Des résultats positifs dans votre poste actuel

Si vous ne venez pas à bout des responsabilités de votre poste actuel, vous aurez du mal à gérer celles du  manager d’une équipe. Vos résultats doivent être plus que positifs, ce qui suscitera l’attention de votre hiérarchie. Mais cela ne suffit pas.  Vous avez aussi à  prouver que vous êtes organisé, motivé et prêt à relever des défis de plus haut niveau. Il faut aussi que votre chef direct par égoïsme  – votre départ serait une perte pour lui – ne fasse pas tout pour vous garder plutôt que de vous voir promu.

Des relations positives avec toute l’entreprise

Pour être un bon manager d’équipe, il vous faut entretenir de bonnes relations avec tous les collaborateurs de l’entreprise,  cultiver la  confiance avec les salariés des autres départements que le vôtre. Un solitaire interagit rarement avec les autres. Si vous avez saisi des occasions de tester vos compétences en management, à la faveur de la direction d’un projet, votre dossier est probablement en haut de la pile.

Un leadership démontré dans un projet

On vous confiera le management d’une équipe si vous avez prouvé que vous étiez prêt. Proposez-vous chaque fois que possible, assumez l’animation d’un groupe  de projet même réduit à deux ou à trois personnes. Cela devient de plus en plus difficile avec plus de participants, et encore plus avec des équipes inter-fonctionnelles et interculturelles. Vous avez bien géré un conflit en analysant  les différents aspects de la situation avant de réagir de manière proactive. On vous confiera le management si vous avez démontré la maîtrise de votre comportement dans des situations tendues. A ces occasions, votre hiérarchie a pu se rassurer sur votre talent de bon manager qui ne cède pas à la colère, se montre juste et impartial, apte à réussir une médiation, accessible, respectueux des autres, et à l’aise dans la gestion du changement.

Le talent du mentor ou du coach

Être un bon animateur implique d’être bon pédagogue, coach et mentor.  Concrètement  vous possédez le talent de communication écrite et orale, l’écoute active, la patience, l’empathie, la capacité à motiver et à   valoriser les autres. Vos collègues vous respectent et  vous demandent conseil. Faites bien la différence entre être «aimé» et être «respecté». Le respect est plus profond car il se gagne et se conquiert. Comme manager, vous devrez prendre des décisions basées sur ce qui est le mieux à faire par rapport à ce qui est politiquement correct. Si on vous a déjà reconnu une expertise, des connaissances, de l’influence, la fiabilité, et surtout un  caractère responsable, votre promotion est en bonne voie.

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Un référent ou chef de file dans un domaine

Vous faites partie des hauts potentiels, vous devez montrer des progrès concrets dans  la réalisation de vos objectifs, et être en général partant pour des projets stimulants, votre hiérarchie vous aura déjà remarqué. Si vous avez suivi des formations chaque année, et demandé un retour critique de vos supérieurs, cela a dû être apprécié. Tout cadre n’est pas un bon manager d’équipe, ce qui est beaucoup plus difficile que la plupart ne l’imagine. Un cadre sur 10 possède les atouts pour le devenir. A l’analyse de ces critères, vous pouvez avec sagesse vous dire que vous n’êtes pas encore prêt, qu’il vous manque tel ou tel point, mais vous savez maintenant ce qu’il vous reste à corriger ou à acquérir pour le devenir.