Près de 140 députés européens eurosceptiques et/ou souverainistes devraient être élus au Parlement européen sur un total de 751, selon les dernières estimations du Parlement européen*. C’est beaucoup (80 de plus qu’en 2009, environ) et c’est peu à la fois car ils ne formeront pas un groupe unitaire pour cause d’incompatibilité d’idées entre certains de leurs représentants. Cela donne toutefois une indication des pays les plus europhobes où il fait moins bon travailler pour les cadres et les dirigeants. Voici le top 5 de ces pays où il y a le plus de députés souverainistes et eurosceptiques élus (en pourcentage).

N°1 Pologne : 39,4%. Si l’on additionne les scores du parti Droit et Justice (PiS) de Jaroslaw Kaczynski, qui a obtenu 32,3% des voix à ceux du Congrès de la nouvelle droite (KNP), un parti europhobe dirigé par Janusz Korwin-Mikke, 72 ans, mathématicien excentrique et ancien dissident anticommuniste ultra-libéral (7% des voix), on obtient le score de 39,4% des voix. Un record !

N°2 Royaume-Uni : 30,2%. Le United Kingdom Independance Party (Ukip) réalise à lui-seul, selon des résultats provisoires, un score de 30,2% des voix. Le parti europhobe et anti-immigrés de Nigel Farage, remporte une victoire historique avec un nombre de députés supérieur à ceux des trois partis classiques, après le dépouillement de 10 des 12 régions électorales britanniques.

N°3 Italie : 27,3%. Ce score est obtenu en additionnant les chiffres du Mouvement Cinq Etoiles de Beppe Grillo (21,1%) avec ceux de la Ligue du Nord (6,1%). Il est toutefois à modérer puisque le Parti démocrate du jeune chef du gouvernement italien Matteo Renzi a obtenu à lui seul 40,8% des suffrages.

N°4 Danemark : 26,6%. Le Parti populaire danois (Dansk Folkeparti, abrégé DF), formation anti-immigration et eurosceptique, arrive en tête des élections européennes, avec 26,6% des voix. Il obtient 4 sièges sur un total de 13.

N°5 France : 25%. Le Front national (FN) de Marine Le Pen remporte une victoire historique en se hissant à la première place devant l’UMP et l’alliance Parti socialiste/Radicaux de gauche. Il obtient 24 sièges sur un total de 74.

* Pour voir les résultats par pays, cliquez ici.



Article précédentJean-Claude Juncker, futur patron de l’Europe
Article suivantThierry Breton, stratège du cloud
Sophie Lhameen
Sophie Lhameen, journaliste multimédia (web et print), a travaillé pendant 15 ans comme journaliste spécialisée sur l'Afrique avant de devenir en 2008, rédactrice en chef adjointe du magazine Le MOCI (Moniteur du commerce international) jusqu'en janvier 2013. Ses centres d'intérêt : l'entreprise, le management, les ressources humaines, l'emploi, l'économie, l'intelligence économique et de l'international. Google+