3 modes défensifs possibles

Imaginez que votre supérieur hiérarchique vous fasse la remarque suivante « Vous ne travaillez pas assez sur ce sujet de développement stratégique. » Vous le prenez mal et en désaccord avec cette remarque, vous pouvez adopter 3 modes défensifs selon « Thanks for the Feedback » :
– Vous rejetez le commentaire lui-même
– L’émetteur n’est pas légitime à vos yeux
– Il porte atteinte à votre identité

Vous rejetez le commentaire car « ce n’est pas la vérité »

Votre hypothèse : “ce commentaire à côté de la plaque ne m’aide pas, il est faux.” Impact : vous pensez l’inverse, cela fait trois mois que vous êtes à fond sur ce sujet stratégique.

Les questions à se poser pour changer votre état d’esprit : qu’est-ce qui l’a amené à penser ainsi ? Qu’ai-je à apprendre de cette remarque ? De quoi suis-je convaincu ? Qu’est-ce que je ne remettrai pas en question ?
Ce que cela peut vouloir dire sur l’émetteur : il fait cette remarque parce qu’il n’a peut-être pas assez mené son enquête et cherché les faits ; qu’y a-t-il en face de cette opinion ? Que veut-il dire vraiment ? De quoi a-t-il peur ? D’être rendu responsable du retard ou de la non-qualité ? Quelles sont l’échéance et l’enjeu de ce sujet stratégique ?
lecture recommandée si vous êtes l’émetteur : L’art du feedback : manager efficace et intelligent

Ce n’est pas à lui de vous faire ce commentaire

Votre hypothèse : il n’est pas compétent, il se montre ingrat et gonflé, c’est de la méchanceté ou de la stupidité.

Impact : vous ne prenez pas en compte ce retour, n’écoutez pas et émettez un jugement sur l’émetteur.
Les questions à se poser pour changer votre état d’esprit, en plus des premières questions :
Y a-t-il des points à prendre dans ce retour/commentaire/compliment ?
Qu’est-ce que je peux apprendre de la personne émettrice ?
Comment s’est construit mon jugement sur lui, est-il adapté ?
Qui pourrait me renseigner et me donner un feedback plus fiable sur le même sujet ?
Ne suis-je pas en train de prendre ce retour personnellement plutôt que d’entendre ce qui est dit ?
L’autre a-t-il vraiment besoin d’être un expert pour avoir un avis fiable ?
Ce que cela peut vouloir dire sur l’émetteur : il n’a pas validé sa compétence auprès de vous ou bien n’a pas consolidé sa relation avec vous.
Qu’est ce qui le discrédite ? Comment peut-il faire autrement ? Comment peut-il asseoir sa compétence ?
Lecture recommandée : Les 4 piliers du leadership du 21ème siècle : les accords toltèques

Ce commentaire porte atteinte à votre identité

Votre hypothèse : ce commentaire vous attaque dans ce que vous êtes, dans les valeurs que vous portez.

Par exemple, vous ne supportez pas la paresse et votre chef vous dit que vous ne travaillez pas assez ou que vous lambinez.
Impact : vous pensez que ce feedback n’est pas applicable parce qu’il vous demande de changer ce que vous êtes et en êtes blessé.
Les questions à vous poser pour changer votre état d’esprit : en quoi cette croyance/valeur est toujours actuelle ? Le commentaire attaque-t-il vraiment ce que vous êtes ? Comment pouvez-vous prendre en compte cette remarque en gardant intactes vos valeurs ? Comment pouvez-vous enrichir votre vision de vous-même grâce à ce retour ?
Ce que cela peut vouloir dire sur votre supérieur : il a peut-être été trop directif sur ce point, il est possible qu’il ait lui-même une forte relation à la valeur concernée par retour. et en particulier : « Que puis-je apprendre de la situation ? »
Lecture recommandée : Manager, pratiquez la « chaise chaude » pour fédérer votre équipe vers la réussite !