Les avantages et les inconvénients du télétravail pour l’entreprise comme pour le salarié ont été remis au goût du jour avec la décision de la nouvelle PDG de Yahoo, Marissa Mayer de mettre un terme à la politique de télétravail au sein de son entreprise.

Fin du télétravail à Yahoo

L’arrêt de la politique de télétravail à Yahoo est motivé par deux raisons principales :
– une question de sécurité : peu de télétravailleurs de Yahoo utilisent une connexion sécurisée et chiffrée, ce qui pose problème pour une entreprise technologique et innovante ;
– l’absence de travail collaboratif. « Nous sommes plus collaboratifs et innovants lorsque nous sommes réunis. Certaines des meilleures idées naissent de la confrontation de deux idées différentes », a déclaré Marissa Mayer citant l’exemple de l’application Yahoo Weather qui a été lancée par deux ingénieurs travaillant dans le même bureau.

12,4 % de télétravailleurs en France

Pourtant ces points négatifs sont contredits par une étude réalisée en mai 2012 pour le compte du ministère de l’Industrie par le cabinet de conseil en télétravail Greenworking . Selon cette étude, qui chiffre à 12,4% le taux de télétravailleurs parmi la population active française, le télétravail accroit en moyenne la productivité entre 5 à 30%, notamment en raison d’une meilleure concentration du salarié, d’une plus grande latitude dans la gestion de son temps et du fait que les télétravailleurs acquièrent le sentiment d’être digne de confiance, ce qui induit un effet positif sur leur motivation.

Vidéo : des témoignages en faveur du télétravail dont celui de Microsoft

L’étude cite malgré tout des inconvénients pour le télétravailleur comme la difficulté à séparer vie privée et vie professionnelle, la perte de visibilité dans l’entreprise, la « mercenarisation » de la relation de travail, ou encore l’accès plus restreint à certaines informations informelles.
Voici en résumé 5 arguments en faveur du télétravail et 5 arguments contre tirés du blog de Frédéric Langis, Le gestionnaire Borg. Et vous qu’en pensez-vous ? 
POUR le télétravail:
Augmentation de la productivité;
Meilleure conciliation travail/famille;
Moins coûteux pour les entreprises;
Réduit l’absentéisme et les retards;
Favorise l’autonomie.

CONTRE le télétravail:
Baisse de la capacité d’innover;
Diminution de la culture de collaboration;
Isole et fragilise les travailleurs;
Augmentation des heures travaillées (soirs et fins de semaine)
Perte de visibilité dans l’entreprise

DONNEZ NOUS VOTRE AVIS ETES VOUS POUR OU CONTRE?

18 Commentaires

  1. Bonjour, Je travaille comme secrétaire à distance en activité complémentaire. Cela demande beaucoup de rigueur et la capacité à pouvoir dissocier vie privée et vie professionnelle chez soi mais au final, cela me permet de travailler mi-temps comme salariée et revenir à temps pour mes enfants. Les jours où je n’ai pas de travail à distance, je me concentre sur mes enfants et les jours où j’ai du travail, j’organise mon temps de travail au mieux.

  2. Oui pour le télétravail à condition qu’il y aie rigueur, énormément de discipline et que le contact avec l’entreprise se fasse régulièrement.Avoir de bonnes bases de données pour connaître le volume de travail exigé.Il faut également une grande confiance entre employé et employeur. Si tout est réunit… c’est rêver à l’idéal. Image-Concept, Jérôme Henry “Votre image au pluriel”

  3. L’image que vous avez choisie pour illustrer l’article suggère que votre parti pris est plutôt à l’encontre de ce mode de fonctionnement, non ? Cela reflète probablement le cliché que travailler de chez soi est réservé aux “fainéants”, ce alors que les études que vous citez prouvent que l’on travaille davantage (et qui plus est de façon optimale) depuis son domicile, ce au point que l’un des inconvénients du télétravail que vous citez est “l’augmentation des heures travaillées”. Le vrai inconvénient du télétravail, c’est l’image négative qu’en France on lui colle.

    • Céline nous n’avons aucun parti pris dans ce sens. La preuve en est que nous-même fonctionnons en télétravail à Cadres et dirigeants magazine…

  4. Le télétravail a certes de nombreux avantages, par contre, il appartient à l’entreprise de garder un lien social avec le salarié.
    Travailler seul à 100% de son temps chez soi peut avoir des conséquences négatives sur le long terme, surtout s’il s’agit d’une première expérience.
    N’oublions pas que l’être humain est un être social, avant tout.
    J’ai moi-même beaucoup télétravaillé et à l’heure actuelle, je combine télétravail, co-working et net-working réel. Un savant dosage qui m’apporte un bel équilibre professionnel.

  5. La décision de Yahoo est un épiphénomène. Le télétravail est une solution excellente dans certains domaines, mais pas tous, c’est vrai. Des solutions mixtes existent : aller travailler dans un espace de co-working proche de son domicile offrant toutes les facilités (internet haut-débit, bureaux isolés, salle de video-conférence, etc). Cela permet de faire du télétravail tout en ayant la possibilité de collaborer en local si nécessaire. La bonne nouvelle est qu’à l’avenir, on fera de moins en moins de km pour aller travailler. La très bonne nouvelle est que le mode de management collaboratif va se développer en France, pays encore très attaché aux organisations de type pyramidal. Bienvenue dans l’entreprise neuronale, comme l’écrivait Joël de Rosnay :-)

    • C’est tout à fait exact Bertand: je crois que la France reste malheureusement très attachée à une organisation très hiérarchisée de type pyramidal. Il est prouvé que si l’on donne à chacun la possibilité de choisir son rythme de travail il sera beaucoup plus efficace.

  6. Ni pour ni contre, cela n’a pas de sens de réfléchir dans ce sens. Il faut que l’entreprise soit prête à offrir à ses salariés une connexion sécurisée, il faut regarder aussi quels sont les postes qui peuvent être concernés par le télé travail et non faire des généralités. Besoin de concentration, d’attention, de silence pour écouter son client ou prospect, alors oui au télétravail. Besoin d’échanger, de se concerter ou d’être présent .. et bien non, question de bon sens.
    Le problème est essentiellement hiérarchique, organisationnel dans les entreprises et au niveau de la confiance que l’entreprise porte à tous les acteurs. Il n’y a aucune vérité, chaque poste, chaque fonction, chaque individu peut ou ne peut pas être autonome et responsable. C’est une question RH qui demande un contrat de confiance entre les partenaires du contrat. la vraie question est : les salariés sont-ils infantilisés ou considérés comme les acteurs de leur emploi et donc de la pérennité de leur entreprise ?

  7. Etant consultant informatique dans une SSII, le teletravail convient parfaitement à ce genre d’activité du fait de l’utilisation d’outils interconnectés. Mon teletravail se fait à mi-temps, ma société ne le permettant que 2 jours par semaine et ceci en toute sécurité au travers d’une connexion VPN sécurisée, mais le compromis est bon puisqu’il permet de ne pas perdre le contact avec son équipe; en effet le téléphone, l’email voire la téléconférence c’est bien mais rien ne remplacera le contact sur place, nous sommes tout simplement humains et cela permet aussi de ne pas se sentir isolé de la société, du projet et des membres de son équipe. Je regrette que le télétravail ne se développe pas davantage en France ainsi que dans l’évolution des mentalités. En effet, l’idée du “Je ne te vois pas, donc tu ne travailles pas” reste encore bien ancrée dans l’esprit de certains managers ainsi que de certains employés. Souhaitons que tout cela évolue car le gain écologique, de bien être et d’efficacité qui en découle ne peut être que bénéfique pour la société dans tous les sens du terme.

  8. Certains postes ne le permettent pas ; dans une salle d’urgences hospitalières il faut un minimum de médecins sur place. Mais dans beaucoup de postes aujourd’hui le télétravail c’est juste une évidence, moins de perte de temps, un meilleur équilibre de vie, moins d’embouteillages… Encore faut-il des managers ayant suffisamment confiance en eux pour ne pas confondre présence physique et travail effectif. Les commerciaux devraient avant tout être chez leurs clients, le formateur idem. Le marathonien qui déprime en hiver parce qu’il rentre trop tard pour aller courir ; laissez-le partir plus tôt, courir et finir son dernier dossier après chez lui. Les endorphines le rendront d’autant plus performant et il sera ravi de bosser pour une boite qui le soutien. Juggle English a une politique 100% télétravail, puisque nos prestations ont lieu chez nos clients. A l’ère ou des amitiés sincères arrivent à se créer à distance sur les réseaux ; il est temps de revoir le “mode” bureau. Qui n’a pas eu un collègue spécialiste de la veste laissée sur la chaise pour filer en douce en laissant à penser à la direction qu’il était toujours là.

  9. Il est important d’utiliser des espaces dédiés et permettant le lien social qui manque. Une dimension humaine de l’espace de co-working avec une véritable offre de connexion adaptée sont la clef de la productivité. Beaucoup de projets à venir, dont celui de Trilport, avec Brie’Nov. A suivre donc….

  10. Moi je suis une toute nouvelle TPE et j’ai opté pour le télétravail avec mes deux collaborateurs pour trois raisons : – prendre des locaux aurait grevé mon budget, – L’un de mes collaborateurs habite à plus de 70 km -Nous sommes dans le secteur de l’internet et chacun passe sa journée devant l’ordinateur Cependant nous avons mis en place une journée de travail en commun par mois au cours de laquelle nous déjeunons ensemble en créant un climat convivial. Alors le télétravail pour moi c’est l’idéal.

  11. @Bertrand, Par expérience c’est une façon de travailler que j’utilise parfois, et généralement le vendredi qui n’est par perçue comme un passe droit, car je reste connecté, réponds aux mails, organise des conf call, et suis joignable par téléphone, etc. N’étant pas le seul manager à travailler de la sorte, surtout ceux qui sont célibataires géographiques, je n’ai pas rencontré d’hostilité

  12. Bonjour,
    Le télétravail, il est amusant de constater que le nom même “sonne” ancien, du temps du Minitel! Cependant ce mode de collaboration / production peine à s’établir en france, ce malgré les résultats en termes de performances des collaborateurs. Par rapport à l’étude citée dans l’article, au regard des léments “négatifs” CONTRE le télétravail: Baisse de la capacité d’innover; Diminution de la culture de collaboration; Isole et fragilise les travailleurs;
    Augmentation des heures travaillées (soirs et fins de semaine) Perte de visibilité dans l’entreprise Qu’elle peut être la vraie raison du faible nombre de “télétravailleurs” en France? Le fait est-il celui des entreprises ou des “collaborateurs? A une époque où le choix vers l’optimisation vie personnelle / vie professionnelle est forte, pourquoi pas plus de candidats? La solitude ne serait-elle pas la raison essentielle? http://www.linkedin.com/groups/contre-t%C3%A9l%C3%A9travail-70714.S.241423023?qid=603699a1-ec2c-4e63-9d9c-17c57bdb1b7c&trk=group_most_recent_rich-0-b-cmr&goback=%2Egmr_70714

  13. Le télétravail ne s’adresse qu’à une partie de la population active qui peut travailler de façon autonome et solitaire. C’est moins facile et même impossible si on a une équipe à manager ou si on est à poste de Manager Dirigeant.
    Par contre le home work, une fois par semaine est une bonne alternative. Celà permet de prendre de la distance et de travailler au calme avec moins de sollicitations superflues tout en restant connecté.

    • Difficile effectivement pour un dirigeant de manager à distance, mais de fait ces cas existent déjà quand il s’agit de gérer plusieurs équipes dans différents pays sur un même projet. Mais les contacts physiques restent et resteront toujours indispensables pour nouer des relations.

  14. Je pense que c’est un choix très personnel. Moi-même, j’ai souvent travaillé en télé-travail, car ça me convient. Je peux me lever le matin, oublier la maison et faire comme si j’étais au bureau, et le soir j’arrête.
    J’ai des amis dans mon entourage qui ont vraiment du mal à rester devant l’ordi et ne pas faire une lessive, ou regarder la télé…. donc je pense que si vous avez la mentalité pour le faire, c’est superbe, ça évite les longs trajets, nous sommes plus reposés, plus efficaces et plus motivés… Mais, c’est à chaque personne de voir si ce type de modèle de travail lui correspond. Bon sujet pour une discussion! Merci

    • Vous avez raison Caroline, c’est d’abord un choix personnel. Encore faut-il que votre métier soit adapté à cela, est-ce votre cas ? Et pensez-vous que tous les métiers puissent être réalisés par télé-travail ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.