La dictature de la nébuleuse des experts

Autant il est indispensable, durant une crise, de disposer de données et de chiffres clairs, vérifiés, reflétant la réalité, afin de prendre des décisions rationnelles, autant il faut se méfier de la « dictature » de ces mêmes chiffres et données, et encore plus de la nébuleuse d’ « experts » et de « sachants » qui vont s’abattre sur le pauvre manager, proie facile puisqu’il mène sa barque en pleine incertitude .
La bonne méthode (que j’ai personnellement éprouvée), c’est :
1 – ne jamais tenir un chiffre ou une donnée pour acquis, tant qu’il/elle n’a pas été vérifié(e) ;
2 – vous poser systématiquement la question : « Qu’est-ce que ça veut dire ? ». Un chiffre, une donnée n’ont rien à « dire » par eux-mêmes mais ils « veulent dire », donc ils « signifient » quelque chose, ils ont un sens, et ils s’inscrivent dans un réseau d’autres données et d’autres chiffres qui doivent tous être analysés en même temps .
Bref, chaque donnée ne prend sens qu’en étant replacée dans un contexte ; et le travail du manager de crise, ce n’est pas simplement de collecter des données, c’est de les trier et de les relier entre elles. Donc, dès le début de la gestion de crise, faites passer le message à tout le monde : chacun son boulot et chacun chez soi, le manager reconnaîtra les siens !

Michel Audiard. Crédit : Babelio.com
Michel Audiard. Crédit : Babelio.com

Michel Audiard, 1920-1985, dialoguiste, scénariste et réalisateur de cinéma

Ses dialogues témoignent de l’irrévérence des années 1960 et de la gouaille du parisien. Il est le père du scénariste et réalisateur Jacques

Jacques Audiard crédit Wikipedia
Jacques Audiard crédit Wikipedia

Audiard, récompensé aux César du cinéma et par la Palme d’or du Festival de Cannes 2015. Scénariste et dialoguiste : Les Trois Mousquetaires, L’Ennemi public numéro un, Le rouge est mis, Retour de manivelle,  Maigret tend un piège, Les Misérables, Les Grandes Familles, Archimède le clochard, Maigret et l’affaire Saint-Fiacre, Les Vieux de la vieille, Un taxi pour Tobrouk,  Le Président, Le cave se rebiffe, Un singe en hiver, Mélodie en sous-sol, Les Tontons flingueurs, Cent mille dollars au soleil, Les Barbouzes, La Métamorphose des cloportes, Ne nous fâchons pas, Tendre Voyou, la Grande Sauterelle et Le Pacha, Mort d’un pourri et Flic ou voyou, Les Égouts du paradis, Le Professionnel, Garde à vue, On ne meurt que deux fois, La Cage aux folles.

Réalisateur : Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages, Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause !, Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques, Elle cause plus… elle flingue, Comment réussir quand on est con et pleurnichard, Bons baisers à lundi.
Vous aimerez aussi  Le management selon Michel Audiard, le dialoguiste n°1 du cinéma français 

A lire ou à relire dans la même série
Nietszche, Clausewitz et les bastos… #managementalaaudiard
BlaBlateurs & Co ! #managementalaaudiard

On n’a jamais empêché les gens de dire des c……..! #managementalaaudiard
La retraite, faut la prendre jeune… #managementalaaudiard
“Gérer une crise avec Michel Audiard” le petit guide pour manager dans la mouise, de Guillaume Déderen,  aux Editions du Net. Pour en lire plus cliquez sur  Le management selon Audiard 

Article précédentFemme, mère et manager : 6 astuces pour gagner en sérénité
Article suivantPortrait type de l’entrepreneur français
Guillaume Déderen, Paris
ENA, Maître des requêtes au Conseil d'Etat, depuis décembre 2018, conseiller de l’ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès de l’Union européenne, de 2013 à 2018 conseiller juridique du Gouvernement et de la cour suprême administrative, en tant que rapporteur de projets de lois et de décrets et magistrat. Chef du Département Risques et Crises à l’INHESJ, Premier Ministre (2012-2013); chef du bureau d'expertise des risques majeurs au Ministère de l'intérieur au sein de la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (2009-2011); sous-préfet, secrétaire général adjoint de la préfecture du Nord ; attaché d'ambassade en Ukraine ; éducateur de jeunes en difficulté à l’Orphelins Apprentis d'Auteuil (1997-2001) ; Professeur de lettres (1992-1996) à Sartrouville. Il a publié « La Beauté sur les genoux. Détours carnavalesques dans "Une saison en enfer" d'Arthur Rimbaud » Parade sauvage. Revue d'études rimbaldiennes (n° 25) - Classiques Garnier (2015) ; « Dictionnaire Rimbaud » Classiques Garnier 2015, et « Gérer une crise avec Michel Audiard : petit guide pour managers dans la mouise » Les Editions du Net(2015) https://fr.linkedin.com/in/gdederen

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.