En observant les prises de parole des dirigeants français, on se rend vite compte que le sourire a très largement disparu du monde de l’entreprise. C’est comme si montrer ses dents était interdit et que sourire était signe de manque sérieux ou de manque de professionnalisme. Le stress, la nervosité et la fatigue ont fait oublier aux dirigeants que le sourire est une arme fatale pour motiver les équipes au quotidien. Pour être inspirant, il faut être souriant ! Explications…

Le sourire valorise les collaborateurs

Dans un exercice de prise de parole, la star n’est jamais celui qui s’exprime, c’est celui qui reçoit le message. C’est vrai aussi dans l’entreprise. Lorsqu’un dirigeant s’exprime face à des collaborateurs, la star ce sont les équipes. Il doit donc faire tous les efforts pour leur donner envie d’écouter… à commencer par sourire. Oui, la star aime qu’on soit heureux à son contact et qu’on lui montre !

Le sourire est le vecteur du bien-être

Le dirigeant doit donc sourire à ses équipes. La bonne nouvelle, c’est que son sourire est très contagieux. Quand la direction sourit, cela remplit l’entreprise d’ondes positives. A l’inverse, quand la direction fait la tête et inonde les couloirs de sa mauvaise humeur, cela créé du stress et nuit au bien-être des collaborateurs.

Le sourire parle plus fort que les mots

Se soucier du bien-être des autres, cela s’appelle être empathique. Tout dirigeant doit évidemment être empathique. Précisons seulement que son intérêt pour les autres (et notamment pour ses équipes) doit se voir et non s’entendre. Avoir des paroles empathiques c’est bien, mais montrer physiquement son empathie grâce à un beau sourire, c’est encore mieux.
En matière de leadership, les équipes se fient d’abord à ce qu’elles voient. Le sourire parle plus fort que les mots !

Le sourire est un avantage concurrentiel

En souriant, sans s’en rendre compte, le dirigeant se débarrasse de sa concurrence la plus menaçante : les robots ! A l’heure où l’intelligence artificielle envahit les entreprises, la capacité du dirigeant à sourire c’est son avantage concurrentiel d’humain. Dégager des émotions et sourire avec sincérité, c’est sans doute une des seules compétences que les robots n’auront jamais. Alors, il faut que les dirigeants en profitent.

Un proverbe chinois dit : « On n’est pas responsable de la tête qu’on a, mais de la tête qu’on fait ». C’est tellement vrai. Il faut que les dirigeants gardent cela en tête et qu’ils n’oublient jamais que sourire n’est plus une option ! Cheese !