Près d’un Français sur cinq est aujourd’hui sujet à de l’anxiété au travail, et seulement un sur dix se sent capable d’en parler aux ressources humaines. C’est en substance les conclusions dévoilées par une étude sur le stress travail, commandée par le groupe ADP et réalisée par Opinion Matters sur près 10 585 salariés de huit pays Européens.

Ces atteintes émotionnelles côtoient des atteintes physiologiques telles que la fatigue et la somatisation (maux de ventre, de tête, de dos…). Il est possible d’apprivoiser ce stress grâce à la méditation de pleine conscience !

 

Qu’est-ce que le stress ?

L’endocrinologue canadien Hans Selye a mené des travaux au cours du XXe siècle pour mieux comprendre les mécanismes biologiques du stress. Il a pu identifier ce qui se passe quand l’organisme monopolise ses ressources pour dominer une situation ou la fuir. Hans Selye a également choisi le terme « stress » pour définir ce qu’il nomme un « syndrome général d’adaptation ». Le stress est donc une réaction biologique réelle à une stimulation extérieure physique, psychique ou sensorielle. Grâce aux neurosciences, on sait aujourd’hui que le stress a une incidence sur le cerveau. Le stress chronique affecte les aires du cerveau impliquées dans la coordination de la cognition et des émotions : l’hippocampe, le cortex préfrontal et l’amygdale.

Ces aires à risque seront celles où l’on va retrouver une atrophie en cas de stress prolongé.

 

Réguler votre stress grâce à la méditation de pleine conscience

Les récentes études de neurosciences menées sur la méditation de pleine conscience montrent qu’elle serait susceptible de modifier de manière significative l’activité, voire la structure du cerveau. Le docteur John Kabat-Zinn a également étudié les effets de la méditation de pleine conscience sur le cerveau et a développé le programme Mindfulness Based Stress Reduction (MBSR = Méditation de la pleine conscience pour réduire le stress). Cette méthode a contribué à l’amélioration de la qualité de vie de nombreux patients atteints de stress chronique.

De nombreuses autres études ont montré que la pratique de la méditation de façon quotidienne a un effet positif sur les processus inflammatoires, notamment sur celui de l’amygdale et l’activité des cellules. C’est ce que confirme Antoine Lutz, chargé de recherche au CRNL de Lyon, qui s’intéresse depuis plus de 15 ans à l’impact des pratiques méditatives sur le cerveau et le comportement.

Mieux gérer votre stress au stress au quotidien

Pour vous ressourcer ou vous mettre à distance de certaines situations préoccupantes au travail, il existe un exercice accessible à tout le monde :
– Installez-vous confortablement, les pieds solidement ancrés dans le sol, assis ou debout.
– Prenez une grande inspiration et une profonde expiration en se focalisant sur l’air qui rentre que ce soit par le nez ou par la bouche.
– Imaginez une paille entre les lèvres, aspirer et expulser tranquillement l’air par cette paille imaginaire, en prenant pleinement conscience de la sensation de l’air, de sa température, de sa texture.

Pour prolonger l’apprentissage de la méditation de pleine conscience téléchargez l’application mobile gratuite Mindful Attitude et découvrez la nouvelle séance « Stop Stress ».

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.