La blockchain, l’une des innovations technologiques les plus prometteuses des 10 dernières années, a attiré l’attention aussi bien de jeunes entreprises innovantes que d’institutions de premier plan. La liste des entreprises de pointe misant sur la blockchain comprend notamment des leaders du secteur technologique (Microsoft), des institutions financières (JP Morgan, Santander), et même des gouvernements (Singapour, Dubaï, Brésil). Néanmoins, comme pour toute nouvelle technologie, il existe des obstacles particuliers et uniques auxquels font face les pionniers.

S’assurer que la blockchain est effectivement la meilleure solution face au problème

La technologie blockchain est assez mature pour des projets d’ampleur, et il n’est pas nécessairement plus coûteux de créer une application blockchain qu’une application traditionnelle. Mieux vaut s’assurer que la blockchain répond effectivement à votre problème au risque que votre projet ne parvienne pas à atteindre une taille critique justifiant du recours à cette technologie. Lorsqu’elles sont pertinentes, les applications blockchains permettent des modèles commerciaux disruptifs et résilients où les parties prenantes sont liées et motivées par la réalisation d’un objectif partagé ou la création et la préservation d’un bien commun.
Tout d’abord il convient d’évaluer si la solution blockchain va s’adresser à un grand nombre d’individus et dans quelle mesure ces individus sont hétérogènes. C’est deux dimensions vont directement déterminer l’intérêt de l’utiliser. En effet, au-delà de ces fonctionnalités (signatures numériques, registres immuables distribués, contrats intelligents, tokenisation, identité décentralisée…), la blockchain permet avant tout de créer une base de données de référence pouvant être amendée par une multitude de participants en même temps. Plus ces individus sont nombreux plus la blockchain apporte de la valeur à travers l’accessibilité des données et l’ordonnement des modifications des participants. Plus ces individus sont différents dans les buts qu’ils poursuivent, dans les organisations auxquelles ils appartiennent ou encore dans les infrastructures informatiques qu’ils utilisent, plus la blockchain sera utile dans l’établissement d’une version canonique de la base de données sans que ces individus aient besoin de se faire confiance. La traçabilité le long d’une chaîne d’approvisionnement complexe avec bon nombre de fournisseurs et de points de distribution est typiquement un cas dans lequel ces deux dimensions sont très présentes. Ce n’est pas hasard car la blockchain s’applique avantageusement dès qu’il y a un réseau, qu’il soit d’approvisionnement, de distribution, ou autre.
Lorsque l’on a identifié le processus dans lequel la blockchain peut intervenir il faut envisager ce processus sous une forme désintermédiée et laisser cette technologie en automatiser les étapes. Des économies substantielles se manifestent dans la réduction des intermédiaires et l’auditabilité radicale de la blockchain. Pour y parvenir il y a plusieurs chemins mais aussi plusieurs moyen de locomotion, cela se traduit par des implémentations à l’état de l’art et des prestataires expérimentés.

Décider quelle technologie utiliser et mettre en place la bonne équipe de développement

Si à première vue on peut être inquiété par le faible nombre de développeurs blockchain par rapport à la demande, sachez que la majeure partie du développement d’une application blockchain se rapporte à un développement Web typique. Les aspects purement blockchain ne représentent qu’une portion congrue de l’ensemble de l’application. Cependant, vous aurez toujours besoin d’un architecte qualifié en blockchain au sein de votre équipe pour mener un projet à terme. Les développeurs peuvent avoir du mal à choisir leurs outils et à configurer leur environnement de façon optimale. Il est aussi important d’insérer les couches de la pile blockchain au processus de développement existant comme l’intégration continue, les tests, le déploiement automatisé et l’administration système. Alors qu’il existe principalement deux implémentations de références lorsqu’il s’agit de création d’applications d’entreprise blockchain, à savoir IBM Hyperledger Fabric et Ethereum, les outils et les documentations disponibles sont nettement plus nombreux sur la seconde.

La multiplication de projets d’ampleur entraîne déjà l’adoption de cette technologie grâce à sa standardisation

La blockchain est une solution fiable et sécurisée dont la mise en place efficace au sein de votre entreprise nécessite une bonne calibration et l’utilisation de standards éprouvés. Il est important de bien planifier et d’anticiper de manière adéquate. Des organisations et entreprises mondiales investissant dans la blockchain se sont réunies dans le consortium Entreprise Ethereum Alliance (EEA) pour partager les bonnes pratiques et aider les entreprises à s’acculturer. Grâce à l’EEA, l’élaboration d’une solution d’entreprise blockchain ne nécessite plus de partir de zéro pour un nouveau projet et permet de faire des réduire les coûts tout en évitant les écueils.
L’EEA est en train de forger la norme de l’industrie, des solutions blockchain avec code source ouvert et gratuites d’utilisation sont déjà à la disposition des entreprises. Ces solutions, testées et éprouvées dans les conditions extrêmes de la blockchain publique Ethereum, sécurisent aujourd’hui plusieurs dizaines de milliards d’euros de crypto-actifs et les éditeurs de ces logiciels proposent des engagements de service à leurs clients professionnels. Le consortium réfléchit aussi sur des thématiques plus larges autour de l’adoption de la blockchain comme la confidentialité, l’authentification et les normes réseau. Des groupes de travail se penchent sur les aspects juridiques de la blockchain et des contrats intelligents (smart contracts) dans tous les secteurs industriels y compris le vôtre. Qu’attendez-vous pour vraiment transformer de votre entreprise?

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !