Le malentendu sur la nécessité de changer

Lorsque la raison du changement est difficile à expliquer ou si votre équipe ne comprend pas les raisons qui justifient ce changement, vous pouvez vous attendre à une bonne résistance surtout venant de ceux qui croient fermement que la façon actuelle de gérer les choses fonctionne bien … et cela depuis des années.
Lecture recommandée Réussir la conduite du changement

La peur de l’inconnu

La raison la plus commune qui explique la résistance est la peur de l’inconnu. Votre équipe se mobilise dans des actions vers l’inconnu si elle croit sincèrement ou a simplement le sentiment que les risques de se maintenir dans la situation actuelle sont encore plus grands que ceux courus en avançant dans une nouvelle direction.  C’est le plus difficile à admettre. Souvent le changement dans une organisation exige des changements de compétences, et certains sans l’avouer estimant qu’ils ne sont pas en mesure d’assumer la transition s’arc-boutent dans une posture de résistants.
Lecture recommandée Scénario d’entreprise et conduite de changement 

Une équipe scotchée à une vieille pratique

Si vous demandez aux membres de votre équipe de réaliser une tâche d’une manière nouvelle, aussi rationnelle et évidente que cela peut vous sembler, vous vous heurtez à tout ce que l’on peut appeler le « câblage dur » : tous ces liens affectifs dans lesquels ils se sont installés pour mieux réussir à l’ancienne et dans lesquels ils sont véritablement scotchés. Lecture recommandée Comment trouver la solution à tous vos problèmes

Une faible confiance dans une lubie temporaire

Ce qui est important, ce n’est pas ce que vous avez dit, mais comment votre équipe l’a perçu, compris, ressenti. S’ils ne croient pas que l’entreprise ou qu’eux-mêmes possèdent toutes les compétences et les moyens pour gérer au mieux le changement demandé, ils se réfugient dans un comportement de résistance. A plus forte raison, s’ils estiment à tort ou raison que l’initiative de changement est une lubie temporaire.

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Mature businessman holding glasses by colleague looking at blueprint on desk, portrait

Omettre de les consulter

Si vous invitez dès le départ vos collaborateurs à faire partie du changement, vous rencontrez moins de résistance, car ils aiment savoir ce qui se passe, surtout si leurs postes et leur situation dans l’entreprise peuvent être affectés. Si vous les tenez informés ils auront tendance à s’approprier ces nouveautés et ressentent un niveau plus élevé de satisfaction dans leur travail que de les laisser dans l’ignorance des grandes décisions qui impactent la vie de l’entreprise et leur travail au quotidien.
Lecture recommandée  Comment le grand leader incite à se surpasser pour atteindre un grand objectif

Les modifications mal comprises de leurs habitudes

Leur zone de confort est faite de routines qu’ils aiment et qui les rassurent. Vous vous heurterez à une forme de résistance larvée chaque fois que le changement les oblige à de nouvelles pratiques si petites soient-elles. Vous ne devez pas prendre un comportement respectueux de la hiérarchie pour une acceptation, car dépassés par le changement continu ils peuvent se résigner et se laisser entraîner dans son mouvement. Ils suivent le changement physiquement, mais n’y mettent pas leur cœur, ce qui donne une faible motivation. De la même manière, ils ne donneront pas leur plein soutien s’ils croient que le changement favorise un autre groupe ou service.
Lecture recommandée  Comment savoir si vous êtes un bon directeur général