Agir augmente la capacité de réussir

Katty Kay et Claire Shipman, auteurs du Code de confiance, soulignent que le succès dépend autant de la confiance que de la compétence. Le manque de confiance mène à l’inaction, tandis qu’agir, décider et s’investir renforcent la croyance dans sa capacité de réussir,  la confiance s’accumule au fil du travail acharné, à travers des petits succès, et même des échecs. Action et confiance s’alimentent dans un cercle vertueux qui mène à la réussite.
Pour approfondir le sujet Comment avoir une super confiance en soi

Élargir votre authenticité

L’authenticité est un trait très convoité du leadership, avec l’idée dominante que le meilleur leader connait ses valeurs, est fidèle à lui-même, et prend des décisions en fonction de ses valeurs. Si vous êtes directeur général nouvellement promu, vous ne pouvez pas avouer à vos collaborateurs que vous être stressé à l’idée d’avoir à les manager. Vous perdriez toute crédibilité à leurs yeux au moment où ils ont besoin d’un chef de file confiant qui leur montre l’objectif à atteindre et comment y arriver. Imiter les qualités d’un leader qui réussit ne trompe personne, et signifie simplement que vous êtes entrain de le devenir.
A lire aussi Comment avoir l’air de réussir… en toutes circonstances

Améliorer vos compétences sociales

Selon les recherches menées par l’Université de Californie par l’économiste Catherine Weinberger, les chefs d’entreprise les plus prospères excellent à la fois dans la capacité cognitive et les compétences sociales, ce qui n’a pas toujours été le cas. Celui qui est à la fois intelligent et socialement habile gagne dans les affaires aujourd’hui. Une grande puissance intellectuelle ne suffit pas si vous vivez dans un désert. Un réseau de relations exceptionnel ne vous servira à rien si vous n’y apportez pas une valeur ajoutée forte.
Pour approfondir le sujet Comment bâtir un réseau de relations professionnelles

Retarder le moment de la gratification

L’expérience classique consiste à placer une guimauve en face d’un jeune enfant, avec la promesse d’une seconde guimauve s’il peut s’abstenir de le manger pendant les 15 minutes durant lesquelles le chercheur s’absente de la salle. Des études menées au cours des 40 années montrent que les enfants qui ont résisté sont devenus des adultes avec de meilleures compétences sociales, moins touchés par l’obésité, et plus en mesure de faire face au stress. Améliorer votre capacité à retarder les choses comme manger un bonbon serait le gage d’un avenir plus équilibré. Vous engager à faire quelque chose chaque jour fonctionne, commencer petit, choisir une chose à améliorer progressivement chaque jour, et se lancer dans des idées qui prennent moins de deux minutes à être réalisées. Les meilleures athlètes, musiciens, ou chefs d’entreprise sont plus cohérents que les autres, ils montrent leur maîtrise de soi quand tout le monde s’empêtre dans les urgences de la vie quotidienne et combat la procrastination.

Endurance pour rencontrer votre réussite

L’une des caractéristiques qui prédit de manière quasi certaine la réussite, c’est l’endurance. C’est elle qui vous permet de construire votre avenir, jour après jour, et pas seulement pour une semaine ou un mois, mais pendant des années, de travailler vraiment dur pour faire de cet avenir une réalité. C’est vivre la vie comme un marathon, pas comme un sprint.
Lecture recommandée Réussite : les 5 questions auxquelles vous devez répondre

Adopter une mentalité de croissance

Des études le démontrent, la perception que vous avez de votre personnalité affecte votre capacité de bonheur et de succès. Si vous avez un «esprit fixe », vous avez tendance à penser les choses comme votre caractère, votre intelligence et votre créativité sont immuables, et éviter l’échec est une façon de prouver habileté et intelligence. Si vous avez une « mentalité de croissance», vous êtes enclin à voir l’échec comme une façon de grandir, à relever des défis, à persévérer contre revers, apprendre de la critique, et atteindre des niveaux plus élevés de réussite. Avec un tel état d’esprit, tout est possible, pour vous le véritable potentiel n’est pas connu, et on ne peut prévoir ce qui peut être accompli avec des années de passion, de travail et d’apprentissage.
A lire aussi Cultiver une mentalité d’entrepreneur à succès

Investir dans l’amour

Le psychiatre George Vaillant a suivi pendant des décennies la vie de 268 hommes de Harvard de 1938 à 1940. Il est arrivé à une conclusion que vous connaissez déjà : l’amour est la clé du bonheur. Même si vous réussissez dans votre travail, amassez des millions d’euros, jouissez d’une bonne santé, sans affection et amour, vous ne serez pas heureux. Son étude montre que le bonheur dépend de l’amour et de votre capacité à éviter tout ce qui dans votre vie vous éloignerait de l’amour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.