Eloignez-vous de l’ordinateur

Et si l’important n’était finalement pas ce qu’il y a dans votre assiette mais plutôt ce temps, ô combien précieux, que vous prenez pour déjeuner ? « Même si la pause ne fait que 15 ou 20 minutes, il est essentiel de porter son attention sur ce que l’on mange », conseille Julie Coppé, cuisinière nomade qui assure des missions de traiteur et de chef à domicile.  Bannissez donc, en premier lieu, la double activité, à savoir la consultation d’ordi, tablette, télévision, téléphone ou même journal pendant que vous mangez. Sacré – surtout en France – le repas doit être choyé, ritualisé, même s’il est court.

Ritualisez la pause déjeuner

Et peu importe ce que vous mangez ! « Même si vous vous êtes acheté un sandwich, prenez le temps de le déguster. Posez-vous quelque part, dans une autre pièce que votre bureau. Coupez-le en trois et mettez-le sur une assiette, propose Julie Coppé. Cette petite « mise en scène » de votre nourriture vous oblige à faire attention à ce moment de la journée »… et à prendre du plaisir.
Lecture connexe Comment perdre du poids malgré votre job

Misez sur la déco de table

Vous pouvez même apporter votre propre vaisselle, que la cuisine de l’entreprise soit équipée ou non : une jolie assiette que vous avez dénichée dans un vide-grenier, de beaux couverts et un mug fétiche. Autant d’objets qui vont contribuer au rituel du déjeuner pour en faire un moment à part et savoureux, à défaut d’être goûteux. « Et pourquoi pas ajouter une bougie ou encore une petite fleur dans un verre ? » suggère encore Julie Coppé. Des petits plus décoratifs qui vous emmènent ailleurs et vous permettent de déconnecter du travail quelques instants. « Je suis convaincue que l’environnement dans lequel on mange a un impact sur notre bien-être ». Pour terminer le repas, vous pouvez vous délecter de votre thé préféré ou d’un bon café accompagné d’un carré de chocolat. Encore un petit moment de bonheur qui vous mettra dans les meilleures dispositions pour reprendre le travail.

Partager votre repas
entre collègues

Et si vous vous entendez bien avec quelques collègues, pourquoi ne pas proposer de partager un repas de temps en temps ? « On peut amener chacun quelque chose que l’on a acheté ou préparé, de manière à faire découvrir à l’autre une spécialité ou un produit qu’on aime particulièrement », explique Julie Coppé. Un échange sympathique et convivial.
Lecture connexe  Se faire des amis au travail vous rend plus heureux et productif

Sortez de l’entreprise

Enfin, n’oubliez pas que pour s’évader, la pause, aussi courte soit-elle, peut être partagée avec un (e) ami (e) ou simple connaissance à l’extérieur des murs de l’entreprise. Une vraie source d’enrichissement et un excellent moyen d’être gonflé à bloc pour une bonne après-midi de travail.

*Julie Coppé Fondatrice de Cuisinière Nomade traiteur créatif
Science-Po, un DESS en Management des Arts Culinaires et un CAP Cuisine à Nice, voilà un parcours pour le moins atypique. En 2004 Julie Coppé entre chez le  Festin d’Eve, un traiteur événementiel à Paris, puis  au restaurant l’Arpège – 3 étoiles au guide Michelin – auprès du chef Alain Passard. Elle voyage aux quatre coins du monde – Brésil, Liban, Etats-Unis, Canada, Italie, Danemark, Hong Kong, Suisse, Maroc, Espagne et Inde – pour des événements culinaires qui annoncent sa cuisine nomade.  En 2009 elle crée à Lyon l’entreprise Cuisinière Nomade. Cuisinière Nomade sort la bonne cuisine des murs du restaurant et se déplace dans les festivals, les écoles, les centres d’exposition, les salons professionnels, parcs, caves, opéra, jardins, musées, médiathèque, entreprises…
Lecture connexe  Pourquoi les patrons français sont plus productifs que les américains

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.