Cadre et Dirigeant magazine

Jouer la comédie au téléphone

Que vous soyez dans un espace décloisonné, open space ou dans votre bureau et que vous pratiquez la politique de la « porte ouverte », vous manquez toujours de vie privée au travail. Les murs ont des oreilles, au pire les téléphones des mouchards et il devient incroyablement difficile de gérer l’appel d’un chasseur de têtes, alors que  vous avez vos collègues à côté de vous ou votre patron entrain d’entrer dans votre bureau. La meilleure chose à faire est de parler aussi vaguement que possible et de demander à votre interlocuteur de vous rappeler à votre domicile en fin de journée ou sur votre mobile au moment de votre pause déjeuner. Et si vous êtes entouré lorsque l’appel survient, répétez des onomatopées, raccrochez vite et prenez des accents de vérité  pour déplorer l’insistance d’un démarcheur qui vous importune.

Etre prudent, discret et secret

Avoir un secret et avancer un mensonge pur et simple n’est peut-être pas dans votre nature. Pourtant, vous devez vous protéger en gardant vos intentions secrètes aussi longtemps que possible. Votre employeur actuel pourrait même vous en tenir rigueur d’avoir échangé avec un autre employeur à plus forte raison si cela est un concurrent. Soyez vigilants, certaines entreprises mettent en place des techniques anti braconnage comme le contrôle des communications pour empêcher d’autres compagnies toutes initiatives de « voler »  les collaborateurs. Il est vital de jouer fin et de toujours parler à un chasseur de têtes en dehors de votre lieu de travail. Il est prudent de ne pas utiliser le téléphone de votre bureau, ni votre messagerie professionnelle et encore moins les photocopieurs pour copie des votre CV.

Pour approfondir le sujet : Comment chercher un job… sans vous faire remarquer

Se méfier de la flatterie et des flatteurs

Oui, c’est merveilleux d’être demandé, sollicité, désiré. La première fois que vous êtes appelé par un chasseur de têtes, vous ressentez probablement de l’exaltation, une impression de puissance et d’autosatisfaction.  Attention, les chasseurs de têtes jouent sur ce levier, usant de tactiques psychologiques pour vous flatter et vous proposer un poste qui pourrait ne pas être aussi bon qu’il y paraît. Alors veillez à ce que le plaisir furtif du moment n’embrume pas votre discernement.

Pour approfondir le sujet : Questions cruciales à vous poser avant de changer de job

Évaluer la proposition qui vous est faite

Vous devez comparer la proposition qui vous est faite avec votre emploi actuel, vous connaissez ce que vous avez et ne pouvez faire que des suppositions. N’acceptez pas la première offre qui se présente. Prenez votre temps et comme pour toute opportunité professionnelle, analysez les conditions : salaire, conditions de travail, réputation et culture de l’entreprise, type de management, l’équipe avec laquelle vous travailleriez. Laissez le temps effacer la douce euphorie flatteuse de ce qui vous arrive et réfléchissez posément à cette opportunité. Discutez-en avec votre partenaire, votre famille et des amis.

Pour approfondir le sujet : Précautions à prendre pour garder votre job

C’est rarement l’offre du siècle

Si vous êtes arrivé au bureau ce matin sans aucune intention de changer de job et vous tombe du ciel cette proposition  professionnelle, essayez de mettre les choses en perspective. Si votre emploi actuel vous satisfait sur le plan financier et en termes d’accomplissement personnel et intellectuel, si l’avenir de votre entreprise n’est pas remis en question par des rumeurs ou des projets de fusion, si vous savez pouvoir évoluer à terme, évidemment ne vous laissez pas séduire. Savoir quand c’est le moment de changer d’entreprise, de responsabilités, de secteur voire de région prend un certain de maturation. Sauf si vous estimez que c’est l’offre du siècle qu’il ne vous faut pas rater, ne prenez pas une décision rapide que vous pourriez regretter. Votre intérêt est de prendre les choses posément et d’évaluer tous les paramètres. Vous pouvez même découvrir en examinant ce que les autres vous proposent que votre emploi idéal est celui que vous occupez.

A lire aussi : Comment réussir à changer de carrière

1 COMMENTAIRE

  1. Le chasseur de tête appréciera que vous proposiez de reporter l’échange téléphonique si le moment n’est pas opportun pour échanger, alors n’hésitez pas à programmer une discussion à un moment qui vous convient le mieux ! Pour échanger, il faut se sentir libre d’approfondir votre parcours, côté chasseur de tête, et l’opportunité qui vous est proposée, côté candidat. Par conséquent, posez des questions au chasseur !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.