Inès de La Fressange donne quelques conseils judicieux au président de la République sur sa tenue vestimentaire dans une interview accordée au Point* le 12 mars. Je suis d’accord avec son appréciation. Ce que je veux relever, qui l’est beaucoup moins souvent que sa cravate versatile*, est le sujet de l’attitude.

Hollande mieux en candidat qu’en président

Ses communicants lui font adopter une attitude qu’ils jugent favorable pour être présidentiable. Il semble qu’ils en ont trop fait. Ils n’ont pas tenu compte de la personnalité du futur président. Au lendemain de son élection, Monsieur le président Hollande est apparu, sur la photo officielle, engoncé dans une pose rigide au point d’être surnaturelle. Le voilà figé dans un espace gestuel minimal qui annihile sa personnalité. Tout compte fait, sa cravate capricieuse ne me gêne pas au regard du carcan postural dans lequel il s’est enfermé. Une prestance naturellement assurée incarnerait beaucoup plus efficacement ses discours et valoriserait la nature du message politique.

Hollande, Sarkozy, Chirac, même combat

Le candidat Sarkozy en 2007 est apparu plus vrai que nature, rapide, vif, animé. Il allie le geste à la parole et arbore bon nombre de tics. Ce qui ne l’empêche pas d’être élu, peut-être est-ce cela même qui favorise sa victoire : ce côté naturel, proche des électeurs et donc du peuple. Pour la première fois, une personne « comme tout le monde » devient président. En opposition avec ses prédécesseurs issus des grandes écoles, à l’élégance sobre et distante, tels Pompidou, Giscard d’Estaing, Mitterrand ou même Chirac. Néanmoins, une fois élu, les chargés de communication de Nicolas Sarkozy l’orientent vers un apaisement gestuel, une maîtrise de ses manies, haussement d’épaules et clignements d’yeux. Résultat réussi et convaincant. L’auditoire n’est plus à l’affût d’un tic aussi surprenant qu’incongru et se concentre sur le contenu du message.

logo iciformation

Réalisez votre bilan de compétences
chez vous

Vous souhaitez consolider vos compétences, évoluer dans votre carrière ou avez envie de vous reconvertir ?

Le bilan de compétences vous permet de faire un point sur votre projet.

Contactez votre organisme à distance et financez votre projet grâce à vos droits CPF !



Comment avoir l’attitude de votre emploi

Ce qui est valable pour un président l’est pour vous. Certes, j’attache une grande importance au look vestimentaire. Mais je viens de démontrer la nécessité de l’excellence de sa prestance. Pour avoir une réponse, menez deux exercices simples et efficaces. Le but étant de découvrir tel vous apparaissez aux autres, et non tel que vous imaginez être perçu.
1- Face à un miroir, rejouez une scène professionnelle (présentation, réception d’un client…) et observez votre gestuelle et vos expressions. Vous pouvez aussi vous faire filmer.
2 – Demandez à des personnes de votre entourage de qualifier par écrit, en termes purement descriptifs, votre style, votre gestuelle, votre présentation. Mettez en évidence les points positifs qui font de vous un bon communiquant et les points négatifs qui nuisent à l’image que vous souhaitez véhiculer.
Le regard des autres comme le miroir, l’appareil photo, la vidéo sont de puissants outils révélateurs, voire amplificateurs de la réalité objective de votre personnalité.  Pour ceux qui feraient preuve de plus de curiosité, c’est avec beaucoup d’intérêt que j’échangerais sur ce sujet, oh combien sensible, de l’image.

* Pour lire l’article du Point, cliquez ici.

* Un site d’un jeune étudiant en informatique à Bordeaux, intitulé François ta cravate ! recense, photos à l’appui, le nombre de fois où François Hollande a porté la cravate de travers (494 fois de travers pour 1024 apparitions publiques)…