Comprendre pourquoi vous vous comparez aux autres

La comparaison naturelle aux autres peut être source de dépassement de soi. Mais lorsqu’elle devient obsessionnelle ou remet en cause votre propre valeur, elle traduit un manque de confiance qui devient évidemment néfaste pour l’évolution de votre carrière, et votre bien-être de manière générale. Syndrome de l’imposteur (l’impression de ne pas être au bon poste), jalousie, peur de perdre votre emploi, remise en cause de votre savoir-faire, de vos compétences jusqu’à votre place dans la société… Ces ressentiments résultent d’une comparaison aux autres pris comme référentiels, à un moment ou à un autre.
Partant de là, la première étape pour arrêter ce penchant néfaste revient à identifier précisément les personnes auxquelles vous vous référez et les aspects sur lesquels vous vous comparez. Cette démarche mettra en évidence les pans de votre profil professionnel, les compétences ou soft skills, dans lesquels vous n’êtes pas à l’aise… et qu’il faut travailler.
Lecture associée  La jalousie au travail, comment la manager

Analyser les peurs sous-jacentes

D’une comparaison négative à l’autre jaillit souvent une émotion fulgurante qu’il convient d’analyser. Est-ce la peur d’être rejeté, jugé, un sentiment de honte, une culpabilité de ne pas réussir « aussi bien » qu’il le faut ? … La démarche en réalité difficile nécessitant de bien se connaître, doit vous aider à mieux comprendre les origines de votre comparaison négative. Là encore, vos conclusions vous serviront de fondement pour vous poser les bonnes questions et travailler sur votre affirmation.

Pratiquer de petits exercices quotidiens

1 – Transformer un défaut en qualité
Des moments de comparaison peuvent surgir à chaque instant au cours d’une journée, vous ramenant à chaque fois à l’une de vos faiblesses, de manière plus ou moins exagérée selon votre état d’esprit. Dans ce contexte, à chaque comparaison négative, soulignez systématiquement une de vos qualités, à chaque point faible mis en exergue, faîtes ressortir un point fort qui contrebalance, et vous passez peu à peu d’un processus qui vous déprécie à une démarche qui vous valorise sur le long terme. Les instants de comparaison deviennent finalement des temps d’auto-congratulation.
Lecture associée  Manager, comment transformer vos faiblesses en forces

2 – Transformer la comparaison en admiration
Tout le monde se compare, mais ceux qui ont confiance en eux transforment cette comparaison en admiration. Ils évoluent aux côtés de mentors, de référents qui les inspirent et les boostent pour aller plus loin. Dans cet esprit, la prochaine fois que vous vous comparez – et vous vous rabaissez – face à quelqu’un, demandez-vous si cette personne ne pourrait pas plutôt devenir un modèle, à partir duquel vous amélioreriez vos compétences et votre savoir-être. Au lieu de rester passif et envieux, attachez-vous à acquérir ce trait de personnalité ou cette compétence qui vous plaît tant chez l’autre. Et encore mieux, exprimez-lui votre admiration, et demandez-lui conseil, il pourrait bien devenir un véritable allié dans votre quête de confiance en vous.

3 – Lister vos réussites quotidiennes
Si vous vous comparez beaucoup aux autres, vous avez certainement tendance à ne pas voir vos réussites. Pourtant, il y en a.  Faites une liste hebdomadaire, voire quotidienne de vos « petites » réussites, vous prendrez conscience peu à peu que vous êtes, vous aussi, doué d’atouts qui vous légitiment dans votre poste. Sortez du cadre professionnel et listez ensuite vos réussites personnelles : une séance de sport durant laquelle vous vous êtes dépassé, un meuble que vous avez réussi à réparer, un bon plan week-end déniché grâce à votre persévérance… Mettez à jour votre liste, elle va rebooster votre ego… et diminuer d’autant plus les moments de comparaison.
Avoir confiance en ce que vous êtes et faîtes est la base de votre équilibre, vous devez reconnaître et accepter vos forces et vos faiblesses et arrêter de vous comparer négativement aux autres. Si après l’analyse des motifs et prétextes, après l’identification de vos peurs sous-jacentes et la pratique des exercices, un sentiment de dévalorisation persiste, mieux vaut vous faire accompagner par un professionnel.
Lecture associée Stratégies pour retrouver et garder une super confiance en soi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.