Manager des experts

Le chef a raison dit-on. Pas tout le temps, et le chef s’il veut avoir raison à la fin doit accepter de manager des cadres possédant plus d’expertise que lui dans un domaine particulier. Comment un manager qui sait moins que ses subordonnés peut-il gérer correctement ? Le management d’experts exige un processus minutieux qu’il vaut mieux respecter chaque fois que l’on a affaire à des experts, des spécialistes, souvent des divas, difficiles à orienter dans un sens commun. En voici quelques repères.

Bannir le bluff

Si vous n’êtes pas spécialiste du sujet, inutile d’utiliser des termes techniques et de jargonner pour donner le change, le professionnel de cette expertise se moquera de ce bluff, il n’en sera pas dupe, et vous confondra peut-être même en réunion ce qui sera préjudiciable pour la suite des relations. Le bon manager admet ouvertement son manque d’expertise technique mais explique les objectifs de l’entreprise. Il doit avoir une discussion ouverte avec l’expert sur les options à sa disposition pour atteindre les objectifs de l’entreprise.
[asa]2889152057[/asa]

Mesurer les progrès

Le faire en termes d’étapes et des points de contrôle est essentiel pour le manager et l’expert pour mesurer les résultats par rapport aux objectifs mesurables décidés. Le manager est un expert en suivi et en mesure des progrès accomplis.

Communiquer sur votre manque de savoir-faire

Vous gagnerez en crédibilité et désarmerez même l’expert le plus inaccessible en lui demandant de vous aider à comprendre pourquoi telle chose fonctionne mal, par exemple. Vous n’avez pas besoin d’être la personne la plus intelligente dans une réunion. Votre humilité sera appréciée. Tout le monde a en mémoire le détective Columbo, joué par l’acteur Peter Falk, qui jouait sur les silences pour découvrir la vérité, et surtout posait des questions basiques d’ignorance d’un sujet pour inciter l’autre à s’exprimer. Demandez aux autres de vous aider à comprendre suscitera l’adhésion et la coopération des personnes.

[asa]2354562519[/asa]

Créer un climat de travail positif

La collaboration avec des experts se fera dans de meilleures conditions si vous leur demandez ce que vous pouvez faire pour les aider, s’ils ont besoin de plus de ressources, de moyens, de temps… pour réussir un projet. Le bon manager aide, protège et soutient son équipe, comprend où et quand il peut être utile pour eux.

Partager le succès, assumer l’échec

En vous comportant ainsi, vos experts constateront que vous contribuez à leur propre succès. En déviant le succès sur eux, vous gagnerez leur confiance et leur fidélité. Si vous prenez la responsabilité des problèmes, même si l’équipe comprend parfaitement ses propres erreurs, vous gagnerez leur respect. Oubliez dans cas votre ego, assumez le mauvais moment et vous en récolterez les fruits.

Recruter les mêmes valeurs

Il vous revient de recruter des cadres qui sont à l’aise avec votre processus de communication ouvert et transparent. Pour  éviter tout silo d’expertise dans votre entreprise, recrutez en priorité des experts patients et pédagogues pour expliquer clairement ce qu’ils font. Vous favorisez ainsi un climat d’ouverture et une collaboration qui fédère tout le monde autour des mêmes objectifs stratégiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.