Infographie_projet_Voltaire

 

Les cadres pêchent
par l’orthographe

Un phénomène de génération de plus en plus accentué. La génération Y et encore plus la génération Z en pâtissent, les nouvelles technologies changent les habitudes, on mémorise moins qu’avant, on cherche une info, on la prend et on l’oublie, on échange par sms avec des signes qui privilégient la phonétique, qu’importe l’orthographe, l’essentiel est de communiquer.  Le dirigeant aussi peut se trouver aussi piéger par l’orthographe, il lui était aisé de ne pas faire de fautes quand il dictait son courrier à une secrétaire.
Vous aimerez aussi L’orthographe m’a tuer!

La crédibilité de l’entreprise
en question

Pour les cadres cela devient crucial dans la mesure où l’écrit, même s’il utilise le support d’outlook ou de word révèle des insuffisances et peut amener à des contre-sens lourds de conséquences. Le correcteur d’orthographe de word n’est pas infaillible et ne protège pas des erreurs de maniement de la syntaxe qui génèrent le plus de dégâts. Un texte peut ainsi manquer de nuances et donner lieu à des malentendus. Les recruteurs sont de plus en plus sensibles à cet aspect car les entreprises ont compris que l’orthographe peut mettre en jeu leur crédibilité, les amenant à prescrire des formations en la matière. L’enjeu est vital en terme d’image et de réputation dans la mesure où la communication de l’entreprise est plus que jamais publique avec les réseaux sociaux, et le marketing viral.
Lecture recommandée La puissance des mots
pour bien manager vos collaborateurs

Le Projet Voltaire

Le Projet Voltaire lancé en 2008 par la jeune société innovante française Woonoz, conceptrice du moteur d’ancrage mémoriel éponyme permettant d’acquérir des savoirs et des automatismes, en collaboration avec un comité d’experts en orthographe piloté par Bruno Dewaele, champion du monde d’orthographe. Le Projet Voltaire compte plus de 2 millions d’utilisateurs, dont 1200 établissements (entreprises, universités, écoles d’ingénieurs, IUT, lycées, CCI…). Avec le cabinet Ernst & Young, le magazine L’Express a classé Woonoz en 2013 parmi les 100
entreprises françaises les plus prometteuses.
 Pour tester votre niveau d’orthographe

1 COMMENTAIRE

  1. C’est un résultat sans appel : le niveau d’orthographe – et de français en général – est en baisse constante. Les X et les Y sont bien sûr concernés, mais leurs aînés aussi, qui ont notamment connu la méthode globale d’apprentissage du français dans la décennie 70. Cadres, managers, dirigeants sont touchés. Une récente étude a même révélé que 9 mails professionnels sur 10 comportent au moins une faute de français ! Et comme vous le soulignez, c’est l’image et la pertinence de l’entreprise qui sont en jeu. De plus en plus d’acteurs de l’entreprise (et plus seulement les commerciaux) sont en contact direct avec la clientèle, via des mails justement… Or la formation en français est moins complexe qu’on ne le pense généralement : cela peut faire la différence face à la concurrence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.