L’intelligence émotionnelle expliquerait le succès et la performance. En effet cette forme d’intelligence implique la capacité à contrôler vos sentiments et émotions ( et ceux des autres), à les distinguer entre eux et à inspirer vos pensées et vos actions. Une explosion d’études sur le sujet ces dernières années le met en évidence, le bon usage des émotions impacte vos qualités telles l’initiative et l’empathie, l’adaptabilité et la capacité à convaincre, et conditionne directement votre réussite professionnelle. Voici 6 comportements à favoriser pour augmenter votre intelligence émotionnelle et votre performance.

1 – Eviter de vous comparer aux autres

Si vous avez besoin de vous référer aux autres pour éprouver le sentiment de satisfaction, vous perdez tout libre-arbitre et n’êtes plus maître de votre propre bonheur. Si vous estimez avoir bien agi, vous n’avez pas besoin de l‘opinion des autres. Certes vous ne pouvez pas empêcher leurs commentaires, réactions et autres critiques, mais vous n’êtes vraiment pas obligé de vous comparer à eux, vous pouvez  vous contenter de prendre en compte leur opinion avec circonspection. Peu importe ce qu’ils pensent ou font, votre estime de soi est endogène, elle vient de votre for intérieur et non de l’extérieur, ce qui est certain c’est que vous n’êtes jamais aussi bon ou mauvais que ce qu’ils veulent le dire, mais ça, ils ne le savent pas.

2 – Pardonner pour vous libérer

Sur le plan émotionnel, vous avez intérêt à pardonner les erreurs ou dommages créés par les autres. Cela ne signifie pas que vous oubliez ce qu’ils ont fait ou dit, le pardon vous soulage de la rancœur et du désir de vengeance. Pardonner c’est vous libérer des mésaventures du passé, et vous tourner vers l’avenir avec un esprit léger et disponible, donc plus armé pour vous protéger contre les dommages futurs. Les émotions négatives liées à la rancune sont aussi des réponses au stress du passé. Subir la  menace d’une histoire ancienne vous inflige un stress ravageur sur votre corps et peut dégrader sérieusement votre santé. Cela est connu, le stress contribue à l’hypertension artérielle et aux maladies cardiaques. Mieux vaut renoncer à toute  rancune dans le but égoiste de vous sentir mieux et d’améliorer votre santé.
Lecture associée  Intelligence émotionnelle : 5 atouts à exploiter pour bien diriger

3 – Réaliser vos projets sans viser la perfection

Vous donner la perfection comme objectif  est un leurre, car celle-ci n’existe pas. Par nature, comme tout un chacun, vous êtes faillible. En poursuivant la perfection vous vous retrouvez en permanence à côté de la plaque avec un sentiment lancinant d’échec, voire des moments de plainte et complainte d’avoir échoué, alors que vous devriez vous focaliser sur les objectifs que vous êtes en mesure d’atteindre. Viser la  la perfection peut faire dévier, voire dérailler, votre projet professionnel ou votre carrière, car à force de vous imposer des exigences jamais assez hautes, vous sombrez dans la frustration. La quête de la perfection trahit souvent une forme d’obsession, une recherche insatisfaite de reconnaissance, ou une faible estime de soi. Dans tous les cas elle limite et altère votre pouvoir de réaliser vos projets.
lecture associée  Perfectionniste en costume et cravate, cela se soigne !

4 – Vivre dans le présent et dans l’action

L’échec érode souvent la confiance en soi et votre combativité pour obtenir un meilleur résultat à l’avenir. Le succès réside dans votre capacité à relancer votre action après un revers, ce que vous ne pouvez pas faire si vous continuez à vivre dans le passé. Certes vous l’idéalisez souvent, cela vous réconforte avec en plus la nostalgie, mais c’est aussi une manière de vous enfermer, malgré vous, dans un rôle passif. Il vous revient d’en sortir en passant à l’action, qui vous oblige à prendre des risques et à croire en votre capacité à réussir, alors que si vous restez collé au passé, il vous devient impossible de goûter ce qui s’offre à vivre. Si vous vous  concentrez sur l’action à mener, vous vous créez un ressenti d’efficacité personnelle qui engendre des émotions positives et améliore vos performances. N’insistez pas ou plus sur les problèmes pour pouvoir vous concentrer sur les solutions.

5 – Vous entourer de collaborateurs positifs et constructifs

Celui qui geint et colporte les mauvaises nouvelles se vautre le plus souvent dans les problèmes sans pouvoir s’intéresser aux solutions. Il cherche à attirer les autres dans sa pitoyable dérive pour se sentir moins seul. Vous pouvez avoir la délicatesse de l’écouter, tout en adoptant un comportement qui lui montre que vous n’êtes pas disposé à vous laisser aspirer dans sa spirale émotionnelle négative, en fixant des limites à votre relation ou en vous en éloignant au maximum. Si vous êtes armé d’un grand optimisme vous pouvez aussi lui demander comment il envisage sérieusement de résoudre le problème qu’il déplore, cela peut suffire à calmer ses récriminations et à l’orienter vers un comportement plus productif.
lecture associée  Les personnes toxiques à éviter pour réussir

6 – Dire non pour mieux vous affirmer 

Des recherches le démontrent, plus vous rencontrez des difficultés à dire non, plus vous êtes susceptible de subir un mauvais stress, une sorte d’épuisement professionnel, voire la dépression ou le burn out. Dire non est souvent un défi majeur pour de nombreux cadres et managers, ils ont du mal à manier ce puissant mot, alors qu’ils veulent pouvoir exercer leur libre-arbitre.
Combien de fois vous êtes-vous déjà trouvé dans des situations désagréables où pour ne pas refuser directement vous avez recours à des contorsions verbales. Vous affirmer passe aussi par le non, refuser c’est ne pas prendre un engagement et faire preuve de courage et d’honnêteté vis-à-vis des autres.