans ce cas vous pouvez en parler de façon constructive avec votre patron ou le responsable des ressources humaines.  En revanche si celui qui attise votre jalousie a réussi de manière patente et épatante, faites l’effort de chercher comment utiliser sa performance pour vous motiver. Que pouvez-vous apprendre de ce qu’il a fait ? Que devez-vous faire différemment pour être à votre tour reconnu et récompensé ?

Pourquoi êtes-vous jaloux

La plupart de temps vous chassez ce sentiment, envier son prochain est impoli et même un péché capital dans notre culture. Dans l’entreprise on vante l’importance du travail en équipe et la vertu de l’effort de chacun qui fait la réussite de tous. Mais la nature est ainsi faite, et comme tout un chacun, vous êtes peu ou prou narcissique, concentré sur votre succès en premier, et inquiété si vous n’êtes pas  promu, reconnu ou récompensé, surtout si vous estimez le mériter. Et quand un collègue est célébré, un pincement de jalousie vous étreint avec une sorte d’insécurité personnelle. Même le manager le plus intelligent qui répartit avec équité les rôles gratifiants et base tout appréciation sur des réalisations mesurables peut favoriser malgré lui telle ou telle personne.
Lecture connexe  Comment avoir une super confiance en soi

La jalousie mine la productivité

Certains  obtiennent ce qu’ils veulent alors que vous piaffez d’impatience de progresser. Quelles que soient la période et la conjoncture, à tous les niveaux de l’entreprise la jalousie mine les relations, déstabilise les équipes, et compromet la performance générale. Eprouver cette sourde émotion fait mal, si le succès d’un autre vous obsède, vous vous manquez de respect, et risquez de saboter votre performance et votre carrière. La jalousie est délicate à gérer parce qu’on admet difficilement qu’elle nous habite, on fait tout pour la dissimuler et la nier, ce qui n’arrange rien. A priori l’éprouver est utile si elle vous incite à travailler plus dur pour améliorer votre performance, mais elle devient nocive quand elle induit chez vous un comportement dysfonctionnel : réactions de dénigrement, sentiment profond d’injustice, envie de révolte voire de vengeance, ou une tendance à se victimiser et à s’isoler. Il est possible d’éviter d’être emporté et anéanti et même de l’exploiter à votre avantage.

La fragilité de votre ego et la légitimité de l’organisation

Lorsque la réussite d’un autre vous dérange, vous vous parasitez de comparaisons (en général entre des éléments qui ne sont pas comparables), et ressentez comme un coup de poignard le compliment que lui fait votre patron. En fait cela met en évidence la fragilité de votre ego dont vous imputez injustement la charge à votre prétendu rival. Sans comptez les effets secondaires souvent très néfastes comme le dénigrement et la distanciation. S’il possède une qualité que vous enviez mais que vous ne pouvez pas facilement acquérir (comme la beauté ou le charme), vous avez tendance à minimiser sa valeur et même à la traiter avec mépris. Vous vous en sortez en rabaissant les mérites que vous déplorez, en invoquant sa chance ou ses manœuvres d’opportuniste. Ce faisant vous remettez en question le sens de l’équité du manager et la légitimité de l’organisation dans son ensemble.
lecture connexe  Comment transformer la jalousie en un puissant levier de votre carrière

La jalousie coûte cher à l’entreprise

Vous pouvez aussi prendre de la distance par rapport à  l’objet de votre jalousie… ce qui engendrera des perturbations dans le travail, ne plus parler directement avec un collègue génère des dysfonctionnements, des retards et des contre-performances. En règle générale on éprouve une jalousie plus intense à l’égard d’un proche collaborateur que d’un étranger, on coopte plus aisément une idée qui vient d’un concurrent extérieur que celle d’un collègue du bureau voisin.  Quand vous copiez une idée de l’extérieur, vous faites du benchmarking avec intelligence, alors que lorsque vous empruntez l’idée d’un collègue, vous le parez d’un habit de leader. Cette propension à poursuivre plutôt une idée externe coûte très cher en temps et en argent.

Votre jalousie : une base de données sur vous

La clé pour en sortir est de comprendre les circonstances et les qualités des autres qui déclenchent votre jalousie. Voudriez-vous apprendre de nouvelles compétences rapidement, avoir une rémunération plus élevée, ou obtenir des compliments de votre patron ? Quand vous avez bien identifié ces éléments, vous pouvez mieux apprivoiser cette émotion avant qu’elle ne se transforme en réactions contre-productives, et mettre l’accent sur votre amélioration dans les domaines qui ont suscité cette flambée de jalousie. Ce déclencheur émotionnel détecté, vous vous sentirez moins menacé, et à-même de vous focaliser sur votre potentiel de forces et de réussites, et sur les actions à mener pour le valoriser.
lecture connexe   Ne cherchez pas à être celui que vous n’êtes pas

Manager la jalousie et les jaloux

En tant que manager, vous pouvez avoir à faire face à  la jalousie. Ne pouvant empêcher la promotion de vos meilleurs éléments ou garder secrets vos mérites et la récompense de votre performance, il vous revient de gérer l’envie que vous générez. Ainsi partager la récompense de votre travail avec vos subordonnés et assurer leur promotion renforce votre équipe et chacun de ses  membres. Un autre moyen de neutraliser la jalousie est d’amener les éventuels envieux à prendre des responsabilités si distinctes que toute comparaison devient absurde. Des tâches clairement différenciées permettent à chacun d’apprendre l’un de l’autre, leurs activités  n’étant plus comparables, donc impossibles à être évaluées en utilisant les mêmes paramètres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.