Qualiopi représente la nouvelle certification qui atteste la qualité des formations proposées en France. L’État a choisi de la mettre en place afin de disposer d’un référentiel unique sur le territoire national. Elle vient donc remplacer le Datadock ainsi que le CNEFOP. Découvrez dans cet article tout ce qui va changer avec son application !

Certification Qualiopi : à quoi va-t-elle servir exactement ?

Qualiopi est une certification qui atteste la qualité du processus suivi au sein d’un organisme de formation. Elle est utile à tout établissement qui propose des formations nécessitant un financement. Que ce soit à travers le CPF (Compte personnel de formation), les OPCO (Opérateurs de compétences) ou d’autres programmes qui prévoient un financement par l’intermédiaire de fonds publics ou mutualisés. Sans cette certification, la demande de financement sera refusée.
Elle aurait dû entrer en vigueur au 1er janvier 2021. Mais le gouvernement a décidé de reporter son application au 1er janvier 2022 à cause de la crise sanitaire. Elle devient donc obligatoire à partir de cette date.
L’objectif est de mettre en place des normes de qualité uniques pour l’ensemble des établissements dans l’Hexagone. De nouveaux critères ont par ailleurs fait leur apparition. De même, à la différence du Datadock, un audit Qualiopi sera désormais réalisé au sein des organismes concernés afin de vérifier la conformité avec les exigences imposées.

À qui s’adresse cette certification ?

Elle concerne les organismes qui proposent des dispositifs de formation ou des actions permettant aux apprenants de développer leurs compétences. Elle touche votre établissement si vous proposez l’un des programmes suivants :
  • Des actions de formation continue
  • Des formations par apprentissage
  • Des bilans de compétences
  • Des accompagnements à la validation des acquis de l’expérience
Notez qu’elle concerne même les formateurs indépendants.

L’audit du processus, l’une des grandes innovations apportées par Qualiopi

qualiopi-datadock-vive

Qualiopi est une certification de processus. Elle s’intéresse donc davantage au service en place et à sa qualité. L’audit permet dans ce cadre de vérifier le respect des engagements pris par votre établissement et traduits dans le référentiel national sur la qualité (RNQ). Si un dysfonctionnement est identifié, il sera suivi afin de constater les améliorations que vous avez entreprises.
L’audit se fait à intervalle régulier. D’ailleurs, après l’audit de certification, vous devez vous préparer à un audit de surveillance, réalisé après 14 à 24 mois. Un audit de renouvellement aura également lieu tous les trois ans. Il comprend une évaluation sur site et à distance.
Cela change de la procédure appliquée avec Datadock. En effet, avec ce dernier, il fallait effectuer une démarche déclarative. Le contrôle se faisait de manière occasionnelle et était mené par les organismes financeurs.

Les critères imposés avec la certification Qualiopi

La réforme de la formation le 5 septembre 2018 a permis de mettre en place le nouveau référentiel sur la qualité. Sept critères l’accompagnent, que vous devez respecter pour que votre organisme soit certifié.

La communication sur l’offre

Sur vos supports de communication, vous êtes tenu de fournir les informations concernant vos programmes de formation, le contenu ainsi que le déroulé. Il faut entre autres préciser les objectifs, les tarifs, la durée en jours et en heures, les méthodes et moyens mis en œuvre, les techniques d’évaluation ainsi que les conditions d’accès.
Les objectifs de la formation
Le programme doit permettre à l’apprenant d’être opérationnel une fois dans la pratique. Le référentiel national sur la qualité insiste donc sur une conception sur mesure. Cela se traduit par des objectifs précis, fixés en amont. Vous devez également proposer un parcours modulable et un dispositif d’évaluation qui permet d’apprécier les compétences opérationnelles.

L’accompagnement

La transparence est un critère essentiel. L’apprenant doit être informé des différents aspects de la formation, à tout moment, du début jusqu’à la fin de son programme.

Les ressources pédagogiques

Pour ce quatrième critère, l’attention se porte sur les moyens humains et logistiques mis en œuvre pour que l’apprenant puisse tirer profit du programme. La mise en place d’un système documentaire s’avère nécessaire ainsi que sa mise à jour régulière.

La qualification des formateurs

Le référentiel insiste sur la formation des formateurs et une amélioration continue de leurs compétences. Elle doit être proposée à l’ensemble de votre équipe, et non uniquement aux responsables pédagogiques.

L’implication de l’organisme dans son environnement socio-professionnel

Vous devez faire preuve d’innovation et savoir réactualiser vos supports de formation. Votre organisme doit rester à la pointe des évolutions du cadre légal, de la technologie ainsi que des techniques de formation.

L’amélioration par les feedbacks

Il vous appartient de mettre en place un système qui permet de récolter les retours provenant des apprenants, des entreprises et des organismes en charge du financement. Il faut également disposer d’une solution pour la gestion des réclamations. Ces feedbacks doivent vous servir à améliorer vos offres de formation.
L’audit consiste à évaluer le respect de chacun de ces critères au moyen d’indicateurs appropriés

Les étapes à suivre pour obtenir sa certification Qualiopi

La procédure de validation peut durer plusieurs mois. Aussi, il est conseillé de s’y prendre à l’avance, sachant que vous avez jusqu’au 31 décembre 2021 pour l’obtenir.

Les prérequis

Il existe des conditions à remplir pour obtenir une certification Qualiopi. Vous devez :
  • Être une personne physique ou morale
  • Avoir une raison sociale
  • Disposer d’un numéro SIRET
  • Mener votre activité depuis au moins trois mois
Lors de votre demande, vous devez également renseigner un numéro de déclaration d’activité. Il vous sera fourni par votre région. Et bien entendu, le respect des indicateurs mis en avant dans le référentiel constitue un impératif.

Les organismes certificateurs

Vous êtes libre de choisir l’organisme qui effectuera votre audit et se chargera de votre certification. Attention toutefois, la structure que vous sélectionnez doit disposer de l’accréditation du COFRAC (Comité français d’accréditation).
La certification est payante. Le prix est fixé par le certificateur et peut varier d’un organisme à un autre.