L’art de la conversation se cultive

Le talent en matière de communication se travaille, et si vous pensez ne pas avoir du tout ce don, vous possédez déjà tous les ingrédients pour faire de vous une personne intéressante dans une conversation. Il s’agit de savoir les exploiter et de recourir à des astuces qui vont vous aider à vivre une conversation avec succès, et d’à créer un échange stimulant, qui captive vos interlocuteurs et les incitent à vous renvoyer la balle sans vous sentir en fond de court. Pour devenir celui que l’on apprécie, voici 6 habitudes que vous devez mieux maîtriser.

Ecouter plus que parler

Le bon interlocuteur en règle générale ne parle pas et c’est justement parce que vous écoutez que vous devenez mémorable aux yeux des autres. L’écoute est un talent très rare que peu maîtrisent, car la plupart des gens préfèrent parler. Vous aimez probablement vous aussi parler, parce que ce faisant vous devenez le centre d’attention et cela vous rassure. L’autre raison pour laquelle vous préférez vous exprimer est purement égoïste, parce qu’en général vous parlez de vous, le sujet que vous pensez connaître et surtout le plus intéressant. C’est très difficile de savoir écouter et bien écouter, car cela vous demande des efforts et de l’énergie. Pourtant si vous ne prêtez pas attention aux autres, vous ne pouvez pas prétendre être dans la conversation.

Lecture associée : Écoute active : comment devenir un pro

Eviter toute surenchère et compétition

Si vous voulez intéresser vos interlocuteurs, mieux vaut ne pas vous mettre en avant, interdisez-vous toute compétition ou surenchère sur un sujet ou un événement. Laissez l’autre exposer ce qu’il a vécu, ressenti ou éprouvé, c’est son expérience, et elle est respectable. Ce qui est le plus important à ce moment-là,  c’est ce qui lui est arrivé à lui, et vous apparaîtriez comme mal élevé voire malotru si vous décrivez  votre propre expérience sur ce sujet pour montrer qu’elle est plus significative que la sienne.

Accepter votre ignorance sur un sujet

Vous ne devez pas hésiter à montrer que vous ne comprenez pas ce que l’on vous expose. Cela ne sert à rien de laisser l’autre traiter un sujet qui vous est totalement étranger, et que vous avez du mal à suivre, en faisant semblant de comprendre. Votre réserve sur le sujet lui laissera une impression peu valorisante sur vous. Mieux vaut vous assurer que vous comprenez vraiment ce qu’il vous dit, et en général, il appréciera car vous lui démontrez qu’il est au moins écouté par vous, et il saura s’exprimer d’une manière différente, plus abordable pour vous, ce qui relance les possibilités de votre échange.

Lecture associée : L’art de poser des questions, une compétence cruciale pour le manager

Lire beaucoup et vous informer

Lisez et informez-vous sur des sujets variés, les affaires du monde, l’actualité politique, les spectacles, le sport, la culture… Cela vous permet par une remarque de renvoyer facilement la balle et de relancer le débat, plus particulièrement en privilégiant l’intérêt et le point de vue de vos interlocuteurs. Si vous vous tenez au courant de l’actualité sur de nombreux sujets, vous aiguillonnerez aisément la discussion en injectant une idée venant d’un autre domaine. Cela suscite une attention particulière, donne des idées à vos interlocuteurs et rend vos échanges plus créatifs et mémorables.

Ecouter l’autre avec vos yeux

Vous savez déjà que le langage corporel ou les changements d’humeur vous  fournissent des informations précieuses sur l’intérêt que trouve votre interlocuteur à la conversation. Bien l’observer vous facilite l’orientation de vos propos et améliore votre échange. Vous pouvez ainsi mieux le sensibiliser en adaptant votre communication en fonction des signes plus ou moins évidents que vous décodez. En agissant ainsi, vous le mettez à l’aise et l’amener à se sentir en confiance et à plus s’ouvrir.

Lecture associée : Comment savoir si vous intéressez votre interlocuteur ?

Epargner les détails à vos interlocuteurs

Vous avez déjà assisté à une conversation qui déraille, lorsque le conteur en plein exposé jusque là intéressant bute sur un chiffre, un nom, ou une date… et se focalise sur la recherche de ce qui vient de lui échapper. Déjà, en règle générale vous devez exclure de vos propos des infos non essentielles à leur compréhension. Les détails,  même et peut-être surtout minuscules, chargent et encombrent votre sujet, d’autant plus que vos interlocuteurs ne s’en soucient guère,  ainsi ils apprécieront plus facilement ce que vous aimez et partagez avec eux.

Lecture associée : Comment briller en réunion

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.